Cela peut prêter à confusion lorsque l’on essaie de jouer dans les règles du jeu mais que, soudain, quelqu’un les modifie; et c’est encore plus vrai lorsqu’il s’agit de marketing sur Facebook…

C’est probablement la raison pour laquelle moins de la moitié des petits entrepreneurs pensent que leurs campagnes sur Facebook ne servent à rien.

Facebook décide choisi s’il montrera ou pas vos publications sur la base d’algorithmes top-secrets et ces algorithmes changent tout le temps. Ce qui veut dire que lorsque c’est le cas, comme en Février, vous vous retrouvez probablement avec une grosse question:

« Que va-t-il falloir que je change à ma manière de faire cette fois-ci? »

Heureusement, Facebook a été plutôt informatif sur ce changement d’algorithme, y compris quels nouveaux éléments vont vous permettre (ou non) de toucher une audience plus large avec vos publications. Vous trouverez leur annonce officielle ici, mais voici ce qu’il faut en retenir.

Qu’est-ce qui a changé?

L’algorithme de Facebook avait pour habitude de tirer de nombreuses hypothèses sur ce qu’une personne voulait voir dans son fil d’actualité, basé sur son taux d’engagement (mentions j’aime, clics, partages et commentaires).

Tout simplement, si une publication recevait beaucoup d’engagement, Facebook pouvait assumer que c’était quelque chose que les gens avaient envie de voir, et il diffusait cette publication à plus de monde. De plus, une Page qui recevait régulièrement des taux d’engagement hauts, voyait son taux de couverture global augmenter.

C’est l’une des raisons pour lesquelles le click-bait était si populaire sur Facebook. Une Page montait une publication spécifiquement pour recevoir de l’engagement en masquant une partie de l’information aux gens qui la voyaient. Peu importe si les utilisateurs étaient vraiment intéressés tant qu’ils cliquaient.

Bien entendu, ce qu’il faut retenir ici c’est que le clickbait ÉTAIT populaire. Au fur et à mesure, Facebook a amélioré ses algorithmes pour rendre ces tactiques moins efficaces.

Et ils n’ont fait que continuer sur la même lancée.

Depuis Février dernier, les algorithmes de Facebook ne se basent plus uniquement sur l’hypothèse que du contenu a de la valeur parce qu’il crée de l’engagement.

Pourquoi?

Dans un premier temps, le fait qu’une publication reçoive beaucoup d’engagement ne signifie pas forcément que c’est quelque chose que  beaucoup d’autres veulent voir. Ensuite, il y a des tas de publications que les gens aimeraient peut-être voir même s’ils ne prêtent pas à la mention j’aime ou au commentaire.

Après tout, vous laissez un commentaire sur toutes les publications Facebook que vous trouvez intéressantes?

Au lieu d’utiliser les taux d’engagement pour baser leurs hypothèses sur ce qu’ils doivent montrer, Facebook base maintenant ses choix sur une étude terrain… une énorme étude…

En demandant un feedback directement à des milliers d’utilisateurs chaque jours, Facebook a créé un algorithme qui, disent-il, va faire de meilleures prédictions sur ce que les gens veulent voir dans leur fil d’actualité, même si c’est une chose sur laquelle cette personne n’aurait pas forcément engagé.

En résumé, le taux d’engagement compte toujours, mais ce n’est pas la seule chose qui compte.

Voici ce que cela signifie pour vous:

La qualité a toujours plus d’importance

Depuis des années, vous avez probablement entendu que vous devez vous concentrer d’abord sur la qualité, principalement parce que c’est l’une de ces choses que vous devez faire tout simplement parce que c’est LA chose à faire.

Ou quelque chose dans le genre.

Aujourd’hui, cependant, se concentrer sur la qualité et pas sur les publications qui vous rapporteront des commentaires et des mentions j’aime devrait rapporter plus qu’un sentiment d’avoir fait les choses bien.

Le nouvel algorithme de Facebook prédit ce que les gens veulent dans leur fil d’actualité, mais pas seulement en surveillant leur engagement, mais en se basant sur ce que les utilisateurs leur disent. Donc si vous publiez des choses que vos abonnés apprécient, vous êtes sur la bonne voie.

Si publier un contenu de qualité est votre priorité, vous pouvez donc être rassuré.

C’est aussi la raison pour laquelle Google met à jour ses algorithmes régulièrement: pour rendre plus difficile la vie de ceux qui veulent jouer contre le système, en manipulant ses méthodes pour déterminer la qualité et en rendant plus facile la vie de ceux qui créent du contenu que de vrais humains ont envie de lire.

Cela signifie que vous pouvez passer moins de temps à vous inquiéter de créer quelque chose qui va déclencher une action spécifique (comme obtenir des commentaires), et passer plus de temps à créer des choses qui vont intéresser vos abonnés.

Et, soyons honnêtes, n’est-ce pas la manière dont ça devrait se passer?

Alors, devez-vous paniquer?

Est-ce que ce gros et effrayant changement d’algorithme de Facebook doit être quelque chose de… eh bien gros et effrayant?

Non, en fait vous devriez être ravis.

Si vous priorités sont là où elles devraient, en tous cas.

Si Facebook dit que la majorité des Pages ne devaient pas voir de changement drastiques immédiatement, ils disent quand même que les Pages qui concentraient leurs efforts sur le déclenchement d’engagement et pas sur la qualité des contenus devaient s’attendre à voir leurs résultats chuter.

Pensez au type de contenus que vos abonnés ont vraiment envie de voir, même s’ils ne laisseraient pas forcément un commentaire ou une mention j’aime. Écrivez le type de contenu que les gens ont envie de lire parce que ça les intéresse, pas le type de publication qui ne fait que déclencher une action ici ou là.

La meilleure chose à faire avec cet algorithme de Facebook, c’est d’oublier qu’il est là. Pensez à votre audience et à ce qu’ILS veulent au lieu de penser au type de contenu que Facebook veut, et ce sera plus facile de créer le type de contenu que tout le monde veut, et pour celui-ci d’être vu.