Vous avez entendu parler du dernier coup de Facebook?

Pas celui-là, l’autre.

Non, l’autre autre.

Facebook a passé le premier mois de 2018 à lancer non pas une, ni deux, mais trois changements dans la manière dont il détermine ce que les gens voient dans leur Fil d’Actualité.

Si vous avez une Page Facebook, ça peut vous intéresser, surtout vu que certains de ces changements pourraient vous impacter plus que d’autres.

Alors, que s’est-il passé en 2018?

Qu’est-ce que ces changements signifient pour votre stratégie, et qu’est-ce qu’ils ne signifient pas?

Faisons un petit retour rapide sur les annonces faites par Facebook en Janvier 2018 en ce qui concerne leur algorithme.

Moins de publications dans le Fil d’Actualité provenant d’entreprises, marques et média

La première était un peu du jamais vu.

Dès le début 2018, Facebook annonçait que le Fil d’Actualité commencerait à montrer aux utilisateurs plus de publications venant des amis & famille, et moins de publications venant d’entreprises, marques et médias.

Si vous êtes dans le web-marketing, ça n’était probablement pas une bonne nouvelle.

On avait écrit un article plus en profondeur sur le sujet (que vous retrouverez ici), mais voici la version courte:

Les Pages Facebook ont moins de place qui leur est destinée dans les Fil d’Actualité des utilisateurs, donc c’est encore plus important que votre Page soit super « propre ».

Et qu’est-ce que Facebook entend par « propre »?

Comme l’indique leur communiqué de presse:

« Les publications des Pages qui créent de la conversation entre les gens seront mieux mises en valeur dans le Fil d’Actualité. »

Ce qui signifie que lorsque vous écrivez des publications pour Facebook, vous devez toujours avoir en tête la manière dont elles pourraient créer de l’engagement, et particulièrement des commentaires.

Par exemple, les publications sous forme de liens ou de vidéos qui encouragent les discussions en posant des questions.

Souvenez-vous juste que tout engagement n’est pas du bon engagement.

Au même moment, Facebook surveille aussi de plus près les leurres à engagement: des publications qui sont conçues pour gratter des tonnes de réactions et commentaires, mais qui n’ont pas beaucoup de valeur.

Publier des leurres à engagement ne fera pas qu’impacter négativement la visibilité de chacune de vos publications racoleuses, il est possible que cela signifie aussi moins de portée globale pour toute votre Page.

Donc, comprenez, pas cool.

Voici un article que l’on a publié et qui explique à quoi ressemble le leurre-à-engagement, avec tout un tas d’exemples: Les cinq leurres à engagement qui feront baisser le reach de vos publications et de votre Page Facebook.

Ok, donc, partager plus de publications qui encouragent l’engagement authentique. C’est le premier commandement de Facebook, il en reste deux!

Qu’est-ce que Facebook a annoncé aussi début 2018?

Plus d’actualités venant de « sources de confiance »

Si vous êtes comme la plupart des gens, vous espérez ne plus jamais avoir à entendre les mots « fake news » (fausse info).

La vérité c’est que Facebook a historiquement été l’épicentre d’une épidémie de désinformation. Un cas suffisamment sérieux pour qu’ils aient à en répondre devant le Congrès des Etats-Unis fin 2017.

Par exemple, Facebook a déclaré que du contenu créé par des agents russes pour influencer les élections présidentielles en 2016 a atteint environ 126 million d’individus, près de le 40% de la population des Etats-Unis.

En clair, Facebook sait qu’une « vraie » fake news (qui peut être prouvée fausse) est un problème qu’ils se devaient d’adresser.

Alors, que font-ils sur le sujet?

Facebook a annoncé début 2018 qu’ils souhaitaient mieux s’assurer si une source méritait leur confiance donc que le Fil d’Actualité donnerait la priorité aux publications des sources auxquelles les gens font confiance. Pour déterminer si oui ou non une source est digne de confiance, Facebook a enquêté auprès des utilisateurs.

Ça vous inquiète? C’est inutile!

Ceci n’est pas très différent d’autres enquêtes-qualité que Facebook a mené par le passé. Ce n’est pas la première fois qu’ils ont inclus des questions pour savoir si les utilisateurs faisaient confiance ou pas à une source en particulier!

Des enquêtes telles que celle-ci permet généralement à Facebook de repérer certains signaux qui peuvent les aider à améliorer leur algorithme pour déterminer si un contenu respecte certains critères.

Dans le passé, par exemple, Facebook a entrainé son algorithme à identifier si oui ou non un lien pouvait être un leurre-à-clic.

Qu’est-ce que cela signifie pour VOUS?

Selon l’annonce faite par Facebook, les éditeurs de contenus auxquels les utilisateurs disent accorder leur confiance pourraient voir leur portée s’améliorer, et ceux qui n’obtiennent pas un bon score sur l’échelle de la confiance pourraient voir leur portée chuter.

