Sélectionner une page
2 Flares 2 Flares ×

La plupart des gens se sont probablement demandé quel effet cela pourrait avoir sur leur entreprise s’ils obtenaient soudainement la recommendations d’un grand nom. Et si vous ne vous êtes pas posé cette question, vous devriez le faire. Vraiment.

Et pas forcément pour les raisons que vous imaginez! Évidemment, les marques ont cherché à obtenir les faveurs des « faiseurs de modes » depuis toujours. Elles signent de gros chèques pour utiliser leur image pour tout un tas de produits, de la voiture de luxe au livre, en passant, au Japon, par la cosmétique masculine.

Mais aujourd’hui, les égéries et l’influence ont BEAUCOUP changé, surtout sur les réseaux sociaux.

Scoop: c’est vraiment une bonne nouvelle.

Twitter a récemment mené une étude en partenariat avec Annalect sur l’influence sur les réseaux sociaux: qui les gens suivent et en quoi cela influence leur comportement d’achat.

Certains des résultats qui en ressortent risquent de changer votre perception des connections que vous faites sur les réseaux sociaux, ainsi que la manière dont vous faites la promotion de votre entreprise et les relations que vous entretenez au fil des jours.

Vous voulez qu’une célébrité vous donne une mention « J’aime »? Voici ce qu’il faut savoir:

Reconsidérez ce qui rend quelqu’un influent

La manière classique de définir un influenceur est la suivante: une personne avec suffisamment de reconnaissance publique pour que l’audience la connaisse, l’apprécie et lui fasse confiance.

C’est comme cela qu’on se retrouve avec Snoopy qui fait de la publicité pour une assurance ou ALF qui défend la propreté des parcs américains.

Si cette manière de faire les choses n’a pas disparu, ce n’est dorénavant plus la seule. Et c’est un changement qui peut se révéler très profitables aux PME et TPE!

Les audiences modernes s’intéressent non seulement aux noms de célébrités mais aussi aux « handled names ».

C’est comme cela que Twitter appelle les gens qui se sont construit un bassin d’abonnés et un réputation sur les réseaux sociaux, et dont l’opinion et les recommandations résonnent avec leurs fans.

Dans certains cas, un influenceur peut être une personnalité d’Internet qui est payée pour créer du contenu pour n’importe quelle marque qui signe le chèque. Ainsi, la blogueuse mode Noholita collabore avec la marque de lingerie Princesse Tam.tam pour sa campagne #READYTOchallenge.

Dans d’autres cas, cependant, un influenceur peut n’exercer d’influence que sur une audience très spécifique.

Indice: ce sont des gens dont vos amis hors-boulot n’ont peut-être jamais entendu parler!

Dans le monde des blogueurs, par exemple, cela peut être quelqu’un comme Darren Rowse de ProBlogger. Pas forcément un nom que vous entendrez à l’heure de l’apéro mais quelqu’un de très important dans son secteur d’activité!

Les réseaux sociaux ont permis à de nombreuses personnes de devenir très influentes dans de petites communautés en ligne, très spécifiques.

Quel type d’influence exactement? Voyons ces statistiques:

49% des personnes interrogées par Twitter s’appuient sur les recommendations d’influenceurs. Pour donner un peu de perspective à ce chiffre, 56% s’appuient sur les recommendations d’amis. Connaitre quelqu’un personnellement lui donne à peine l’avantage sur un illustre inconnu qui semble digne de confiance!

Cette confiance est palpable aussi dans leurs habitudes d’achat. Quand un utilisateur voit les tweets d’une marque, leur intention d’achat est 2.7 fois plus élevée, mais lorsqu’ils voient les tweets d’une marque ET celles d’un influenceur, ce score grimpe à 5.2.

Avoir un influenceur dans son mix peut faire la différence.

Ce qui amène une questions importante:

Faut-il payer pour les recommendations d’influenceurs?

D’une certaine manière ceux qui font la pluie et le beau temps sur Internet n’ont rien à envier aux célébrités qui font la promotion des marques à la télévision: signez un gros chèque et vous aurez votre marionnette.

Mais quand vous cherchez à atteindre l’audience d’un influenceur sur les réseaux sociaux, devez-vous nécessairement signer un gros chèque comme le font Princesse Tam.tam et les autres marques?

Pas du tout.

Bien sur, vous pouvez si vous le souhaitez. Les célébrités d’Internet sont un marché florissant en ce moment! Par exemple, dans l’article de Twitter annonçant les résultats de l’enquête, ils recommandent d’utiliser Niche, une entreprise qui connecte les marques avec les influenceurs les plus pertinents pour elles. Nous, on préfère travailler avec nos amis d’Upfluence, qui ont une offre similaire.

Surtout que ce que Twitter ne précise pas, c’est qu’ils ont acquis Niche en 2015.

Mais ce n’est pas la seule manière de faire les choses, et, pour vous, ce n’est peut-être pas la meilleure manière.

Souvenez-vous, un influenceur ne se définit pas par sa popularité globale, mais bien par sa popularité auprès d’une audience spécifique. Quelqu’un dont l’audience peut paraitre relativement réduite en comparaison de certaines stars d’Internet seront peut-être un bien meilleur atout pour votre marque!

Si vous voulez toucher ces personnes et leur audience, vous n’aurez peut-être pas à dépenser un centime, mais vous DEVEZ vous souvenir de deux règles-clés pour être efficace.

Tout d’abord, ne soyez pas cynique. Il est extrêmement tentant de réduire tout cela à quelques chiffres, comme le font les grandes entreprises, de commencer à calculer la valeur des gens sur la base de leur nombre d’abonnés, ou de les voir comme un moyen d’arriver à vos fins.

Les petites entreprises et les solo-preneurs ont le privilège de montrer aux autres plus de respect que cela, alors, faites-le! Reconnaissez que derrière chaque « influenceur » se cache une personne avec sa propre entreprise, sa propre réputation, et son propre système de valeurs et croyances, aussi complexe et riche soit-il. Identifiez les influenceurs en tant que personnes, pas en tant qu’outils, et créez des relations avec eux.

Ensuite, passez-y du temps plutôt que de l’argent. Prenez le temps de connaitre les influenceurs: leur audience, leur message, leur mission… Autre raison pour laquelle il est aussi important de les considérer comme des personnes et pas seulement des outils de promotion.

Par exemple, on fait beaucoup de promotion sous la forme d’articles-invités ou d’interviews dans les blogs d’autres personnes, et ce sont souvent des opportunités que vous n’aurez pas si vous ne les demandez pas! Passez du temps à identifier et à poursuivre ces opportunités, le réseau que vous allez construire peut finir par avoir beaucoup plus de valeur que la simple influence de leurs recommendations.

Que pensez-vous du phénomène « influenceurs »?

L’influence grandissante de petits profils niche, en plus des célébrités, crée de nombreuses opportunités pour les TPE & PME, mais amène aussi son lot de challenges.

Quelle est votre expérience avec les stratégies d’influence à petite échelle? Cela vous libère-t-il? Trouvez-vous cela frustrant? Peut-être les deux… Partagez vos pensées dans les commentaires ci-dessous!

2 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 1 LinkedIn 1 2 Flares ×
2 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 1 LinkedIn 1 2 Flares ×