Maintenant que vous êtes convaincus du potentiel des réseaux sociaux, ne faites pas la même erreur que tout le monde ! Ne foncez pas tête baissée sans réfléchir au préalable à votre stratégie réseaux sociaux. Le cas échéant, vous risquez de vous décourager très rapidement. Alimenter sa page Facebook ou son compte Instagram peut devenir chronophage et, sans la capacité de mesurer ses progrès, on est tenté d’abandonner au bout de quelques mois… Prenez le temps avec votre équipe de définir ces quelques éléments clefs de votre stratégie.

5 points essentiels de votre stratégie réseaux sociaux

Définition des objectifs

Étape primordiale et pourtant si souvent laissée aux oubliettes ! Définir votre ou vos objectifs vous permet de faire les bons choix par la suite en terme de contenu. Souhaitez-vous gagner en notoriété ? Recruter de nouveaux clients ? Créer du trafic vers votre site, de l’engagement sur vos publications ou encore proposer un nouveau service ?

Dans l’ordre, voici les objectifs que vous pourriez envisager :

  1. Notoriété : lorsque l’on démarre, la première étape assez évidente est de commencer par faire connaitre sa marque et/ ou ses produits et services afin de gagner ses premiers abonnés.
  2. Engagement : acquérir une communauté est déjà un bel effort, tâchez maintenant de réussir à l’engager c’est-à-dire à discuter, créer des échanges avec elle. Au delà du fait d’augmenter la portée de vos publications (plus un post créé de l’engagement, plus Facebook vous mettra en avant dans le fil d’actualité de vos abonnés), c’est l’occasion de tisser un réel lien avec vos clients, d’obtenir des feedback et d’améliorer ainsi votre relation commerciale.
  3. Conversion : l’objectif final est d’arriver enfin à transformer votre communauté en potentiels prospects. L’objectif de conversion peut être d’arriver à faire acheter votre produit, s’inscrire à votre newsletter, etc.

Définition des KPI

Pour pouvoir mesurer la réussite de votre stratégie réseaux sociaux, il est indispensable de surveiller des Key Performance Indicator (KPI) ou, en français, des indicateurs clefs de performance. Pour cela, repartez de vos objectifs. Pour être valides, ces derniers doivent être S.M.A.R.T. :

  • Spécifiques : soyez le plus précis possible. L’objectif « faire le buzz » ne fonctionne pas car il n’est pas défini ! Que signifie faire le buzz pour vous ? À partir de quel stade, estimez-vous avoir réussi ?
  • Mesurables : donnez un chiffre. Vous ne pourrez pas savoir si vos objectifs sont atteints si vous ne pouvez pas mesurer vos résultats. Même si ce n’est qu’une estimation, fixez-vous comme objectif d’arriver à avoir 100 nouveaux abonnés par mois par exemple.
  • Atteignables : votre objectif doit représenté un défi suffisamment motivant pour être partagé par la personne en charge de l’atteindre, et en même temps, être réaliste pour ne pas être décourageant.
  • Réalistes : ne visez pas trop haut ! Regardez les chiffres que vous avez obtenu jusque là, ou ceux que vos concurrents arrivent à atteindre sur leur propre réseau et alignez-vous pour démarrer.
  • Temporellement défini : fixez une dead-line pour l’atteindre de votre objectif. Faites des points toutes les semaines ou tous les mois pour vérifier que vous approchez du but. Si ce n’est pas le cas, il faudra penser à ré-adapter ses objectifs ou à modifier sa stratégie.

Si l’on repart de notre exemple « je souhaite faire le buzz grâce à ma nouvelle vidéo Youtube » et que l’on essaie de le transformer en objectif SMART, cela pourrait donner « je souhaite que ma vidéo Youtube ait 10 000 vues d’ici deux mois / 5 000 j’aime /  comptabilise 100 commentaires / etc. ».

Ainsi, je pourrai reporter dans mon tableau de bord les indicateurs à suivre pour mesurer le succès de ma campagne vidéo, à savoir le nombre de vue, le nombre de j’aime, le nombre de commentaire, etc.

Détermination des personas

Pour une stratégie réseaux sociaux efficace, votre cible doit être déterminée en amont afin de pouvoir choisir les outils que vous privilégierez et le type de contenu.

C’est pourquoi il est important de créer un voire plusieurs personas (jusqu’à 5). Un persona est une représentation fictive d’un groupe ou d’un segment de votre cible. Il est généralement représenté par un prénom, un nom ainsi que des caractéristiques telles que :

  • données démographiques : sexe / âge / localisation / formation / métier / statut marital / etc.
  • intérêts : loisirs / passions / buts dans la vie / etc.
  • habitudes de consommation : critères d’achat / motivations et freins / fréquences / prescripteurs d’achat / etc.
  • présence digitales : outils utilisés (blog, réseaux sociaux, forum, newsletter…) / temps passé / type de contenu préféré / marques suivies / etc.

