Sélectionner une page
14 Flares 14 Flares ×

À l’occasion de la Journée Internationale de la Femme le 8 mars dernier, le cabinet d’audit et de conseil PwC a publié une étude: The female millennial : A new era of talent, qui chasse les idées reçues sur les femmes au travail. PwC a interrogé des femmes et des hommes appartenant à la génération Y (nés entre 1980 et 1995), issus de 75 pays, afin de révéler leur perception du monde du travail en général et de leur carrière en particulier.

Diversité des genres, un combat encore (et toujours) d’actualité

Cette génération a grandi dans un environnement fortement digitalisé et par la même occasion globalisé. Les profils ethniques et raciaux sont largement plus diversifiés que dans n’importe quelle autre génération auparavant; et de la même manière, l’égalité homme/femme au travail est de plus en plus prise en en considération. D’ailleurs, d’une manière générale, les femmes sont désormais plus diplômées que leurs homologues masculins et pénètrent le monde du travail dans des proportions plus significatives que n’importe quelle génération précédente. En dépit de tout ça, ce serait une grossière erreur de penser que notre génération n’est plus préoccupée par le sujet…

Cette génération de femme a probablement surpassé ses collègues masculins à l’école et à l’université et entre ainsi beaucoup plus confiante et ambitieuse dans le monde du travail. Malgré tout, elle est aussi consciente que les femmes ayant des postes à hautes responsabilités restent peu nombreuses. Pour preuve, malgré une hausse historique, seules 4,8% des 500 plus grandes fortunes sont des femmes!

Diversité en entreprise, où en est-on?

Les femmes recherchent avant tout chez leur employeur des valeurs d’égalité et de diversité. Ainsi, 86% d’entre-elles vérifient la politique de l’employeur en matière de diversité, d’égalité et d’inclusion de la main-d’oeuvre avant d’accepter un poste. Toutefois, en pratique, ces promesses ne sont pas réellement respectées : 71% reconnaissent que dans la réalité les opportunités ne sont pas vraiment accessibles à tous…

En parallèle, le fait que les médias se concentrent sur ce sujet, de nombreux mouvements ont vu le jour comme la campagne HeforShe de l’ONU ou le « 30% club ». Des débats sont lancés dans certains pays pour introduire des dispositions réglementaires concernant la diversité des genres. Bref, tout le monde en parle mais dans l’impact en entreprise n’est toujours pas assez visible.

Le sujet de la discrimination sexuelle en particulier reste un sujet qui touche les femmes de cette nouvelle génération. Contrairement aux hommes, elles sont encore nombreuses à trouver que l’entreprise privilégie l’attraction et la rétention de talents masculins au détriments des femmes. Ainsi lors de promotions en interne, 43% estiment que leur employeur a préféré augmenter des salariés masculins, contre 29% en 2011. C’est en Espagne, en France et en Irlande que l’on retrouve le plus cette tendance, tandis que, dans des pays comme la Malaisie ou les Philippines, les hommes ont moins d’influence.

Diversité 1

Quelles attentes en terme de diversité?

Le fait de faire de beaux discours autour de la diversité des genres ne suffit plus. Les femmes veulent voir des actions visibles et concrètes de la part des entreprises pour lesquelles elles s’impliquent. Plus elles avancent dans leur carrière, plus elles sont à même de détecter la discrimination sexuelle et de fuir ces entreprises. Les entreprises qui réussissent à les attirer font plus que parler sans agir, elles mettent en oeuvre de véritables stratégies qui démontrent des résultats visibles.

« One thing was clear to me: I wanted to make sure I worked in an environment where I knew women could succeed and be surrounded by female role models. »
– Claire Millar, Senior Associate, PwC Ireland

Diversité 2Et les hommes dans tout ça? Les résultats des études effectuées par l’association HeforShe démontre qu’ils ont aussi beaucoup à gagner en accordant des responsabilités à leurs homologues féminines. 74% d’entres-eux accordent de l’importance à la politique en terme de diversité de leur employeur avant de signer. Et de la même, 64% reconnaissant qu’elle n’est pas encore totalement appliquée. Ces hommes aimeraient pourtant voir leur compagne, leur soeur et à l’avenir leur fille avoir les mêmes opportunités de débouchés pour leur avenir. C’est pour cela que l’association HeforShe se bat. Elle est convaincue que pour détruire ces barrières à l’égalité des sexes, il faut avant tout établir une solidarité entre les deux sexes. Les femmes doivent voir les hommes qui les entourent comme des partenaires dans leur lutte d’égalité et de diversité.

14 Flares Twitter 1 Facebook 1 Google+ 0 LinkedIn 12 14 Flares ×
14 Flares Twitter 1 Facebook 1 Google+ 0 LinkedIn 12 14 Flares ×