Sélectionner une page

Vos fans Facebook pourraient disparaitre

Vous avez une page Facebook? Voici une petite expérimentation qui ne vous prendra que 30 secondes.

Rendez-vous sur votre page Facebook et regardez combien d’abonnés vous avez. Vous savez où chercher:

Facebook Abonnes

Ils devraient être juste là, mais peut-être qu’ils n’y sont pas.

En fait, il ont peut-être COMPLÈTEMENT DISPARUS.

Bam bam baaaammmmm…

Facebook a récemment commencé à expérimenter l’élimination du nombre total d’abonnés sur les pages. Ils ne les efface pas, mais il ne les montre non plus.

Pour certains utilisateurs et certaines pages, ces abonnés n’apparaissent peut-être plus. Et, que Facebook rende ça permanent ou non, cela en dit long sur leur attitude envers les abonnés.

Et comme l’histoire nous le montre, quand Facebook vous dit ce qui les intéresse et ce qui ne les intéresse pas, il vaut probablement mieux écouter.

Alors, quel est le message ici? Qu’est-ce que Facebook est vraiment en train d’essayer de nous dire avec cela, et en quoi cela doit-il influencer ce que nous y faisons?

Arrêtez de vous fixer sur les abonnés

Ces dernières années, Facebook a développé une relation ambivalente avec les nombres d’abonnés.

amour pas amour

En théorie, ils ont du sens: vous vous abonnez à une page et Facebook vous montrera peut-être certaines de ses publications dans votre Fil d’Actualité.

En pratique, cependant, les abonnements de pages ne sont pas toujours réels et, une fois encore, Facebook en a ras la casquette des pages qui feraient n’importent quoi pour des « j’aimes » virtuels.

En 2014, par exemple, ils ont du retirer l’option du like-gating, ou rendre certains contenus (comme les concours) uniquement accessibles aux personnes qui s’étaient abonnés à une page.

Ils ont aussi du régulièrement identifier et retirer les abonnements de pages venus de faux comptes, qui se comptent en centaines de millions.

Donc, si les abonnements des pages sont sensés avoir une fonction pratique, avoir le nombre de vos abonnés en display permanent sur votre page le transforme en élément de fierté, et les efforts des pages pour rendre ce chiffre de plus en plus gros, deviennent de moins en moins efficaces.

Bien entendu, un grand nombre d’abonnement peut signifier la popularité ou le sérieux d’une page. Mais si vous n’êtes jamais certains de combien de ces abonnements sont réels, cela ne se contredit-il pas?

Sans compter que Facebook est déjà dans l’oeil des médias pour son rôle dans la dispersion de contenu frauduleux.

Entre les rapports d’échec à mettre fin à la dispersion de fausses informations et une controverse récente sur des années de faux chiffres concernant la popularité de ses vidéos, la dernière chose dont Facebook a besoin est de plus de raison de faire douter de sa crédibilité.

Si Facebook veut enlever l’emphase sur le nombre d’abonnement qu’à votre page, cela a des conséquences importantes sur votre stratégie marketing.

Voyons ce que celles-ci peuvent être!

Repenser sa stratégie marketing sur Facebook

Si toucher les personnes qui sont abonnées à votre page est la seule manière dont vous mesurez votre succès sur Facebook, vous risquez d’être déçus.

Vraiment déçus.

Une étude a montré qu’en Octobre 2016, le reach organique sur Facebook était de moins de 10%, et c’était une AMÉLIORATION par rapport au moins précédent. Ce même mois, les pages ont payé pour 29% de leur reach total.

Ce qui n’est pas une grosse surprise non plus. En Mai, les pages ont payé pour presque 32% de leur reach.

La bonne vieille stratégie de publier quelques trucs sur Facebook et d’assumer que vos fans vont les voir ne fonctionne plus.

Au lieu de ça, intégrez ces stratégies dans votre plan d’action:

1. Payez pour votre reach (parfois)

Ne vous inquiétez pas ce n’est ni aussi effrayant, ni aussi cher que cela peut paraître!

Une fois que vous savez comment créer une audience et tester vos publicités, dépenser quelques euros ici et là peut vraiment changer la donne.

Voici un petit guide, si tout cela est nouveau pour vous.

2. Partagez ce que les gens partagent

Quand vous publiez quelque chose sur Facebook, le réseau ne le montrera pas à la plupart de vos abonnés.