Quoi qu’il en soit, cependant, la première iteration du questionnaire de Facebook sur la confiance n’est pas particulièrement profonde ; et cela signifie que votre travail est relativement simple.

En clair, ne trahissez pas la confiance des gens qui voient vos publications ; et juste pour info, c’est parfois plus compliqué qu’un simple « ne mentez pas ».

Prenons les sujets leurre-à-clic, par exemple.

Il peut être tentant de donner un petit coup d’accélérateur à un titre ou une publications, mais les exagérations peuvent frustrer les lecteurs et trahir leur confiance.

Combien de fois avez-vous cliqué sur un lien qui promettait de « vous en mettre plein la vue », pour réaliser que vous n’y voyez pas grand-chose d’intéressant?

Quand vous écrivez un titre ou une publication pour Facebook, restez-en aux faits, restez vrais, et ne promettez rien que votre contenu ne délivrera pas. Parce que si Facebook demande à quelqu’un à quel point ils vous font confiance, vous voulez que ces gens donnent la bonne réponse!

Maintenant, passons à la dernière annonce relative au Fil d’Actualité, faite par Facebook en Janvier 2018!

Qu’avaient-ils à raconter vers la fin du mois?

Plus de nouvelles locales dans le Fil d’Actualité

Fin Janvier 2018, Facebook a annoncé qu’il fallait s’attendre à voir plus d’informations dans les Fils d’Actualité provenant de sources locales. Et ils ont une définition relativement précise de ce que cela signifie.

Facebook espère que montrer des actualités plus locales à leurs utilisateurs aura une répercussion positive sur leur communauté, donc les éditeurs locaux devraient voir une meilleure visibilité de leur contenus dans les Fils d’Actualité.

Mais, qu’est-ce qu’un « éditeur local » exactement?

D’un coté, cette classification n’a rien à voir avec la taille ; ce qui est probablement une bonne nouvelles pour les petites Pages qui pourraient se sentir désavantagées par rapport au Pages de médias internationaux.

En clair, il n’est plus aussi difficile pour le blog d’une communauté d’artistes lyonnais de se battre avec Le Monde pour un peu de place dans le Fil d’Actualité des utilisateurs de Facebook.

D’un autre coté, cependant, un « éditeur local » ne signifie pas forcément une entreprise locale.

Facebook identifie les éditeurs locaux en fonction de s’ils sont locaux et de s’ils sont une source d’information:

Comme le montre leur image, être simplement local n’est pas toujours la même chose qu’être une source d’informations locales. Mais on ne sait toujours pas vraiment à quel point cela va affecter le contenu partagé par les entreprises locales (vous savez, comme ce que vous être en train de lire).

Parce que, comme vous le savez, les sources d’actualité et les entreprises ne sont pas mutuellement exclusives! Un boulanger local, par exemple, peut écrire et partager des articles de blog avec des conseils de patisserie et des recettes. Un agent immobilier peut écrire des articles sur l’inspection des biens et les rénovations, même des articles à destination spécifique de leur audience locale!

En quoi cela VOUS concerne-t-il?

L’initiative de Facebook de donner la priorité aux actualités locales n’est pas encore très développée, ce qui signifie que c’est encore trop tôt pour voir où ils mettent la limite entre certaines sources de contenu.

Au final, pourtant, cela ne risque pas trop d’impacter négativement votre visibilité. Sauf si vous êtes Le Monde.

Un changement de direction des grands articles nationaux vers une actualité plus ciblée, plus locale, signifie que Facebook veut se concentrer sur ce qui intéresse des utilisateurs spécifiques, et pas forcément tout le monde.

Plutôt que de montrer aux utilisateurs des contenus qui intéressent les gens en général, Facebook veut leur montrer ce qu’il pense être important à leurs yeux, en tant qu’individus.

En créant et partageant ce type de contenu qui cible une audience spécifique, vous créez le type de contenu que Facebook veut prioriser!

Si vous êtes comme le boulanger ou l’agent immobilier du coin qui bloguent sur des sujets d’actualité, il est toujours trop tôt pour dire si l’algorithme va impacter votre visibilité, mais quel que soit votre secteur d’activité, tant que vous partagez un contenu pertinent pour une audience spécifique, vous jouez bien vos cartes sur le long terme!

Que pensez-vous des annonces faites par Facebook en Janvier 2018?

Maintenant qu’on les a bien récapitulés, que pensez-vous de ces changements d’algorithme?

Est-ce que c’était trop d’un coup?

Est-ce que vous avez constaté un réel changement sur l’année 2018?

Ou cela n’a-t-il fait aucune différence en ce qui vous concerne?

Partagez vos réactions dans les commentaires ci-dessous!

Photo by JESHOOTS.COM

Donec sed elit. mi, Curabitur et, commodo Nullam pulvinar velit, libero