Plus votre persona sera précis, plus vous serez en capacité de comprendre votre cible et de lui proposer un produit / service qui lui convienne et qui répondre à ses besoins. 

Afin de le créer, vous pouvez commencez par diffuser un questionnaire auprès d’une population assez large. Pour affiner, proposez des entretiens (au téléphone, en face à face, individuel ou en groupe) à un groupe plus restreint que vous aurez identifier comme correspondant à votre / vos personas. 

Formalisez vos persona en utilisant des outils comme Xtensio pour en garder une trace.

Construire son image de marque

Le visuel ci-dessus reprend les éléments essentiels que vous devrez définir pour votre image de marque. L’objectif est d’établir les bonnes pratiques à destination de vos employés afin d’assurer une cohérence de fond et de forme à votre présence en ligne.

Le premier bloc reprend tous les éléments qui touche à votre identité. Les réseaux sociaux ont l’avantage d’être un endroit où vous pouvez justement laisser tomber votre image trop « corporate » et montrer un visage plus humain. Le ton peut donc être plus familier, vous pouvez utiliser l’humour, etc. Toutefois, veillez à ce que cela reste cohérent avec les valeurs que vous défendez et à la manière dont vous souhaitez être perçu.

Le deuxième bloc vous sera utile pour la partie modération de vos réseaux sociaux. Comme vous le savez sûrement, sur internet tout doit aller très vite ! Ainsi, les questions que l’on pourrait vous poser doivent vite pouvoir trouver une réponse. Faites la liste de toutes les questions que l’on risquerait de vous poser. Reprenez la liste des sujets tabous et/ou sensibles et préparez vos réponses (ou au moins, le contact des personnes vers qui les trouver). Il s’agit ici de prévenir une potentielle crise de communication.

Enfin, le troisième bloc a pour objectif de décliner votre identité graphique sur les réseaux sociaux. Sur chacun de vos réseaux, votre logo doit être utilisé en photo de profil et vos photos de couvertures et visuels respecteront votre charte graphique en terme de police, couleurs, design, etc. Il doit être facile pour l’utilisateur de vous reconnaître, quelque que soit l’outil utilisé. Dernier point très important : tous les contenus que vous posterez auront été produit par vos soins OU auront été piochés dans des banques d’images libre de droit. Si ce n’est pas le cas, il est primordial de demander l’autorisation de ré-utiliser un contenu qui ne vous appartiendraient pas et de mentionner son auteur.

Mesure des ressources et choix des outils

Maintenant que votre cible est définie, le choix du ou des outils les plus pertinents est normalement réglé. (Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à nous contacter via charlotte@rdemarketing.com, nous serons ravis de vous aider !) Néanmoins, on ne vous cache pas que gérer ses réseaux sociaux demande du temps, surtout quand vous devez à côté de ça gérer votre propre activité. C’est d’ailleurs pour ça que le métier de community manager existe ! Il est donc important au départ de se concentrer sur un outil, celui que vous aurez repéré comme autant le plus pertinent pour votre cible, avant d’essayer d’être présent un peu partout.

Faite le point sur vos ressources disponibles :

  • ressources humaines : êtes-vous seuls à vous occuper de la gestion de vos réseaux sociaux ? Si oui, au cas où vous seriez indisponible, quelqu’un d’autre peut-il poster à votre place ? Combien de temps pouvez-vous dégager pour cette activité ?
  • ressources matérielles : quel contenu visuel ou texte possédez-vous déjà ? Avez-vous la possibilité de prendre facilement des photos ou vidéos pour alimenter vos réseaux ?
  • ressources financières : quel budget êtes-vous prêt à allouer à votre communication digitale ?

En répondant à ces quelques questions, vous devriez vous rendre compte de votre capacité à pouvoir gérer de manière autonome vos réseaux sociaux. Si cela vous paraît compliqué au départ, privilégiez un outil pour commencer, celui avec lequel vous êtes le plus à l’aise par exemple. Une fois vos habitudes prises, vous pourrez alors en ajouter un autre, etc.

Sachez que certains réseaux comme Instagram ou Twitter requiert une à plusieurs publication par jour ! Cela vous donne une idée du temps à consacrer à la création de nouveaux contenus… À l’inverse, sur Facebook, vous pouvez déjà démarrer par une publication toutes les semaines. Plus facile pour débuter, non ?

Conclusion

Vous avez désormais fait le tour des grandes questions auxquelles répondre impérativement pour construire sa stratégie réseaux sociaux ! La prochaine étape sera maintenant de réfléchir à votre stratégie de contenu… D’ici là, vous nous dites quel objectif SMART vous vous êtes fixé ? 😉

Ne Manquez Aucun Article
Rejoignez nos 800+ abonnés et recevez des conseils, des infos et plus encore, chaque semaine, dans votre boite de réception.

Vos informations resterons confidentielles, c’est important à nos yeux.