Cela signifie que vous devez publiez des choses que d’autres vont partager pour que votre audience potentielle ne soit pas limitée aux gens qui sont vos abonnés!

listen closely

Une étude de 2016 a montré que pour le million d’articles les plus partagés sur les réseaux sociaux, 90% de ces partages se faisaient sur Facebook. Comprendre ce que les gens partagent sur Facebook et pourquoi peut vous donner l’angle nécessaire pour toucher plus de gens proactivement, plutôt que de juste espérer que Facebook vous donne une bonne couverture sur votre audience existante! Souvenez-vous: ce n’est pas seulement une question de savoir ce que recherche votre audience, mais plutôt ce que recherche l’audience de votre audience.

3. Ne lancez pas votre fléchette une seule fois

Quand vous jouez aux fléchette, vous comptez vos points à chaque fois que vous touchez la cible.

Vous préféreriez envoyer votre fléchette une seule fois et vous contenter des points que vous obtenez? Ou préféreriez-vous envoyer un tas de fléchettes et regarder les points s’additionner?

Partager quelque chose sur Facebook une seule fois vous garantie que vous allez passer à côté d’une grande partie de votre audience.

Le partager et re-partager au fil du temps, par contre, signifie que vous répétez vos opportunités de toucher de nouvelles personnes.

Du New York Times et BuzzFeed à la Maison Blanche, répéter vos publications sur les réseaux sociaux est la nouvelle norme d’un e-marketing efficace. C’est juste la manière dont les réseaux sociaux fonctionnent aujourd’hui…

MTV News

Ne gâchez ni votre temps, ni votre contenu en ne le partageant qu’une seule fois et en assumant que l’algorithme de Facebook va s’occuper du reste pour vous. Donnez-lui les opportunités qu’il mérite de trouver une audience!

Que pensez-vous du fait que Facebook cache le nombre d’abonnés?

Facebook ne fait que tester un nouveau look pour les pages, qui cache leur nombre d’abonnés, et il n’y a aucun moyen de dire si ce changement va être permanent pour tout le monde!

Qu’en pensez-vous cependant? Cela vous semble-t-il pertinent de cacher ce chiffre? Ou est-ce cacher quelque chose dont vous vous sentez fiers? Partagez vos avis dans les commentaires ci-dessous!

Quatre moyens de promouvoir vos opt-in sur les réseaux sociaux sans avoir l’impression de spammer

Email marketing, newsletters, webinar, et autres, vous avez quelque chose pour lesquels vous voulez que les gens vous laissent une adresse email (opt-in), mais d’où VIENNENT ces gens?

Vous n’êtes pas le seul à vous le demander. L’une des parties les plus compliquée de réussir une campagne d’opt-in est d’arriver à y faire vernir les gens! Peu importe à QUEL point votre landing page est convaincante, si personne n’y vient, n’est-ce pas?

C’est pourquoi, aujourd’hui nous regardons de plus près la manière d’utiliser les réseaux sociaux pour créer plus de trafic vers votre opt-in. Et il y a beaucoup plus à faire que de tweeter un lien occasionnellement! Alors, comment certaines belles marques utilisent le social pour transformé leurs abonnés en inscrits et en clients, et comment pouvez-vous emprunter leurs tactiques pour faire la même chose?

Vos articles de blog

On sait ce que vous pensez.

« Mon blog n’est pas un réseau social. C’est mon site! »

Pourtant, votre blog FAIT partie intégrante de votre stratégie réseaux sociaux. Ou, au moins, il devrait.

À chaque fois que vous publiez un nouvel article vous avez un endroit vers lequel envoyer les visiteurs de vos réseaux sociaux. Quelque chose sur quoi communiquer, et peut-être encore mieux, aussi quelque chose que vos abonnés voudront partager. Il y a plus de chances qu’ils retweet un lien vers un article de blog intéressant ou utile que vers une promotion. Quelque soit leur degré d’affection pour une bonne landing page.

Un bon article de blog signifie des centaines, voire des milliers, de visites sur votre site, alors pourquoi ne pas donner à tous ces visiteurs  l’opportunité de faire un opt-in ici et maintenant? S’ils sont sur votre site web, ils ont déjà montré de l’intérêt pour ce que vous avez à offrir. C’est juste votre manière de leur montrer le chemin vers la suite.

inscription Exposé

Nous utilisons l’extension WordPress Magic Action Box pour installer notre formulaire d’opt-in sur nos propres articles. Cette extension est particulièrement utile parce qu’elle vous permet d’uploader et de sauvegarder une variété d’opt-ins, et de choisir ensuite celui que vous voulez publier sur chacun des articles via un menu déroulant. Celui ci-dessus, par exemple, donne aux visiteurs du blog de RDE Marketing la possibilité de s’inscrire à notre newsletter en un seul clic.

