Sélectionner une page

Vous êtes-vous déjà demandé ce que vous cherchiez à faire sur les réseaux sociaux?

Sérieusement, pensez-y.

Quels sont vos principaux objectifs? Que doit-il se passer pour que vous ayez l’impression d’avoir réussi?

Plus d’abonnés?

Plus de traffic sur votre site web?

Plus de Likes sur votre dernier selfie?

Classique, non?

Vous êtes libres de créer votre propre définition du succès, en fait, vous devriez. Mais savoir comment d’autres marques définissent leurs objectifs peut vous donner quelques pistes de réflexion! Mieux vous comprenez les objectifs et challenges les plus communs, plus vous aurez de perspective sur les vôtres.

Alors, quels sont les objectifs les plus communs des marques, sur les réseaux sociaux?

Social Fresh a récemment publié une étude qui répond à cette question. Ils ont interviewé des centaines des web-marketers sur leur définition du succès, et sur leur temps passé sur les réseau sociaux.

Vous trouverez l’ensemble de l’étude ici, mais voici un rapide extrait des enseignements les plus surprenants:

Les objectifs marketing les plus populaires sur les réseaux sociaux

Que recherchent trois web-marketers sur quatre dans leurs campagnes sur les réseaux sociaux?

La notoriété.

76% des personnes interrogées l’ont cité comme l’un de leurs objectifs prioritaires. En fait, c’était le seul objectif sur lequel plus de la moitié des répondants était d’accord! Suivi de la création de leads. choisi par seulement 47% des web-marketers.

Mais cette recherche de « notoriété » mets en avant certains des points les plus complexes du marketing sur les réseaux sociaux.

Rappeler simplement aux gens que vous existez n’est pas un bien gros challenge à se donner, et si vous ne faites pas attention, les petits challenges peuvent conduire à de petits standards, et donc de petits efforts.

Après tout, si faire savoir que vous existez est votre top priorité, vous pouvez l’atteindre simplement en étant présent.

Le fait que la notoriété soit une telle priorité pour les marques sur les réseaux sociaux, explique le problème que les marketers appellent le bruit; dans ce cas, un brouhaha de peu de valeur qui n’a d’autre objectif que d’être entendu. Construire et maintenir efficacement une notoriété de marque sur les réseaux sociaux demande un certain niveau de respect pour votre audience, parce que sinon, vous ne faites que participer au bruit ambiant!

Comme vous le dirait quiconque a passé un peu de temps avec un enfant qui crie, faire du bruit est un moyen efficace de faire comprendre aux gens que vous êtes là, mais ce n’es pas forcément un bon moyen de vous faire apprécier.

L’autre problème de créer de la notoriété? C’est difficile de la mesurer.

Bien entendu, vous pouvez mesurer combien de notoriété une publication a généré en regardant combien de personnes l’ont vu. Mais comment cela se traduit-il en notoriété globale: la place que vous occupez dans les souvenirs de ces personnes, les sentiments qu’ils associent à votre marque, et les chances qu’ils deviennent clients, qu’ils restent clients, et qu’ils vous recommandent à un ami?

Vous voyez, la notoriété c’est un peu plus compliqué que ça en a l’air!

Il y a une raison pour que le social soit un média dit « earned« : si vous voulez garder votre place dans le fil d’actualité de quelqu’un, il va falloir vous battre! La clé pour gagner cette bataille n’est pas seulement d’être vu, ou la notoriété pour la notoriété, c’est de créer et partager un catalogue de contenus de qualité qui servira à ceux qui le voient.

Le piège à éviter

Le marketing sur les réseaux sociaux demande plus que de simples publications et c’est là que la plupart des marques rament.

Des marketers interviewés dans cette étude, seuls 58% écrivent un article de blog, ne serait-ce qu’une fois par mois. Et d’autres type de contenus comme les webinars, les infographies, les podcasts et les vidéos ont encore moins la côte!

79% des web-marketers créent des images pour illustrer leurs publications au moins une fois par mois. Au moins, cette excellente stratégie n’est pas ignorée.

Tout ceci soulève la question du contenu des publications des marques, surtout quand on sait que s’appuyer un peu trop sur de l’auto-promotion n’est pas nécessairement la meilleure des tactiques.

Ceci ne fait que montrer combien il est important d’avoir une stratégie.

Les web-marketers passent deux fois plus de temps à juste publier sur les réseaux sociaux, que de temps passer à développer du contenu; et quand vous y ajouter leurs autres tâches quotidiennes comme échanger avec l’audience, planifier la stratégie, participer aux conversations (comme les mentions et les notifications), et surveiller les statistiques, vous avez déjà 80% de leur journée.

80% d’une journée, c’est beaucoup… surtout si le management des réseaux sociaux n’est pas votre seule activité!

C’est une de ces situations, où il est plus efficace de travailler plus intelligemment que de travailler plus tout court, pour gagner du temps là où vous pouvez, de manière à consacrer plus de temps aux tâches qui méritent votre attention. Si vous passez deux heures à publier des status pour toutes les trois heures que vous passez à rédiger des articles de blog, vous pouvez utiliser votre temps plus efficacement.

Gagner du temps sur des tâches simples comme publier sur les réseaux sociaux vous permet d’être plus réfléchi sur tout le reste. Et plus vous réfléchissez, plus vous pouvez vous montrer stratégique.

Et après?

Quelle est la plus importante leçon que nous pouvons retirer de cette étude?

Concentrez-vous sur l’amélioration de ce que vous faites déjà, plutôt que de chercher des nouveautés.

Lorsque les répondants ont été interrogés sur les outils sur lesquels ils pensaient investir dans l’année, la plupart ont répondu Facebook. Instagram, Twitter et LinkedIn arrivaient derrière, mais Pinterest et Snapchat n’étaient sélectionnés que par moins de 15%.

Même si vous avez l’impression que vous faites la même chose depuis un certain temps, il y a toujours de la place pour s’améliorer. Concentrez votre attention sur les moyens d’utiliser votre temps de manière plus stratégique, plutôt que de chercher le dernier réseau à la mode!