0 Flares 0 Flares ×

Fut-un temps, le mieux que vous pouviez faire avec une webcam était cela:

Et, aussi impressionnant que ce soit (bonne chance pour vous sortir la musique de la tête pour le reste de la journée), la technologie a bien changé et notre manière de l’utiliser aussi.

La preuve? Donner aux vidéos et webinars une part entière dans votre stratégie marketing.

Maintenant, si vous n’avez jamais fait quelque chose de ce genre, il est facile de le catégoriser comme une de ces tactiques fantaisiste que seuls les marketeurs un peu fantaisistes font, parce qu’ils peuvent se le permettre… comme envoyer de chouettes cadeaux ou sponsoriser un saut depuis l’espace.

Parce que, qui n’a pas les ressources pour faire ça? Hein?

Mais diffuser votre frimousse et votre savoir tout autours de l’interweb n’est pas aussi extravagant que cela. En fait, plus de 60% des marketeurs utilisent les webinars et les webcasts dans leur stratégie globale. Si ce n’est pas votre cas, vous êtes, officiellement, dans la minorité.

Savoir que tout ceci est une bonne idée ne vous dit cependant pas comment FAIRE. Alors, que faut-il savoir si vous souhaitez monter quelque chose de la sorte? Quelles sont les étapes à suivre pour monter votre propre webinar ou webcast?

Commençons par le commencement!

Choisir son sujet

Il est facile d’oublier combien vous êtes bons dans ce que vous faites… mais vraiment, vous êtes bons!

awesome

Ok, plus de vieux memes. Cet article commence à ressembler à un email transféré par votre oncle bizarre.

Mais, très sérieusement, vous êtes très bons dans ce que vous faites. Vous ne le sentez pas, parce que, eh bien, c’est ce que vous faites!

Si les choses que vous savez sur votre secteur d’activité vous paraissent rudimentaires, et si les choses que vous faites vous paraissent de la routine, elles sont, en fait, très intéressantes pour d’autres personnes. Il est facile de ne pas voir les atouts de sa propre expertise!

Ne laissez pas une idée de côté simplement parce que vous n’avez pas l’impression qu’elle soit suffisamment impressionnante. Il y a de fortes chances qu’elle soit pleine de bonnes informations que votre audience adorerait avoir.

En fait, votre audience peut vous dire exactement de quoi parler, si vous savez l’écouter.

Nous trouvons les idées pour nos propres webinars sur la base des questions que les gens nous posent le plus souvent. Des choses comme: quels sont les meilleurs moments pour publier sur les réseaux sociaux? Ou quel type de contenu devrait-on publier sur Facebook?

Nos abonnés nous posent ces questions dans des emails, des commentaires d’articles, via les réseaux sociaux… cela nous donne une idée des challenges auxquels ils sont régulièrement confrontés.

Même si vos fans ne vous posent jamais explicitement de questions sur votre secteur d’activité, vous pouvez toujours vous faire une idée de ce qui les intéresse le plus. Un rapide coup d’oeil sur votre Google Analytics, par exemple, peut vous montrer lesquels de vos articles de blog ont eu le plus de succès. C’est comme cela que nous avons décidé de faire un webinar sur les meilleurs moments pour publier sur les réseaux sociaux. Notre article le plus populaire adresse cette question.

Indice: ne choisissez pas un sujet qui soit trop vague pour une seule leçon! La plupart des gens préfèrent les webinars qui font entre 30 et 45 minutes, et, en moyenne, un spectateur sera disponible pour moins d’une heure.

Quand vous choisissez un sujet, cependant, ne pensez pas seulement à quelle informations vous souhaitez partager, pensez aussi à comment vous voulez la partager.

Trouver le bon programme

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a des tas d’options pour héberger un webinar.

La mauvaise: qu’il y a des tas d’options pour héberger un webinar!

Pourtant, ne laissez pas la bonne vieille tyrannie du choix vous arrêter avant même d’avoir commencé. Les différentes plateformes qui vous permettent de vous diffuser sur le web ont toutes quelque chose d’unique à offrir. Au final, le bon programme pour vous dépend du type de webcast que vous voulez produire.

Prenez WebinarJamStudio, par exemple. S’il a un abonnement annuel, il a aussi beaucoup de bénéfices. Avec WebinarJamStudio, il est particulièrement facile de:

  • Créer une page d’inscription
  • Traquer les statistiques d’inscription et de présence
  • Diffuser un partage d’écran (parfait pour les présentations)
  • Enregistrer et rediffuser vos webinars

Ce sont des choses qui nous paraissent importantes particulièrement au regard de nos objectifs et de notre style de présentation, mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

webinarjam statistiques

Par exemple, si vous recherchez quelque chose d’un peu moins professionnel, un programme comme Blab peut suffire.

Blab vous permet, à vous et une autre personne, de créer le webcast d’un chat vidéo, et vous donne ensuite un lien pour inviter d’autres personnes à regarder et à participer. Vous spectateurs peuvent demander à rejoindre le webcast, ou peuvent participer via des chatrooms qui sont proposées en parallèle. Vous avez toujours l’option de tout enregistrer pour pouvoir partager une rediffusion avec d’autres personnes plus tard.

Si Blab n’est pas un programme aussi robuste que WebinarJam, ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Son style un peu « roots » est peut-être un meilleur fit pour les improvisateurs-nés et son manque de formalité peut rendre votre connection avec votre audience plus intime.

Ce ne sont que deux exemples, mais ils démontrent à quel points les programmes de webcasting peuvent être différents. Et, quelque soit le type de webcasting qui vous parait être celui dans lequel vous vous sentirez le plus confortable, il existe un programme pour vous. Que vous vouliez quelque chose de sérieux comme WebinarJam ou GoToWebinar, ou quelque chose de beaucoup plus fun comme Blab ou Periscope, vous trouverez chaussure à votre pied.