Il y a d’autre manières de faire, comme par exemple Hubspot:

Hubspot inbound

Ou sous forme de pop-up, comme ceux utilisés par CopyHackers (dont vous pouvez en apprendre un peu plus sur leur efficacité dans cet excellent article, à lire absolument pour quiconque est intéressé par un meilleur taux d’opt-in).

Quel que soit le type de formulaire ou d’opt-in que vous choisissez d’ajouter à vos articles, le faire est une manière facile de profiter au mieux des visiteurs que vous attirez déjà.

Vos propres réseaux sociaux

Mais, hey, soyons honnêtes. Envoyer du trafic vers vos articles depuis les réseaux sociaux c’est facile. Votre blog est la source de votre nouveau contenu, il change et évolue régulièrement, donc vous avez toujours quelque chose de nouveau et d’excitant à offrir.

Cela peut rendre votre landing page un peu tristounette en comparaison.

La nature statique d’une landing page ou d’une page de vente, même une très bien faite, peut donner l’impression d’être rasoir lorsque l’on renvoie dessus encore et toujours.

Heureusement, vous pouvez rendre les liens vers votre landing page beaucoup plus intéressants, et, au fil du temps, beaucoup plus efficaces.

À chaque fois que nous faisons une campagne promotionnelle, nous créons une variété de publications en modifiant des choses comme:

  • les différents bénéfices sur lesquels on se concentre
  • les images que l’on y attache (s’il y en a)
  • le ton (drôle/sérieux/optimiste…)
  • le style (est-ce que l’on pose une question ou établi-t-on un fait?)
  • la spécificité

Publier des campagnes promotionnelles dans une variété de style ne fait pas qu’éviter qu’elles soient répétitives, cela nous permet aussi de tester et de voir comment notre audience répond à ces styles.

N’oubliez pas d’utiliser tous les espaces que les différents réseaux sociaux vous proposent dans vos profils. Voyez comment Marie Forleo utilise son site web pour créer des opt-in:

Marie Forleo inbound

C’est unique à son profil réseaux sociaux? Non. Vous atterririez sur le même site si vous tapiez directement l’adresse dans votre navigateur. Mais Marie sait qu’elle va faire un lien de son profil Twitter vers son site de toutes façons, alors pourquoi ne pas créer de multiples opportunités pour ses visiteurs de faire un opt-in dès le premier point d’entrée?

Que vos profils sociaux lient directement à votre page d’accueil ou à une page de vente séparée, quiconque clic devrait avoir l’opportunité de faire un opt-in pour ce que vous avez à proposer dès qu’ils arrivent.

Les réseaux sociaux des autres

Nous avons déjà vu comment vous pouvez utiliser des articles de blog partageables pour mettre votre opt-in en face d’une plus grande audience, mais ce n’est pas la seule manière dont vous pouvez encourager les autres à faire passer le mot.

Intégrer un click-to-tweet avec vos opt-in facilite l’action de vos abonnés. Des sites comme Hubspot font cela depuis des années dans des articles comme celui-ci:

Hubspot ClickToTweet

Utiliser un outil comme ClickToTweet rend très facile l’intégration de ce type de lien à vos articles de blog, et vos lecteurs peuvent partager l’essence de votre article (et votre lien) en quelques clics.

Vous pouvez même créer des ClickToTweet liés à des actions spécifiques pour que vos fans et clients partagent des informations spécifiques sur leurs réseaux sociaux.

Quelques exemples d’informations:

  • S’inscrire à une newsletter
  • Lire une newsletter
  • S’inscrire à (ou avoir terminé) une formation
  • Regarder un webinar
  • Télécharger un livre blanc

Vous pourriez être surpris par ce que les visiteurs de votre site sont le plus prêts à partager, et par le nombre de gens que cela peut envoyer vers votre page d’opt-in!

La publicité

Tout d’abord, il faut que nous cassions un mythe.

Utiliser les réseaux sociaux est gratuit. Atteindre votre plein potentiel en terme de marketing sur lesdits réseaux ne l’est PAS.

