Sélectionner une page

À l’occasion de la Journée Internationale de la Femme le 8 mars dernier, le cabinet d’audit et de conseil PwC a publié une étude: The female millennial : A new era of talent, qui chasse les idées reçues sur les femmes au travail. PwC a interrogé des femmes et des hommes appartenant à la génération Y (nés entre 1980 et 1995), issus de 75 pays, afin de révéler leur perception du monde du travail en général et de leur carrière en particulier.

Un retour sur les performances très demandé

Les femmes et les hommes de la nouvelle génération ont grandi dans un monde extrêmement digitalisé, ce qui leur vaut aujourd’hui le surnom de « Digital native ». Ils sont donc habitués à recevoir immédiatement des feedback comme un grand nombre de commentaires ou de « j’aime » sur tout ce qu’ils partagent de leur vie personnelle. Une des principales caractéristiques de cette génération est qu’elle attend également des retours immédiats et réguliers sur leur performance au travail. Ainsi près de la moitié des femmes interrogées affirment que des retours doivent être fait 40% régulièrement voire continuellement durant leur travail, 24% seulement à la fin du projet en cours et seulement 2% disent que ce n’est pas important pour elles. Concernant la fréquence et la qualité, seuls 12% des femmes sont vraiment satisfaites des retours effectués dans leur poste actuel.

La définition d’objectifs clairs et un feedback régulier et structuré sont donc des éléments essentiels à mettre en oeuvre. Quand on les interroge sur les derniers retours qui leur ont été fait lors de leur entretien d’évaluation, 43% des femmes pensent qu’il est important de se concentrer sur leur développement futur, 51% estiment qu’il faut à la fois évoquer les performances passées et futures et 4% seulement les performances passées. Cette nouvelle génération de femmes est désireuse d’une approche plus progressive du retour d’information, qui se traduirait par un retour régulier afin d’améliorer les performances futures et donc de faire évoluer leur carrière.

Feedback 1

Digitaliser la communication… selon les sujets!

Feedback 2Habituées au numérique et aux nouvelles technologies, 59% des femmes font attention à l’équipement en nouvelle technologie de leur futur employeur au moment de chercher un emploi. 40% d’entres-elle préfèrent utiliser les nouvelles technologies plutôt que les conversations téléphoniques ou en face-à-face lorsqu’il s’agit de conversation sur leur lieu de travail. Cependant, les employeurs ne doivent pas faire de ces moyens de communication le seul canal de communication interne, notamment quand il est sujet des entretiens d’évaluation, des évolutions de carrière ou encore de la rémunération. La génération actuelle, comme beaucoup des générations précédentes, estiment que les discussions en présentiel sont importantes pour traiter de ces sujets. Ces entretiens prennent de plus en plus d’importance pour les femmes au fur et à mesure de l’évolution de leur carrière. Le fait de prendre le temps de discuter face-à-face renforce l’importance de la discussion et est une façon d’apprécier leurs efforts.

Pour attirer les jeunes talents de cette nouvelle génération, les employeurs devront revoir leur communication interne en s’appuyant sur des outils technologiques, tout en faisant des feedback réguliers sur les travaux accomplis tout en privilégiant des entretiens individuels en présentiel pour des retours plus qualifiés.

Feedback 3

 

« One of the things I really value about PwC’s new real-time development approach is the ability we now have to make incremental adjustments to our performance more frequently. Why would we wait until the end of the year to highlight those areas that we could be doing better? »
– Caitlin Kelly Marcoux, Senior Associate, PwC US