Sélectionner une page

En ce moment, vous avez l’impression d’écrire au kilomètre. Ce matin encore vous vous êtes surpris à contempler votre dernier article de blog avec admiration. Vous n’êtes pas incapable d’envoyer un paragraphe particulièrement alléchant à votre maman pour qu’elle vous dise combien vous êtes doué.

C’est juste bon.

Mais lorsque l’on rédige à l’ère du digital, c’est aussi notre responsabilité que de produire un contenu que des clients potentiels ou des fanatiques du sujet peuvent découvrir. Et le secret, c’est de savoir écrire pour le référencement naturel lorsque l’on rédige nos articles de blog.

Le référencement naturel, c’est quoi donc?

Le référencement naturel est parfois aussi appelé SEO (Search Engine Optimization).

Vous le saviez peut-être déjà, mais prenez patience.

Les moteurs de recherche comme Google, Yahoo ou Bing font de leur mieux pour trouver le contenu le plus pertinent en réponse à quoi que ce soit que quelqu’un tape dans leur cellule de recherche magique. Une bonne stratégie de référencement naturel aide à faire remonter votre page web vers le haut des résultats « naturels » ou « non-payants », la rendant ainsi plus visible.

Pensez-y ainsi…

Google a construit un robot magique qui scanne le contenu du world wide web et range le tout dans un super catalogue. Le référencement naturel facilite le travail des robots de trouver le meilleur contenu en lui disant ce qu’il y a sur les pages.

Ok, alors comment rendre ce super robot heureux pour qu’il choisisse notre contenu et que les lecteurs puissent trouver nos fantastiques articles?

1. Gagner par sa qualité

Offrez un contenu de qualité à votre audience-cible, sur un sujet qui vous intéresse tous les deux. Une information utile, unique, et de source sûre, est likée, partagée et commentée ce qui fait grimper votre côte chez Google.

En fait, en 2016, Google a confirmé que le contenu de qualité et les liens vers votre sites sont les deux facteurs les plus importants pour établir votre classement sur le moteur de recherche. Ces deux facteurs vont de pair, le second n’arrivera pas si votre contenu n’est pas de bonne qualité!

Lorsque vous brainstormerez le contenu de votre prochain article juteux, posez-vous les questions suivantes:

  • Quels fossés y-a-t-il dans l’information?
  • Comment puis-je les remplir?
  • Cela aura-t-il de la valeur pour mon audience-cible?
  • Suis-je entrain de tromper mon audience?
  • Ceci est-il crédible et engageant?

Si vous devez commencer quelque part, commencez avec la qualité. Sinon, vous risquez de ne vous retrouver qu’avec un lot de consolation.

2. Rechercher les mots-clés mais ne pas s’arrêter à ça

Faites-vous un café, prenez votre stylo préféré (ou crayon, ou plume d’autruche…) et lancez-vous dans un bon vieux brainstorming des familles. Quels mots ou phrases décrivent le mieux le sujet de votre article? Réduisez votre liste à un mot ou deux, ou une phrase ou deux en regardant leur pertinence et le volume de recherche qui y sont associées.

Ceci vous permettra de concentrer l’optimisation de vos articles. Pensez aussi aux mots-clés « long tail ». Ces phrases de trois mots ou plus, super ciblées, amèneront moins de trafic, mais ce seront des visiteurs de meilleure qualité.

Comment rechercher les mots-clés, précisément?

Utilisez le planificateur de mots-clés gratuit de Google pour initier des idées et évaluer la férocité du volume de recherche et la compétition. Google Trends est aussi utile pour avoir une première idée de la popularité d’un terme et des recherches liées par catégorie, localisation et heure. Il existe des tas d’autres outils, mais ceux-ci sont déjà excellent si vous ne faites que démarrer.

Pourtant, ceci n’est qu’une partie de l’équation. Ce n’est pas qu’une question d’aligner les variations de mots-clés.