C’est sûr, Facebook est gratuit. De même que Candy Crush. Mais quand vous êtes coincé sur le même niveau pendant des jours et que vous n’arrivez toujours pas à trouver comment en sortir, mettre quelques euros pour obtenir un petit avantage concurrentiel ne parait pas une si mauvaise idée.

Facebook Organic Paid

Alors, apprenez à vous servir du Gestionnaire de Publicité Facebook. Ne vous contentez pas de booster des publications ici et là. Détermines lesquelles de vos landing page valent que vous dépensiez de l’argent dessus, et lesquelles non. Nous ne payons pas pour faire la publicité de notre newsletter ou de nos articles de blog, mais la promotion d’une formation ou d’un webinar, même une formation gratuite, vaut la dépense.

En résumé

Ok, revoyons tout cela. Vous avez un opt-in dont vous voulez faire la promotion. Alors, où faire cela?

  • Votre blog: Ajoutez les formulaire d’opt-in et des liens sur tous vos articles de blog, pour que lorsque vous communiquez sur ces articles sur les réseaux sociaux, vous fassiez aussi la promotion de votre opt-in.
  • Des publications promotionnelles: Secouez la monotonie et rendez vos publications promotionnelles plus efficaces dans la durée en expérimentant avec des styles différents.
  • Les publications des autres: Encouragez les partages avec ClickToTweet ou des extensions de partage d’images pour faciliter le travail de vos fans quand il s’agit de partager votre contenu.
  • La publicité: Apprenez les bases de la publicité sur les réseaux sociaux et déterminez quelles pages et promotions auront le meilleur retour sur investissement.

Une stratégie qui combine quelques unes de ces tactiques, ou idéalement l’ensemble, donnera à votre opt-in un véritable boost en terme de visibilité comparé à des publications sporadiques!

Les types de contenu les plus (et les moins!) efficaces pour votre marketing

Parmi le contenu que vous créez, lequel pensez-vous a le plus de valeur?

Les articles de blog?

Les vidéos?

Les spaghetti bolognaise?

spaghetti bolognaise

Ok, ce ne sont probablement pas les spaghetti bolognaise.

Mais, maintenant vous pouvez savoir quels type de contenus les AUTRES marketeurs trouvent les plus efficaces!

Une étude a demandé à plus de 500 marketeurs, spécialistes du contenu, de nommer les types de contenus qui fonctionnaient le mieux pour eux, et certains des résultats sont relativement surprenants.

Vous pouvez lire l’étude complète ici, mais, en attendant, regardons quels types de contenus font le plus de bruit en ligne!

(Note: les marketeurs interrogés ont pu choisir leur top 4 des types de contenus, alors ne soyez pas surpris si les pourcentages ne s’additionnent pas!)

Les images statiques

Pas de grande surprise ici: les images telles que les photos, les oeuvres d’art ou les infographies ont été citées comme l’un des contenu les plus performants par 47% des répondants, en faisant ainsi le choix le plus populaire.

Pourquoi les images sont-elles le premier choix?

Dans un premier temps, elles attirent l’attention et sont facilement partageables. Un tweet avec une image peut facilement générer trois fois plus d’engagement qu’un tweet sans image. Ajouter un certain nombre d’images à un article de blog peut lui permettre d’obtenir deux fois plus de partages sur les réseaux sociaux.

Dans un second temps, elles sont peu chères et faciles à réaliser, quel que soit votre niveau d’expertise! Le web regorge de ressources pour trouver et éditer des images, et, avec un peu d’entrainement, vous pourrez les composer vous-même en quelques clics. Le retour sur investissement en temps n’en est que plus avantageux.

En parlant de choses que vous pouvez facilement faire vous-même, cependant, voici un autre choix populaire auprès des marketeurs:

Le contenu écrit

Ex-aequo à la deuxième place, deux formes de contenu écrit: la forme longue (comme les livres blancs), et la forme courte (comme les articles de blog).

L’une des raisons pour lesquelles le contenu écrit est aussi populaire est que, techniquement, tout le monde peut le faire. Mettre des mots sur le papier (ou l’écran) est aussi simple que de faire vos lacets.

faire ses lacets

Encore plus important, cependant, le blogging est une stratégie marketing populaire parce qu’elle marche. En fait, en Amérique du Nord, les marketeurs disent que les articles de blog sont le contenu le plus efficace qu’ils créent.

Pourtant, rendre vos articles de blog le plus efficace possible n’est pas seulement une question de rédaction.

