Réussir une campagne newsletter html n’est pas toujours une tâche facile. Certaines étapes peuvent parfois poser problèmes et vous ralentir dans votre travail. Heureusement, comme tous bons marketers, vous avez défini vos objectifs et votre cible avant de vous lancer. Dès lors, il vous sera plus simple de savoir quels contenus et médias insérer dans vos campagnes.

Pourquoi choisir une newsletter html ?

Selon l’audience ciblée, une newsletter sera réalisée de manières différentes. Si elle est destinée à des professionnels, le format sera le plus souvent en plain-text. Plus simple, sans mise en forme particulière, ni de codage HTML, la newsletter plain-text paraît authentique et personnelle. Elle est très répandue en B2B.

Lorsqu’elles sont destinées aux particuliers, elles sont très souvent en html. Ce format offre de nombreuses mises en forme, des couleurs et des styles graphiques personnalisables permettant d’obtenir des designs soignés. Vous pourrez créer des newsletters véhiculant ainsi l’image de l’entreprise ou du produit souhaitée sans pour autant nécessiter des connaissances avancées en informatique. Une newsletter html permet aussi d’ajouter des boutons d’actions personnalisés, ceux-ci améliorent le taux de conversion d’une campagne s’ils sont correctement placés.

Le cerveau réagit environ 60,000 fois plus rapidement face à du contenu visuel qu’à du texte. Nul besoin d’expliquer pourquoi la majorité des entreprises optimisent leurs campagnes marketing avec des images, vidéos et infographies. De plus, elles utilisent la communication dite « émotionnelle » c’est-à-dire qu’elles créent des contenus évocateurs afin de toucher leur audience. Aujourd’hui, elles s’adaptent et ajoutent dans leurs newsletters des « memes » – souvent une image, un texte ou un concept humoristique faisant le buzz sur internet – et des gifs pour plaire aux lecteurs. Le format html permet en effet l’insertion de ces médias mais qu’ils soient bien lus par la boîte de messagerie.

Newsletter html : comment réaliser un sans faute ?

Pour commencer, il faut savoir qu’un email contenant un grand nombre d’images ne sera pas toujours ouvert par défaut. Les boîtes de messagerie bloquent automatiquement de tels emails. Plus encore, ils sont souvent conduits dans les spams dès leur réception. N’oubliez pas les attributs alt afin de rendre votre email compréhensible même lorsque les images ne s’ouvrent pas.

À savoir : une newsletter majoritairement composée d’images est très souvent ignorée ou supprimée. L’idéal est de limiter l’insertion d’images à 40% du contenu total de la newsletter.

Ensuite, soignez l’ensemble de votre newsletter : style de rédaction, fautes d’orthographe, syntaxe des phrases, répétitions… Préférez un contenu informatif et cohérent, pas trop commerçant car c’est, malheureusement, ce qui découragera vos lecteurs de lire vos prochains emails. Utilisez des boutons d’action avec des phrases d’accroche réfléchies, placez-les selon le sens de lecture occidental – c.-à-d. de gauche à droite, de haut en bas – afin qu’ils soient visibles. Sachez aussi qu’un verbe conjugué à la première personne du singulier ou à l’impératif aura un meilleur impact sur les lecteurs. Par exemple, utilisez “Je m’inscris” au lieu de “Inscrivez-vous”.

Enfin, dans votre email, pensez à mettre à disposition du lecteur un lien pour qu’il puisse visualiser la version web au cas où il n’aurait pas accès à la totalité du contenu.

La newsletter html mais responsive

Quand on sait que 68% de la population mondiale se sert d’un smartphone (étude We are social/Hootsuite 2018) et que parmi elle, 16% n’utilise que cet unique support, il est difficile d’imaginer une campagne newsletter au design non-responsive. En outre, la France étant l’un des pays où les utilisateurs passent le moins de temps sur internet avec leur mobile, 1 heure 20 en moyenne (source: globalwebindex, basé sur une enquête des internautes entre 16 et 64 ans sur Q2 et Q3 de 2017), il ne serait pas stratégique d’ignorer délibérément ces clients potentiels au lieu de les attirer pendant la courte durée qui s’offre à vous.

Il vous faudra pour cela prendre le temps de réaliser une newsletter en html attrayante pouvant s’afficher sur PC, tablette ou mobile. Attention lors de la création à ne pas trop en faire. De fait, les fournisseurs de messagerie ne fonctionnent pas tous de la même façon. Si certains imposent des règles strictes quant aux codes HTML et CSS, d’autres comme Outlook 2013 utilisent des moteurs d’interprétation html obsolètes tel que Word ce qui a un impact sur le rendu final du modèle. Afin d’éviter tout oubli de balise ou les erreurs d’interprétation, il vous sera plus utile d’utiliser un logiciel d’email marketing. Ainsi vous pourrez réaliser des newsletters html accessibles sur tous les supports avec un choix varié de designs attractifs souvent personnalisables.

Conclusion

Vous parcourerez de nombreuses étapes avant de réaliser une newsletter html réussie. Il vous faudra déterminer si ce format est nécessaire ou non, quels contenus et/ou médias insérer, comment rédiger vos textes, où placer vos liens, etc. Heureusement, aujourd’hui, vous avez la possibilité de réaliser ces campagnes à l’aide de solutions email marketing et pouvez effectuer des tests pour choisir le type de campagnes newsletter qui conviendra le mieux à vos objectifs.

Jessy N. Marine

Jessy N. Marine

Content Manager Junior, Sarbacane Software

Jessy N. Marine, content manager junior pour Sarbacane Software mais aussi étudiante en Master management et commerce international à l’université de Paris XII. Son intérêt se porte sur la génération de leads, la fidélisation des clients.

Ne Manquez Aucun Article
Rejoignez nos 800+ abonnés et recevez des conseils, des infos et plus encore, chaque semaine, dans votre boite de réception.

Vos informations resterons confidentielles, c’est important à nos yeux.