Sélectionner une page

Vous avez une page Facebook? Voici une petite expérimentation qui ne vous prendra que 30 secondes.

Rendez-vous sur votre page Facebook et regardez combien d’abonnés vous avez. Vous savez où chercher:

Facebook Abonnes

Ils devraient être juste là, mais peut-être qu’ils n’y sont pas.

En fait, il ont peut-être COMPLÈTEMENT DISPARUS.

Bam bam baaaammmmm…

Facebook a récemment commencé à expérimenter l’élimination du nombre total d’abonnés sur les pages. Ils ne les efface pas, mais il ne les montre non plus.

Pour certains utilisateurs et certaines pages, ces abonnés n’apparaissent peut-être plus. Et, que Facebook rende ça permanent ou non, cela en dit long sur leur attitude envers les abonnés.

Et comme l’histoire nous le montre, quand Facebook vous dit ce qui les intéresse et ce qui ne les intéresse pas, il vaut probablement mieux écouter.

Alors, quel est le message ici? Qu’est-ce que Facebook est vraiment en train d’essayer de nous dire avec cela, et en quoi cela doit-il influencer ce que nous y faisons?

Arrêtez de vous fixer sur les abonnés

Ces dernières années, Facebook a développé une relation ambivalente avec les nombres d’abonnés.

amour pas amour

En théorie, ils ont du sens: vous vous abonnez à une page et Facebook vous montrera peut-être certaines de ses publications dans votre Fil d’Actualité.

En pratique, cependant, les abonnements de pages ne sont pas toujours réels et, une fois encore, Facebook en a ras la casquette des pages qui feraient n’importent quoi pour des « j’aimes » virtuels.

En 2014, par exemple, ils ont du retirer l’option du like-gating, ou rendre certains contenus (comme les concours) uniquement accessibles aux personnes qui s’étaient abonnés à une page.

Ils ont aussi du régulièrement identifier et retirer les abonnements de pages venus de faux comptes, qui se comptent en centaines de millions.

Donc, si les abonnements des pages sont sensés avoir une fonction pratique, avoir le nombre de vos abonnés en display permanent sur votre page le transforme en élément de fierté, et les efforts des pages pour rendre ce chiffre de plus en plus gros, deviennent de moins en moins efficaces.

Bien entendu, un grand nombre d’abonnement peut signifier la popularité ou le sérieux d’une page. Mais si vous n’êtes jamais certains de combien de ces abonnements sont réels, cela ne se contredit-il pas?

Sans compter que Facebook est déjà dans l’oeil des médias pour son rôle dans la dispersion de contenu frauduleux.

Entre les rapports d’échec à mettre fin à la dispersion de fausses informations et une controverse récente sur des années de faux chiffres concernant la popularité de ses vidéos, la dernière chose dont Facebook a besoin est de plus de raison de faire douter de sa crédibilité.

Si Facebook veut enlever l’emphase sur le nombre d’abonnement qu’à votre page, cela a des conséquences importantes sur votre stratégie marketing.

Voyons ce que celles-ci peuvent être!

Repenser sa stratégie marketing sur Facebook

Si toucher les personnes qui sont abonnées à votre page est la seule manière dont vous mesurez votre succès sur Facebook, vous risquez d’être déçus.

Vraiment déçus.

Une étude a montré qu’en Octobre 2016, le reach organique sur Facebook était de moins de 10%, et c’était une AMÉLIORATION par rapport au moins précédent. Ce même mois, les pages ont payé pour 29% de leur reach total.

Ce qui n’est pas une grosse surprise non plus. En Mai, les pages ont payé pour presque 32% de leur reach.

La bonne vieille stratégie de publier quelques trucs sur Facebook et d’assumer que vos fans vont les voir ne fonctionne plus.

Au lieu de ça, intégrez ces stratégies dans votre plan d’action:

1. Payez pour votre reach (parfois)

Ne vous inquiétez pas ce n’est ni aussi effrayant, ni aussi cher que cela peut paraître!

Une fois que vous savez comment créer une audience et tester vos publicités, dépenser quelques euros ici et là peut vraiment changer la donne.

Voici un petit guide, si tout cela est nouveau pour vous.

2. Partagez ce que les gens partagent

Quand vous publiez quelque chose sur Facebook, le réseau ne le montrera pas à la plupart de vos abonnés.

Cela signifie que vous devez publiez des choses que d’autres vont partager pour que votre audience potentielle ne soit pas limitée aux gens qui sont vos abonnés!

listen closely

Une étude de 2016 a montré que pour le million d’articles les plus partagés sur les réseaux sociaux, 90% de ces partages se faisaient sur Facebook. Comprendre ce que les gens partagent sur Facebook et pourquoi peut vous donner l’angle nécessaire pour toucher plus de gens proactivement, plutôt que de juste espérer que Facebook vous donne une bonne couverture sur votre audience existante! Souvenez-vous: ce n’est pas seulement une question de savoir ce que recherche votre audience, mais plutôt ce que recherche l’audience de votre audience.

3. Ne lancez pas votre fléchette une seule fois

Quand vous jouez aux fléchette, vous comptez vos points à chaque fois que vous touchez la cible.

Vous préféreriez envoyer votre fléchette une seule fois et vous contenter des points que vous obtenez? Ou préféreriez-vous envoyer un tas de fléchettes et regarder les points s’additionner?

Partager quelque chose sur Facebook une seule fois vous garantie que vous allez passer à côté d’une grande partie de votre audience.

Le partager et re-partager au fil du temps, par contre, signifie que vous répétez vos opportunités de toucher de nouvelles personnes.

Du New York Times et BuzzFeed à la Maison Blanche, répéter vos publications sur les réseaux sociaux est la nouvelle norme d’un e-marketing efficace. C’est juste la manière dont les réseaux sociaux fonctionnent aujourd’hui…

MTV News

Ne gâchez ni votre temps, ni votre contenu en ne le partageant qu’une seule fois et en assumant que l’algorithme de Facebook va s’occuper du reste pour vous. Donnez-lui les opportunités qu’il mérite de trouver une audience!

Que pensez-vous du fait que Facebook cache le nombre d’abonnés?

Facebook ne fait que tester un nouveau look pour les pages, qui cache leur nombre d’abonnés, et il n’y a aucun moyen de dire si ce changement va être permanent pour tout le monde!

Qu’en pensez-vous cependant? Cela vous semble-t-il pertinent de cacher ce chiffre? Ou est-ce cacher quelque chose dont vous vous sentez fiers? Partagez vos avis dans les commentaires ci-dessous!