Cela implique aussi une bonne planification, et mieux vous planifiez, plus efficaces seront vos articles!

Cela signifie comprendre le type d’articles que les gens partagent le plus, et pourquoi, et ce que VOTRE audience en particulier souhaite lire.

Cela signifie optimiser vos articles en écrivant des meta preview et des titres puissants.

Et cela signifie communiquer sur vos articles dans les réseaux sociaux pas seulement une fois, mais encore, et encore, et encore pour que les gens le voient!

Voici un exemple de la manière dont le New York Time et BuzzFeed répètent leurs publications sur les réseaux sociaux pour obtenir de meilleurs taux d’engagement.

Les marketeurs adorent les articles de blog parce qu’ils peuvent être utilisés encore et encore, et cela peut rapporter très gros sur la durée. Cela ne prend qu’un petit peu de planification!

L’audio et les GIFs

Seuls 36% des marketeurs disent que l’audio, comme les podcasts, est l’une de leur quatre forme de contenu les plus efficaces. Pareil avec les GIFs.

tristesse

En fait, c’est logique si l’on y réfléchi.

C’est certain, les GIFs fonctionnent très bien sur Twitter, mais ils ne sont pas aussi versatiles ailleurs. Vous ne pouvez pas les utiliser sur Instagram, par exemple. Et leur création peut être un petit peu plus complexe que pour les images statiques.

Les supports audio souffrent des mêmes limites, il y a une barrière à l’entrée technique un peu plus haute pour les non-initiés, et planifier, enregistrer et éditer un podcast peut nécessiter beaucoup de temps et d’énergie.

Surtout si vous avez une routine d’échauffement vocal rigoureuse.

echauffement vocal

Pourtant, l’audio n’est pas non plus ce que les marketeurs compte comme le contenu le moins efficace qu’ils puissent réaliser.

Quel type de contenu à l’honneur de trôner à la dernière place?

La vidéo

C’est vrai. Malgré les efforts de réseaux comme Facebook pour faire de la vidéo la championne incontestée en terme de contenu, les marketeurs ne la trouvent pas si efficace que ça.

En fait, la vidéo termine bonne dernière dans cette étude.

Mais pourquoi les marketeurs ne trouvent-ils pas la vidéo si efficace?

Tout d’abord, la barrière à l’entrée technique est encore plus grande qu’avec l’audio. Planifier, filmer et monter des vidéos de qualité professionnelle prend du temps et requiert une expertise très spécifique.

Ensuite, il y a aussi la difficulté à utiliser la vidéo d’une manière efficace et qui a du sens. Et de comprendre comment surveiller si oui ou non cela fait une différence.

Pour le temps et l’effort que cela demande pour créer des contenus vidéo de manière consistante, les chances que cela génère un retour sur investissement suffisant sont trop impossible à prédire pour que de nombreux marketeurs ne la considère comme efficace.

Alors, dans QUOI les marketeurs investissent-ils?

Vous savez les types de contenus que les marketeurs trouvent les plus efficaces. Alors en quoi investissent-ils le plus en 2017?

Près de 69% des interrogés affirment qu’en 2017 ils vont augmenter leur budget pour l’acquisition de logiciels de création de contenu. Le type de logiciel dont ils ont besoin pour la fabrication d’audio ou de vidéo par exemple.

En 2017, 84% des marketeurs vont dépenser autant qu’ils l’ont fait en 2016 sur les logiciels de publication de contenus. Des logiciels qui leur permettent, par exemple, de programmer leurs publications.

La création de contenu est importante, mais investir dans la manière dont vous allez le diffuser aussi, et en 2017, ce sera la clé du succès.

Alors, que pensez-vous des résultats de cette enquête?

Êtes-vous d’accord avec la majorité des marketeurs? Certains contenus vous semblent-ils laissés pour compte? Partagez vos avis dans les commentaires ci-dessous!

Pourquoi Twitter a tué Vine, et ce que cela signifie pour vous

Quelques heures après que Twitter ait annoncé le licenciement de 9% de sa masse salariale (environ 350 employés), Vine, une entreprise qu’ils avaient achetée en 2012, a déclaré qu’elle fermait ses portes.

L’ambiance n’était pas à la fête sur « les internets », personne n’avait vu venir cela.

Vous ne pouvez pas en vouloir aux gens d’avoir été pris par surprise. L’application de partage de vidéo n’était pas vraiment impopulaire!

