Sélectionner une page
0 Flares 0 Flares ×

À l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, le 8 mars dernier, le cabinet d’audit et de conseil PwC a publié une étude: The female millennial : A new era of talent, qui chasse les idées reçues sur les femmes au travail. PwC a interrogé des femmes et des hommes appartenant à la génération Y (nés entre 1980 et 1995), issus de 75 pays, afin de révéler leur perception du monde du travail en général et de leur carrière en particulier.

La flexibilité, une qualité recherchée chez l’employeur

L’équilibre entre vie personnelle et professionnelle est extrêmement importante autant pour les femmes que pour les hommes de la nouvelle génération, avec 97% des femmes pour qui cet élément est primordial dans leur vie en entreprise. Cette forte demande se retrouve dans tous les pays et quelque soit le secteur d’activité.

Flexibilité 1

Nous retrouvons ainsi la possibilité d’aménager son temps de travail en troisième position des points les plus attractifs chez un employeur, après les évolutions de carrières et un salaire compétitif. La nouvelle génération risque de bouleverser complètement l’organisation habituelle. En effet, elle est majoritairement composée de célibataires (71%) et de personnes sans enfant (76%). Il n’est donc plus question de simples congés maternités ou parentaux, mais d’un véritable changement culturel qui s’opère.

Aménager son temps de travail = outil de productivité?

55% des femmes trouvent que les besoins et les responsabilités de leur poste interfèrent significativement leur vie privée. Le point intéressant à noter est que cet impact diminue progressivement avec leur montée en grade, ce qui s’explique facilement par le fait qu’une employée senior aura plus de contrôle sur son organisation de travail. Ceci est toutefois une leçon que les employeurs devraient appliquée à leur employés. Le fait de gérer une grande charge de travail est souvent perçus comme une tâche incombant à des seniors et non à des juniors, mais en réalité la charge de travail est la même. Les seniors ont simplement plus de flexibilité et décident où, quand et comment ils souhaitent travailler.

Flexibilité 2

Équilibre vie professionnelle / personnelle, une nouvelle culture d’entreprise

Un nombre important de femmes (43%) et d’hommes (50%) profitent actuellement des dispositifs de flexibilité, avec une heure de début et de fin aménageable. Cependant, l’inquiétude concerne les 32% de personnes qui disent de ne pouvoir en bénéficier. Les entreprises doivent faire plus que de signer des politiques et des programmes de flexibilité, il s’agit d’en faire une véritable culture d’entreprise. 50% de femmes et 63% d’hommes ont expliqué que leur entreprise avait effectivement pris des mesures en terme de flexibilité, mais qu’en pratique, il était très difficile d’y accéder.

Flexibilité 3Un autre question est soulevée concernant les entreprises qui assimilent la performance des employés à leur temps de présence au travail. 44% des femmes et 49% des hommes craignent que le fait de profiter d’aménagement de travail soit négatif pour leur évolution de carrière. Pour les femmes, c’est encore plus vrai si elles ont un poste élevé au sein de l’entreprise. Les employeurs doivent permettre à cette nouvelle génération d’avancer et de grimper les échelons peu importe leur mode de travail. Les visionnaires comprendront l’importance de créer cette culture de flexibilité du travail, qu’importe le poste ou le genre, en s’appuyant sur la performance de ces nouveaux talents. Il est temps de reconnaître l’équilibre et la flexibilité comme une réelle source de valeur !

« It is important to me that I work for an employer where I can see female role models that resonate with me, although I know we all have to make sacrifices. I believe I work for an organisation where women can succeed, even when they have different choices. »
-Stela Cerqueira Faria, Manager, PwC Brazil

 

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 0 Flares ×
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 0 Flares ×