Une fois que vous savez de quoi vous allez parler et comment vous allez vous y prendre, il est temps de vous trouver une audience! Parce que, vous savez, c’est un peu important…

Communiquer

Même si votre webinar/hangout/webcast/quoi que ce soit n’oblige pas à s’inscrire à l’avance, vous devriez tout de même leur donner plein d’informations en amont.

Après tout, vous n’êtes probablement pas au centre de leur vie…

Les emails sont listés comme la meilleure manière de faire la promotion d’un webinar, avec des statistiques qui disent qu’il peut être utile de communiquer jusqu’à trois semaines avant la diffusion.

C’est dans un moment comme celui-ci que vous serez content d’avoir mis un coup de boost à votre liste d’emails, et créé une newsletter que les gens attendent. Sans audience captive, vous vous privez de l’une des meilleures manières de communiquer sur votre événement live!

Mais cela ne veut pas dire que c’est la seule chose à faire.

Les réseaux sociaux sont un outil puissant pour communiquer sur vos webcasts, particulièrement parce qu’encore plus qu’avec les emails, il est facile pour vous abonner de faire passer le mot. Si des programmes comme Blab ou Periscope sont particulièrement attentifs à la dimension sociale du webcast, même ceux comme WebinarJam vous permettent de mettre en place une chatroom sur le côté que vous spectateurs pourront utiliser pendant la diffusion.

Le résultat? Regarder un webcast ou un webinar est de plus en plus social et interactif. Fini les jours où l’on était assis à écouter passivement, les webcasts sont des événements participatifs, et les personnes dans votre audience voudront que d’autres participent avec eux!

Communiquez d’une manière qui va faciliter l’invitation à participer. Prenez exemple sur l’un des meilleurs, Ian Cleary, qui utilise Twitter pour grossir son audience avant la diffusion (voyez le nombre de retweets).

Vous trouverez plus de conseils en communication pour les webinars, de la part d’Ian et d’autres professionnels, sur cet article de Socially Sorted.

Mais avant d’en arriver là, cependant, vous avez un grand mystère à résoudre.

Connaitre la suite

Bien avant de même annoncer votre webcast, vous avez deux grandes questions auxquelles vous devez répondre.

D’abord, que se passe-t-il avec votre audience une fois que c’est terminé?

Une fois que vous éteignez votre webcam et poussez un grand soupir de satisfaction, qu’advient-il des gens qui regardaient?

Sont-ils/Reçoivent-ils…

  • Ajoutés à une liste d’email?
  • Une promotion spéciale?
  • Un lien de rediffusion (par email ou par les réseaux sociaux)?
  • Une demande de feedback?
  • Une invitation pour un prochain webinar?
  • Un poney?

Il sera peut-être plus facile pour vous de répondre après que vous ayez répondu à la prochaine question:

Que cherchez-vous à faire avec ce truc?

Peut-être que votre webcast fait la promotion de quelque chose de spécifique comme un nouveau cours ou un lancement de produit:

Peut-être est-ce une manière pour vous de construire votre liste d’emails, ou de récupérer des données démographiques sur votre audience.

Même si tout ce que vous cherchez à faire est de renforcer votre expertise et votre autorité, c’est EXTREMEMENT important.

78% des entreprises déclarent qu’évaluer le retour sur investissement de leurs actions sur les réseaux sociaux est difficile, et c’est un très bon exemple de pourquoi. Si vos webcasts ne font directement la promotion de quelque chose de spécifique, vous pourriez ne pas être capable de trouver un chiffre clair, direct et concret qui vous dira quelle valeur tout cela aura.

Mais tout comme envoyer une newsletter gratuite ou publier des articles de blog, diffuser un événement live peut vraiment aider à construire la confiance entre votre audience et vous, et à établir une véritable relation. Le retour sur investissement de ce type de marketing peut être indirect, mais cela ne veut pas dire que le jeu n’en vaut pas la chandelle. Même si rien ne se “passe” avec votre audience après le webcast, vous aurez toujours quelque chose qui a fait une différence. Vous ne vous en rendez peut-être pas encore compte.

Lectures recommandées (et vidéos, bien sûr)

Convaincus que vous devriez vous pencher sérieusement sur toute cette histoire de webcasting? Bien. Parce qu’il y a beaucoup à apprendre et de nombreuses excellentes ressources pour le faire!

En voici quelques unes pour vous lancer:

Conquer your fear of public speaking with these foolproof techniques.
On adore Ramit Sethi parce qu’il dit les choses comme elles sont (et donne de très bons conseils). Ses trucs pour parler en public sont parfaits pour les introvertis et les débutants.

Savvy Sexy Social’s livestreaming playlist.
Amy Schmittauer est l’une des meilleures webcastrices qui soit. La playlist de ce vlog est une excellente introduction au livestreaming avec des outils comme Periscope.

21 Periscope Tips for Winning Broadcasts.
Donna Moritz de Socially Sorted est mentionnée pour la seconde fois dans cet article et ce n’est pas sans raisons! Ses conseils pour tirer le meilleur parti de vos webcasts vous donneront l’air d’un pro dès votre premier essai.

Vous avez un webcaster préféré? Quelqu’un dont vous ne ratez jamais les webinars? Dites le nous dans les commentaires ci-dessous (qu’on puisse aller y jeter un oeil)!

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 0 Flares ×
Ne Manquez Aucun Article
Rejoignez nos 700+ abonnés et recevez des conseils, des guides, des infos et plus encore, chaque semaine, dans votre boite de réception.

Vos informations resterons confidentielles, c’est important à nos yeux.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 0 Flares ×