Mi-2015, ils avaient 200 millions d’utilisateurs mensuels actifs. Les gens regardaient plus d’un milliard de loops (les vidéos de Vine) chaque jour. Les stars de Vine se voyaient proposer de créer et d’apparaître dans des publicités pour des marques comme Hewlett-Packard.

Alors, que s’est-il passé? Et comment votre entreprise peut-elle éviter de reproduire les erreurs qui ont mis terme à un réseau social massif?

La popularité ne fait pas tout

Au final, c’est la raison pour laquelle la fin de Vine a tellement choqué. C’est un brutal rappel que la popularité ne suffit pas à faire tourner une entreprise.

Malgré sa popularité avec les utilisateurs, Vine, un réseau gratuit, avait du mal à monétiser ses services auprès d’annonceurs. Fin 2015, peu de marques utilisaient encore la plateforme. Si les annonceurs pouvaient payer pour pousser leur contenu Vine sur Twitter, Vine en lui-même, n’offrait pas tellement d’option de payer pour améliorer sa visibilité. Il n’était, littéralement, pas construit pour faire de l’argent, donc il n’en faisait pas.

Lorsque d’autres réseaux comme Facebook, Instagram et Snapchat ont fait de la vidéo une priorité de plus en plus grande en 2016, et ont trouvé de meilleures manière de monétiser cette fonctionnalité, Vine n’avaient plus aucune chance. Rétrospectivement, sa fin était inévitable. Il était populaire avec ses utilisateurs mais ne pouvait pas payer ses factures.

Vine fut aussi une victime indirecte de l’e-reputation, une leçon sur l’importance de l’image de marque.

Vous vous souvenez comme nous avons commencé par dire que la fermeture de Vine avait été annoncée le même jour que les licenciements massifs de Twitter? Pas vraiment une coincidence.

Twitter a du mal a gagner de l’argent. La valeur de son action a plus de hauts et de bas qu’un grand huit. Il essaie de son mieux de se faire acheter, une main tendue dont il a grandement besoin pour faire face aux grands titres comme celui-ci, de CNN:

CNN Twitter

Sauf que Salesforce n’a pas acheté Twitter. Ni Google ou Apple, ni Disney.

Ce dernier est particulièrement important.

Twitter a un long historique bien fourni sur les abus et le harcèlement, et malgré l’effort occasionnel de faire face au problème, leur réponse à ce problème rampant a historiquement été un clair ¯\_(ツ)_/¯.

Le résultat?

Twitter s’est créé une mauvaise réputation, et une mauvaise réputation qui lui coute beaucoup d’argent.

Les sources disent que l’une des raisons pour lesquelles Disney s’est abstenu d’acheter Twitter était sa réputation de réseau social qui permet les comportements abusifs. Pas vraiment le genre d’image de marque à laquelle Disney a envie d’être associée.

Lorsque l’acquisition a été abandonnée, Twitter a perdu de larges sommes d’argent qui auraient pu permettre à de nombreuses personnes de conserver leur emploi. Et à Vine de survivre.

Même si c’est une situation très spécifique à Twitter, il y a tout de même une bonne leçon à prendre pour votre entreprise.

Que peut-on apprendre de l’erreur qu’ils ont faite?

Comment ne pas devenir le prochain Vine

Vous n’avez pas envie de voir votre entreprise subir le même destin funeste que Vine?

Il y a quelques petits éléments à garder à l’esprit.

Tout d’abord, ne vous appuyez pas trop sur la popularité si elle ne se traduit pas en profitabilité. Définissez des prix qui vous permettront de grandir en tant qu’entreprise, et pas seulement en tant que marque. Si un modèle freemium n’est pas pour vous, ne le faites pas! Restez sur des choses qui ont du sens pour vous, en tant qu’entreprise, parce que si vous ne gagnez pas d’argent, vous travaillez dans le vide.

Ensuite, ne sous-évaluez pas l’importance de la réputation. L’image que vous cultivez en tant que marque est influencée par ce que vous dites et par ce que vous faites. Et c’est suffisamment important pour mettre une grosse entreprise internationale sur les genoux. Ne vous dites pas que votre produit fera tellement ses preuves qu’il gardera votre entreprise à flot, et soyez participez activement à définir les valeurs de votre marque.

Ce sont des choses faciles à oublier. Si faciles que Vine est loin d’être la première entreprise à fermer ses portes à cause d’elles. Et ce ne sera pas la dernière non plus.