Vous devez comprendre votre audience-cible: leurs objectifs, motivations et besoins, et cibler les mots-clés qui correspondent à l’intention de l’utilisateur. En d’autres mots, devinez ce que vos lecteurs vont chercher. Google ne donnera pas les mêmes résultats pour « où acheter une navette spatiale » et « comment construire une navette spatiale ». [On a regardé, et on n’a toujours pas trouvé une bonne navette spatiale à vendre…]

Les moteurs de recherche travaillent d’arrache-pied à satisfaire les intentions de l’utilisateur et vous devriez en faire de même. Vos stratégies de mots-clés et de contenu doivent prendre votre audience persona et son intention en considération.

3. Utiliser les mots-clés de manière naturelle

Parsemez les mots-clés, phrases et variations autours du même thème, mais gardez un langage naturel. Google est malin: il comprendra le contexte et les éléments-clés sans avoir besoin d’être noyé dans les mots-clés! Il risque même de vous pénaliser si vous répétez continuellement les mêmes mots-clés dans votre article.

En plus, vous risquez de passer pour un imbécile.

Pour commencer, essayer de mettre des mots-clés à ces endroits:

  • Titre (ou headline): Google ne montre que, plus ou moins, les 65 premiers caractères de votre titre sur les pages de résultats des moteurs de recherche (SERPs). Il est donc crucial d’inclure vos mots-clés au début de votre titre pour établir votre pertinence ; surtout pour vos lecteurs! Malgré tout, n’abandonnez pas les titres accrocheurs… vous voulez toujours attirer du monde et donner envie aux gens de lire votre contenu.
  • Dans l’article: Incorporez les mots-clés dans le corps de votre texte et dans vos sous-titres. Si vous vous concentrez sur la réponse au besoin de votre lecteur, les mots-clés atterriront naturellement où vous en avez besoin. Marrant comme ces choses se font lorsque l’on se préoccupe d’abord de la qualité, non?
  • URL de l’article: Donnez à chaque article une URL unique qui contient des mots-clés pertinents. Séparez les mots-clés avec des tirets et enlevez les mots accessoires comme « un » ou « le ». Truc: votre plateforme de publication fait peut-être déjà ça pour vous.
  • Liens internes et externes: Les moteurs de recherche sont particulièrement attentifs aux liens hypertext, il est donc bénéfique d’y intégrer des mots-clés.
  • Nom des fichiers image: Vous connaissez cette expression: « une image vaut mille mots »? Eh bien ce n’est vrai en ligne que si vous dites aux moteurs de recherche ce qu’ils doivent « voir », avec du contenu textuel. Quand vous uploadez vos images, résistez à la tentation de garder leur nom par défaut comme « IMG0005.jpg ». À la place, rendez leur nom descriptif comme « poulpe-avec-chapeau-cowboy.jpg ».

Souvenez-vous, quoi que vous fassiez, restez naturels. Écrivez pour les humains, les robots comprendront!

4. Écrire du texte « scannable »

Personne ne lit.

Désolée de vous décevoir, mais ce verbe parfait sur lequel vous avez agonisé pendant des heures passera probablement inaperçu. Parcourir est la nouvelle version de lire, en ligne, et c’est le cas depuis des décennies.

Expérimentez avec différentes manières de rendre votre texte plus facile à scanner pour les humains et les robots.

  • Mettez en avant les mots-clés
  • Organisez votre contenu avec des titres et des sous-titres
  • Utilisez les listes à puce ou chiffrées
  • Aérez votre texte avec des image et des GIFs
  • Extrayez visuellement les citations ou les morceaux « à tweeter »
  • Aérez avec des espaces
  • Ne développez qu’une idée par paragraphe
  • Gardez un ton conversationnel

À l’âge de la surcharge d’information, vous êtes en compétition constante pour un peu d’attention. Soyez succincts, engageants, et surtout ORIGINAUX. Si vous donnez une information pertinente à vos lecteurs, non seulement liront-ils votre article, mais il auront envie de le partager!

