16 Flares 16 Flares ×

Vous vous demandez ce que le million d’articles les plus partagés sur les réseaux sociaux ont en commun?

Ils font tous quelque chose de bien, c’est évident. Et si vous savez ce qui se cache dans leur formule magique, rien ne vous empêche de faire de même!

magic

Récemment, Fractl et BuzzSumo ont joint leurs forces sur un projet d’envergure: une étude du million d’articles les plus partagés.

Il se sont penchés sur un million d’articles entre Décembre 2015 et Juin 2016, et en ont retiré des conclusions extrêmement intéressantes sur là où se fait le plus de partage, ce que les gens partagent le plus, et comment cela détermine les créateurs de contenu les plus influents du web!

Vous pouvez lire l’étude complète ici quand vous avez le temps, mais, pour le moment, voyons ce que les contenus les plus partagés du web ont en commun.

articles partages

Où les gens partagent-ils?

Avant de continuer votre lecture, essayez de deviner sur quel réseau social sont enregistrés le plus de partages.

Facebook? Twitter? LinkedIn?

Réfléchissez. On attendra.

La réponse est Facebook. Et par une LARGE avance.

Dans cet échantillon du million d’articles les plus partagés sur les réseaux sociaux, 90,2% des partages ont eu lieu sur Facebook.

En comparaison, Twitter a le second plus haut résultat avec 6,1%… ce qui est… « légèrement » moins…

Non seulement Facebook est le réseau où se passent le plus de partages, mais ceux-ci ne font qu’augmenter! Dans une étude similaire en 2014 (faite par la même équipe), Facebook ne représentait que 82% des partages.

Les gens partagent plus que jamais sur Facebook, quelque chose à ne pas ignorer!

C’est clair, se tenir à jours des algorithmes qui déterminent qui voit vos publications peut donner mal à la tête rien que d’y penser. Mais comprendre le mécanisme peut rapporter gros!

Dans une seconde, nous regarderons de plus près une entreprise qui est un parfait exemple de cela, mais d’abord, voyons pourquoi vous êtes déjà plus compétitif que vous ne l’imaginez.

A qui appartient le contenu qui est vraiment partagé?

Vous avez l’impression qu’il est difficile de sortir du lot sur les réseaux sociaux quand il y a tellement de plus gros poissons dans les eaux d’internet?

Par exemple, peu importe que BuzzFeed ait obtenu un milliard de vues ou autre. Bien entendu qu’ils les ont eu, ils ont tellement d’abonnés.

Il se trouve que vous êtes plus compétitif sur les réseaux sociaux que vous ne l’étiez.

Selon cette étude, le nombre global de partages a augmenté depuis 2014, mais les nombres moyens de partages des gros éditeurs sont en baisse.

En clair, cela signifie qu’il y a plus de variété dans « qui se fait partager »! Au lieu de juste quelques gros éditeurs qui se partagent le gâteau, plus de petits créateurs de contenu de niche sont partagés aussi.

Si vous êtes une petite entreprise ou un petit éditeur, c’est une plutôt bonne nouvelle.

Non seulement les créateurs comme vous se partagent un plus grosse part de gâteau, mais le gâteau lui-même devient plus gros!

eating cake

En parlant des gros éditeurs qui sont moins partagés, cependant…

L’algorithme de Facebook change la donne. Beaucoup.

Vous vous souvenez que nous disions qu’une entreprise en particulier est un très bon exemple de l’impact que peut avoir l’algorithme de Facebook?

Cette entreprise c’est Upworthy, l’entreprise qui a rendu célèbre le clickbait.

Vous savez, cette manière d’écrire les titres que l’on voyait absolument partout?

En 2014, Unworthy obtenait une moyenne ahurissante de 60,000 partages par article.

À la fin de cette année, cependant, Facebook a déclaré la guerre au clickbait, annonçant un changement d’algorithme qui donne beaucoup moins de couverture à ce type de titre. Son engagement dans ce combat pour nettoyer les réseaux sociaux de cette tendance n’a fait que s’intensifier depuis.

Quel effet cela a-t-il eu exactement?

Selon cette étude, Upworthy obtient maintenant une moyenne d’à peine plus de 15,000 partages par articles. Environ un quart de ce dont ils avaient l’habitude.

La conclusion?

Se tenir à jour des changements d’algorithme de Facebook compte, ça compte même beaucoup!

Ces changement déterminent qui va voir vos publications, il ne tient donc qu’à vous de prendre les bonnes habitudes en la matière.

Et, en parlant de ce que les gens veulent voir…

Votre ton fait toute la différence

Quel type d’histoires voulez-vous voir sur les réseaux sociaux?

Joyeuses?

Tristes?

Ces conspirations politiques douteuses qu’un mec de votre lycée n’arrête pas de publier?

Facebook partage

Parce qu’il se trouve que le ton d’une publication sur les réseaux sociaux influence grandement si elle sera partagée ou non!

Des 1 000 articles les plus partagés sur les réseaux sociaux, plus de deux-tiers avaient un ton positif. Environ 7,7% étaient négatifs.

Les utilisateurs des réseaux sociaux préfèrent la positivité, en général. Et c’est même plus important sur certains réseaux comparés à d’autres! Sur LinkedIn, par exemple, 88% du top 100 des articles les plus partagés étaient positifs. Sur Pinterest, 97,8%.

Et c’est là qu’Upworthy revient.

Vous vous souvenez qu’ils étaient tombés à quelques 15 000 partages par article?

Ils ont toujours le plus de partage par article, en ligne, et 100% de leur top 100 respire le positif.

Upworthy

Unworthy s’est même positionné comme l’endroit où il faut aller pour du contenu inspirant et motivant qui met en avant l’empathie et l’unité. Et ça marche.

Unworthy 2

Et si Upworthy est passé maître dans l’art du storytelling un brin socio, tout le monde est influencé par la manière dont les émotions impactent la « partageabilité ».

Par exemple, cette étude montre que les éditeurs d’actualité comme le New York Times et la BBC ont publié le plus gros pourcentage de contenu positif et obtiennent aussi le plus gros nombre de partages sur toute une série de réseaux.

En comparaison, Fox News a publié le plus gros pourcentage de contenu négatif et n’était dans le top 5 des plus gros éditeurs sur aucun réseau.

Ceci ne signifie pas que vous ne devez publier que du contenu qui touche la corde de l’émotion ; juste qu’il y a des raisons scientifiques pour lesquelles les gens partagent ce qu’ils partagent, et mieux vous les comprenez, plus vous pouvez vous montrer stratégique avec votre contenu!

Les trois leçons principales

Ok, récapitulons!

Il y a trois enseignements majeurs dans les résultats de cette étude:

  1. Les gens partagent toujours plus sur Facebook.
  2. Quand l’algorithme de Facebook change, il faut s’adapter.
  3. Votre ton peut influencer si vous allez être partagé ou pas.

Bien entendu, c’est ce que leur recherche montre. Et vous pouvez voir cela de plus près ici, mais nous voulons savoir ce que vous en pensez!

Est-ce que ces résultats font écho à votre propre expérience sur les réseaux sociaux? Avez-vous l’impression que le sentiment de ce que vous publiez inspire le partage? Avez-vous ressenti l’impact des changements d’algorithme dramatique sur les années?

Partagez vos opinions dans les commentaires ci-dessous!

16 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 16 16 Flares ×
16 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 16 16 Flares ×