Qu’allez-vous faire pour vous assurer que vous n’êtes pas les prochains?

Elle court, elle court la rumeur: les prochains changements de Twitter

Au cas où vous n’étiez pas au courant, Twitter traverse une zone de turbulences.

Du licenciement de centaines d’employés à la termination de Vine le bien-aimé, le réseau est dans une espèce de phase du « tout va bien« .

Tout Va Bien

Selon des sources internes et externes à Twitter, pourtant, des changements de stratégie sont à l’horizon. Et cela signifie que des fonctionnalités fondamentales de Twitter sont appelées à évoluer.

C’est pourquoi nous regroupons pour vous tous les derniers grands changements, annonces et rumeurs concernant les évolutions prochaines de Twitter.

Qu’est-ce qui a changé? Qu’est-ce qui est dans les tuyaux? Et qu’est-ce que cela signifie pour vous?

Regardons cela de plus près, à commencer avec un changement qui a déjà fait un petit bout de chemin:

Les « Twitter Handles » disparaissent

Avez-vous remarqué que les Twitter handles étaient entrain de disparaitre? Parce que ça a déjà commencé!

It's Happening

Twitter adore expérimenter avec différentes manières de vous permettre de mettre plus de caractères dans vos tweets, promettant, par exemple, par le passé de ne pas comptabiliser les images dans vos 140.

Leur dernier truc? Enlever les handles du début de vos tweets-réponse. COMPLÈTEMENT.

Le changement s’est propagé doucement semant une confusion totale chez ceux qui en ont bénéficié les premiers. Sans surprise… Il est bien plus difficile de garder une trace du destinataire du tweet quand leur handle n’apparait pas dessus.

Ce changement n’a pas encore atteint tout le monde, alors gardez l’oeil ouvert, parce que, que cela vous plaise ou non, il arrive.

Et qu’en est-il des changements qui n’ont pas encore commencé à se propager? Que peut donc bien nous réserver l’avenir?

Le silence sélectif peut arriver

L’incapacité de Twitter à réguler les abus personnels leur a fait pas mal de tort dernièrement. C’était l’une des raisons pour lesquelles Disney à rejeter une opportunité de rachat. Et ce n’était pas les seuls dans ce cas.

S’ils ont fait des efforts ici et là pour trouver une solution, la rumeur d’une solution qui pourrait arriver bientôt est un bouton « silence » beaucoup plus puissant. Une solution pour laquelle Instagram s’est fait remarqué (en bien) il y a quelques mois.

La rumeur dit que cette fonctionnalité donnerait aux utilisateurs la possibilité de blacklister complètement certains mots ou phrases de leurs timeline. Donc, enfin la possibilité de bloquer les trolls efficacement.

trolls

Pas mal non plus quand il s’agit d’éviter les spoilers du dernier épisode de Game of Thrones…

La fonction silence améliorée n’est pas encore tout à fait là, mais il n’est pas fou d’assumer que ce sera bientôt le cas. Twitter l’a « accidentellement » sortie, puis enlevé lorsqu’ils ont réalisé leur erreur.

Cela donne pas mal de temps au marketeurs pour envisager comment cela pourrait les affecter. Voici un exemple.

Quand vous payez quelqu’un (comme une célébrité ou un influenceur) pour tweeter une promotion pour vous, la loi exige qu’ils déclarent la relation. La plupart des marques et des utilisateurs se contente de mettre un hashtag #pub ou #sponsorisé et d’oublier.

Maintenant que les utilisateurs de Twitter vont être capable de mettre certains mots sous silence, par contre, il va peut-être falloir faire preuve de créativité. Les gens vont peut-être décider qu’ils ne veulent plus voir de tweet avec le #pub.

En parlant de choses que les utilisateurs pourraient voir…

Twitter travaille sur des fil d’actualité séparés

Une autre fonctionnalité que Twitter concocte dans son laboratoire secret? Des fil d’actualités spéciaux, composé de manière algorithmique que les utilisateurs peuvent choisir en fonction de différents sujets.

Ces nommées « Fil d’actualité événementiels » apparaitraient comme des onglets à côté de votre fil d’actualité principal, avec, pour chacun, des tweets sélectionnées en fonction de sujets spécifiques. Un paramètre qui n’est pas inconnus aux utilisateurs de TweetDeck.

Voici un exemple de ce à quoi ça pourrait ressembler.