5. La taille compte (ou presque)

Prêtez attention à la taille de vos articles puisque Google donne de la valeur aux articles de fond et au contenus d’information (et donc de qualité). En moyenne, 300 mots est généralement considéré comme le minimum, quand des articles de 700 à  2 500 mots signalent une réflexion plus en profondeur sur le sujet et peuvent obtenir un peu plus de reconnaissance de la part des moteurs de recherche.

Ne faites cependant pas de votre somme de mots votre priorité! Écrivez autant de mots que vous avez besoin, ni plus, ni moins, pour clairement communiquer votre information à votre audience.

Un bon article de blog, c’est comme un bout de ficelle. C’est exactement aussi long que ça a besoin d’être.

Si votre audience est du genre pressée, une série d’articles plutôt courts et droit au but sont une bonne façon de faire. Si votre audience a besoin d’une perspective plus en profondeur, optez pour un format plus long. Une fois encore, bien connaitre son audience c’est personnaliser votre contenu pour leur façon de vivre.

6. Communiquer

Oui, le contenu de qualité, quand il est optimisé correctement, devrait créer du trafic sur votre blog. Cependant, ça ne fonctionne pas à la « j’installe-et-puis-j’oublie ». Donnez un peu de carburant à vos articles avec une bonne communication.

Cela signifie secouer votre activité sociale.

N’assumez pas que parce que vous avez lancé votre article dans l’espace cybernétique tout le monde l’a vu (ou s’y intéresse). Publiez vos articles sur vos réseaux sociaux!

Imaginez des manières créatives de repackager et distribuer votre contenu à vos lecteurs actuels comme aux nouveaux.

  • Expérimentez avec différentes heures de publication, différentes introduction, différentes images et différents réseaux sociaux pour voir ce qui fonctionne pour vous.
  • Plutôt que de ne publier vos informations qu’une seule fois sur les réseaux sociaux, utilisez un outil d’automation pour programmer votre distribution.
  • Envisagez de mettre quelques euros dans une campagne de promotion. Pour un tout petit budget, vous pouvez booster vos publications Facebook et cibler des audiences niche.
  • Si Instagram fait vibrer votre audience, utilisez la plateforme visuelle à votre avantage un créant un profil qui déchire. Intégrez le lien vers votre blog dans votre biographie et la description de vos images. Si vos abonnés aiment votre contenu Instagram, leur loyauté se prolongera sur les autres plateformes.

Cas d’école: on est fan de la blogueuse Christine Barnes. Son flux plein de paysages à couper le souffle nous a immédiatement captivées. Et maintenant on lit son blog et on s’est inscrite à sa campagne d’emailing sur les petits actes de courage du quotidien.

Faites la preuve de votre valeur sur les réseaux sociaux de plus d’une manière.

Assurez-vous de lier et référer à plus de fantastique contenu que vous avez produit. Vous êtes l’expert, non? Ferrez vos lecteurs et donnez-leur envie de naviguer de plus en plus profondément dans votre bibliothèque. Lorsqu’ils sont prêts à dire « dites-moi en plus », offrez-leur une ressource supplémentaire à découvrir!

Positionnez-vous comme une autorité en la matière (de votre choix) en contribuant des informations pertinentes aussi sur d’autres sites et blogs. Et saisissez cette opportunité pour lier à encore plus de contenu de valeur sur votre site et atteindre une nouvelle audience qualifiée. N’oubliez d’inclure une courte biographie pour obtenir tout le crédit sur cet inoubliable article invité.

À vos marques, prêts, référencez!

Quelles techniques de référencement fonctionnent pour VOUS?

Quels outils sont utiles?

Des trucs pour gagner du temps?

Quels blogs vous donnent comme un goût de reviens-y?

Dites-nous tout dans les commentaires ci-dessous!

Ne Manquez Aucun Article
Rejoignez nos 700+ abonnés et recevez des conseils, des guides, des infos et plus encore, chaque semaine, dans votre boite de réception.

Vos informations resterons confidentielles, c’est important à nos yeux.