2 Flares 2 Flares ×

Tous ceux qui ont déjà écrit une publication sur une Page Facebook se sont posé cette même question:

« Est-ce que quelqu’un va vraiment voir ce truc? »

C’est tout à fait normal de se le demander! Le reach organique étant si imprévisible (la seule prédication possible est qu’il sera probablement bas), mettre un peu d’huile de coude dans ses publications peut sembler être du temps perdu. Après tout, quelles sont les chances que qu’elles apparaissent dans le fil d’actualité de quelqu’un? Combien de publication de Pages voit-on de toutes façons?

Il se trouve qu’il y a une réponse.

Enfin, presque.

Quelles sont les chances que quelqu'un voit votre publication sur Facebook?

Les petits génies des statistiques chez Social Baker ont compilé un tas de chiffres fin 2015 et en sont arrivés à quelques conclusions fascinantes sur la manière dont les Pages se comportent sur Facebook. Vous pouvez retrouver tout le détail de leurs découvertes sur leur blog, mais voici quelques extraits, et quelles importantes leçons on peut en tirer:

Vous vous battez pour un espace limité

Imaginez: c’est mardi soir. Vous être devant votre ordinateur. Vous êtes un peu ralenti par votre système digestif, vous venez de passer 40 minutes dans le trou noir de Wikipedia, et vous êtes prêts pour un petit boost d’énergie. Peut-être que quelqu’un de votre entourage a publié une photo de chien bien mignonne sur Facebook.

Combien de publication regardez-vous vraiment avant de quitter le Fil d’Actualité?

Statistiquement, probablement pas des masses.

Dans environ la moitié des sessions sur Facebook depuis les ordinateurs, les utilisateurs voient quatre publications ou moins avant de quitter la page. En fait, le nombre moyen de publications vues par sessions est seulement de cinq.

Pas seulement ça, mais typiquement, moins de 24% des publications sur le Fil d’Actualité viennent de Pages, ce qui signifie qu’il est très probable que les utilisateurs de Facebook ne voient qu’UNE publication de Pages par session.

Une.

Ce n’est pas idéal, surtout parce que qui sait si cette publication sera l’une des vôtres.

La leçon? Ne soyez pas surpris si votre reach parait bas. TRÈS bas.

Mais il y a une bonne nouvelle: même si ce n’est pas forcément de votre faute que les cartes ne soient que si peu en faveur des publications de Pages, il y A quelques petites choses que vous pouvez faire.

Ne sous-estimez pas les publications sponsorisées

Une partie de ce qui fait le succès de Facebook c’est que ça ait toujours été gratuit. Et, techniquement, ça l’est. Une marque peut communiquer sans dépenser un centime!

Si vous voulez être le plus efficace possible dans votre communication, cependant, il vous faudra probablement dépenser au moins quelques centimes.

Un peu comme avec tout ce qui est gratuit en fait: du marketing sur les réseaux sociaux à Candy Crush.

Socialbaker a découvert que si la seconde publication dans le Fil d’Actualité d’un utilisateur vient d’une Page, il y a 46% de chances qu’il soit sponsorisé. Ce qui signifie que quelqu’un a payé pour le privilège d’être là.

Quand vous repensez à cette statistiques sur combien peu de publications de Pages un utilisateur voit en une session, c’est une nouvelle importante.

Payer pour sponsoriser une publication, évidemment, n’est pas la seule manière de vous retrouver dans le fil d’actualité de quelqu’un. Ce n’est pas non plus la seule manière d’y apparaitre en haut. Mais c’est une option qu’il vaut clairement la peine de prendre au sérieux, surtout si vous avez hésité à payer pour du reach dans le passé. Voici un petit guide pratique pour les non-initiés.

Si vous êtes déterminés à économiser votre budget, cependant, ayez foi, les publications sponsorisés ne sont pas forcément aussi populaires auprès des Pages qu’on pourrait l’imaginer.

Ne SUR-estimez pas les publications sponsorisées non plus

Des publications de Pages qui apparaissent dans le Fil d’Actu de quelqu’un, seules environ 10% sont sponsorisées. Ce qui signifie que pour les Pages, les publications organiques sont toujours reines. Lorsque vous voyez une publication de Page sur votre Fil d’Actualité, neuf fois sur dix, elle n’est pas sponsorisée.

Payer pour sponsoriser une publication peut influencer sa position dans le Fil d’Actualité (s’il est plutôt en haut ou en bas), ce qui a certainement un impact, si l’on considère les statistiques discutées plus haut sur combien de publications un utilisateur lambda voit par session.

Cliquer sur le bon vieux Booster la publication n’est pas aussi efficace qu’une formule magique cependant, en fait, en fonction du type de publication, cela peut ne faire aucune différence.

Expérimenter avec les publications sponsorisées peut avoir de grands bénéfices, mais la plupart des publications de Pages sur le Fil d’Actualité d’une personne sont organiques. En fait, plus une personne s’abonne à des Pages, au global, plus elles ont des chances de voir des publications de Pages organiques. Socialbaker montre que ceux qui sont abonnés à moins de Pages ont un ratio de publications sponsorisées plus élevé.

Si vous allez consacrer votre énergie sur les publications organiques, il y a une chose importante à garder en mémoire.

Les marques doivent travailler plus dur

Il y a de nombreux types de Pages sur Facebook. Des pages pour les célébrités comme Vin Diesel, des magazines comme Femme Actuelle, des équipes de sport comme le LOU Rugby (notre préférée).

Et beaucoup de ces pages ont un meilleur taux d’engagement que celles des marques.

Socialbaker a montré que les utilisateurs de Facebook n’interagissent pas autant avec les marques qu’ils le font avec les autres types de Pages. Elles arrivent en quatrième position derrière les médias, les communautés et les célébrités.

Ce qui signifie? Vos publications Facebook vont devoir travailler encore plus dur. Parce qu’il y a beaucoup de contenu de marque qui ne touche simplement pas les utilisateurs.

Comprendre l’algorithme de Facebook qui détermine le reach est une partie de la solution. Il en est de même pour l’engagement live avec vos abonnés, au lieu de simplement leur balancer du contenu. Comprenez pourquoi les gens s’abonnent à une Page au départ, et pourquoi ils se désabonnent aussi.

Facebook est l’une de ces choses où plus vous y mettez du votre, plus vous en retirerez quelque chose. Simplement y publier du contenu régulièrement ne suffit pas.

D’un autre côté, une fois que vous savez que quelque chose fonctionne, vous pouvez toujours l’utiliser plus d’une fois.

Passez du temps à analyser le type de publications qui fonctionnent le mieux spécifiquement pour votre Page, et établissez un système pour en écrire plus. Au bout du compte, ce que vous devriez publier dépend entièrement de votre audience spécique, et de ce qui la fait réagir!

Alors, souvenez-vous…

D’un côté, cela veut dire que ça peut prendre un certain temps avant de trouver votre rythme et d’avoir l’impression que ça marche vraiment pour vous. D’un autre, pourtant, cela signifie que c’est aussi difficile pour les autres marques que ça l’est pour vous. Alors, ne vous découragez pas lorsque vous rencontrez un petit obstacle sur le chemin.

2 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 2 2 Flares ×
Ne Manquez Aucun Article
Rejoignez nos 700+ abonnés et recevez des conseils, des guides, des infos et plus encore, chaque semaine, dans votre boite de réception.

Vos informations resterons confidentielles, c’est important à nos yeux.

2 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 2 2 Flares ×