Sélectionner une page

Une des étapes les plus difficiles à atteindre, en entrepreneuriat, c’est le confort. C’est parce que celle-ci demande, au préalable, énormément d’activité et d’engagement.

Souvent cela prendra des années avant d’atteindre un revenu mensuel consistant, un flux régulier de clients fidèles et des produis et programmes qui se vendent tous seuls.

Cela prend aussi un certain temps d’évaluer ses dépenses mensuelles moyennes et quel profit pour peut envisager.

Donc, il est tout à fait compréhensible, quand on atteint ce seuil de confort, d’avoir juste envie d’en profiter un peu et de lâcher la pédale d’accélération.

Et même si c’est quelque chose que vous devriez célébrer, attention à ne pas vous retrouver coincés dans cette zone de confort, ou, comme l’appelle Dr. Seuss: « la salle d’attente ».

Il est dangereux d’y poser ses valises. Vous n’êtes pas en croissance ni en stagnation. Vous attendez juste que quelque chose se passe de positif (nouveaux clients, nouveaux partenaires) ou de négatif (manque de clients récurrents, baisse des ventes d’un produit, chute du traffic sur votre site web…)

Ne préféreriez-vous pas reprendre le contrôle en créant le futur de votre entreprise et de votre vie?

Je suis entrain de travailler sur mon nouveau projet: ThinkTank.fish et l’un des sujets que j’aborde est la création d’entreprises en-ligne. J’ai revisité toutes mes philosophies, opinions, et leçons autour de ça; incluant quelles stratégies utiliser, particulièrement avec les outils en ligne, les réseaux sociaux, et l’utilisation de freelances.

Alors que je travaillais sur la partie « Formation », je me suis rendue compte que je commençais à être un peu à la traine sur ma propre situation en terme d’objectifs et de stratégie réseaux sociaux. J’avais toute l’information dont j’ai besoin sous la main, et pourtant, j’étais un peu trop « à la cool » dans ma manière d’approcher l’univers numérique.

À bien des niveaux, j’étais entrée dans cette fameuse « zone de confort ».

C’est peut-être aussi votre cas. Peut-être que vous prenez du plaisir à monitorer et à échanger sur vos réseaux sociaux, au quotidien. Mais vous n’êtes probablement pas aussi efficace ou stratégique que vous pourriez l’être. Vous risquez, peut-être, de vous concentrer sur ce que vous préférez faire, sans aucun moyen de savoir si cela vous rapporte de nouveaux lecteurs pour votre blog, des visiteurs sur votre site web ou des leads qualifiés.

Six moyens de mettre un coup de frais sur votre stratégie réseaux sociaux

Alors, voici six petits trucs qui vous permettront de tirer le meilleur parti du temps que vous passez en ligne, pour pouvoir, vraiment, prendre celui d’augmenter votre chiffre d’affaire.

1. Concentrez-vous sur les 3 à 5 outils les plus importants et oubliez les autres. Cela vous permettra de vraiment les comprendre et d’en obtenir des résultats. Vous pourrez toujours en rajouter d’autres plus tard.

2. Passez 30 à 60 minutes par jour (choisissez un moment de la journée pour le faire et soyez-y fidèle) pour faire les choses importantes comme: engager la conversation avec votre communauté, partager vos connaissances, apporter de la valeur et répondre aux questions sur l’ensemble de vos profils sociaux. Essayez un outil comme Toggl pour rester concentré sur votre tâche.

3. Faites un check-in deux ou trois fois par jour, pendant 5 à 10 minutes (pas plus) pour scanner, engager et maintenir les interactions sur l’ensemble de vos profils sociaux (Hootsuite est mon outil préféré pour cela).

4. Définissez un programme hebdomadaire et tenez-vous-y en bloquant du temps dans votre agenda et en traitant ce temps comme des moments de marketing, commercial et service après-vente.

5. Trackez vos résultats via Google Analytics et les outils statistiques de chaque réseau pour mesurer ce qui fonctionne, de manière régulière (toutes les deux à quatre semaines environ).

6. Ajustez votre stratégie au vu de ces résultats pour tirer le meilleur parti du temps que vous passez en ligne. Par exemple, si Twitter vous apporte des centaines de leads chaque semaine, et que Facebook ne représente que 5% de votre traffic entrant, concentrez vos efforts sur votre campagne Twitter en testant de nouveaux contenus et de nouveaux Call-To-Action.

La prochaine fois que vous vous prenez la main dans le sac, à checker vos différents réseaux sociaux sur votre mobile ou sur votre ordi, juste pour voir, posez-vous cette question: « quelle est LA chose que je pourrais faire pour rendre cette action plus utile pour moi et mon entreprise? »

La prochaine fois que vous publiez un nouveau statut sur votre page Facebook, demandez-vous ce que vous pourriez faire de différent aujourd’hui pour obtenir plus d’engagement de vos fans ou pour en attirer de nouveaux. Cela fait combien de temps que vous n’avez pas posé une question? Une série sur les F.A.Q.? Publié une photo ou une message inspirant?

Sur LinkedIn, regardez si vous avez mis à jour votre profil récemment, et demandez-vous comment vous pourriez re-rédiger votre biographie pour attirer de nouveaux clients. Regardez les statistiques de votre page Entreprise pour voir ce qui a fonctionné et ce que vous n’avez vraiment pas l’utilité de recommencer. Combien de gens sont venus regarder les produits que vous avez listés? Comment pourriez-vous obtenir que plus de gens laissent des commentaires ou des avis?

Sur Twitter, regardez ce que vous avez publié récemment et ce qui a obtenu le plus de retweets, combien de conversations vous avez lancé ou combien sont en cours. Quels nouveaux hashtags pourriez-vous utiliser pour donner un piment à votre profil Twitter? Quels mots-clés pourriez-vous utiliser constamment avec votre marque pour les gens sachent quoi chercher?

La prochaine fois que vous vous sentirez un peu trop confortable, donnez-vous un boost d’énergie avec de nouveaux objectifs, et appliquez-les à votre stratégie réseaux sociaux pour challenger vos acquis et tester de nouvelles méthodes. Et assurer ainsi que votre entreprise en toujours en phase de croissance.