Maintenant, si vous voulez tweeter sur un sujet comme les élections présidentielles, vous pourriez faire une recherche Twitter sur #Elections2017 pour voir ce que d’autres disent. Sinon, toutes les tweets relatives aux élections seraient en compétition dans votre fil d’actualité avec des gens qui tweet sur de choses complètement différentes, comme leur dernier plein d’essence.

essence

Un fil d’actualité événementiel pourrait, en théorie, vous ôtez le besoin de rechercher manuellement des tweets sur des sujets « chauds », en les assemblant dans un fil d’actualité séparé du principal.

On ne sait toujours pas quel degré de contrôle vous auriez sur ces fils d’actualité, serez-vous en mesure de choisir celles qui apparaissent, comme les onglets Gmail? Pourrez-vous choisir quels utilisateurs se trouvent dans un Fil d’Actualité Événementiel, et/ou si vous pouvez le restreindre aux personnes auxquelles vous êtes abonné?

L’avenir nous le dira, mais quoiqu’il en soit, une chose est sûre: trouver du temps pour participer aux conversations sur Twitter sera encore plus important dans le futur que ça ne l’est maintenant. Et c’est déjà très très important.

Alors, gardez l’oeil

Vérité ou rumeur, déjà lancés ou pas encore complètement au point, de grands changements se préparent chez Twitter.

Comme avec n’importe quel autre réseau social, savoir d’avance quels seront ces changement vous donne le temps de vous préparer. Et être prêt peut faire toute la différence quand ces changements devient actifs!

Que pensez-vous de ce que Twitter nous réserve? Vous pensez que ce type de changement est logique? Ou préféreriez-vous qu’ils se concentrent sur autre chose?

Donnez votre avis dans les commentaires ci-dessous!

De quoi peut parler votre prochain article de blog? Ces stats vous le diront.

L’un des plus grands avantages d’un blog? Vous pouvez y publier tout ce que vous voulez!

L’un des plus grands inconvénients d’un blog, cependant… est que vous pouvez y publier tout ce que vous voulez.

Et cela signifie prendre des décisions.

décisions

Un article de blog solide et voué au succès a tout un tas de petits éléments que vous devez prendre en considération ; dont beaucoup sont invisibles pour vos lecteurs.

Donc, choisir le sujet de votre prochain article de blog ne devrait pas être une devinette.

C’est avant tout une question de savoir d’où vient votre audience, et ce qui l’intéresse. Et ce, avec des faits et pas des suppositions en support.

Vous n’êtes pas sur du prochain sujet à traiter? Quelques statistiques simples prendront cette décision à votre place, si vous savez où les chercher!

Qu’est-ce que votre audience a envie de lire?

Vous voulez répéter vos succès et bâtir sur vos réussites? Vous devez savoir où elles se trouvent!

Le trafic sur votre site web est une manière évidente de déterminer la popularité. Même si ce n’est pas la SEULE.

Par exemple, si l’on regarde nos statistiques sur Google Analytics, on peut voir que nos articles les plus lus ces derniers mois sont:

En quoi le nouveau changement d’algorithme de Facebook va affecter votre page

Comment Facebook décide de qui voit vos publications

Qu’est-ce qui influence vraiment votre couverture sur Facebook

La nouvelle arme de Facebook dans la guerre contre le clickbait

Vous remarquez une tendance?

On peut voir qu’en terme de trafic, nos articles les plus populaires ont quelques similarités. Ils concernent tous Facebook, et ils adressent tous comment fonctionnent les réseaux sociaux, de manière concrète: leurs règles, leurs changements, et comment mieux travailler dans le cadre de leurs exigences pour obtenir de meilleurs résultats avec nos actions.

Donc, en clair, écrire cet article sur quoi publier dans un blog n’est pas une très bonne idée, stratégiquement.

bonne idée

Bref!

L’important, c’est que les schémas de trafic peuvent être un bon indicateur de ce sur quoi vous devez écrire. Et pas seulement sur le court terme.

Construire une audience se fait sur la durée, pas du jour au lendemain.

Vous êtes définis par le contenu que vous produisez, il fait partie de votre identité. Si vous produisez régulièrement du contenu d’une certaine qualité, sur un certain sujet, pour un certain groupe de personnes, alors, ces gens apprennent à revenir pour en savoir plus.

Ça ne concerne peut-être pas tout le monde, mais, souvenez-vous: rien ne concerne tout le monde!

En parlant de construire une audience sur la durée, cependant…

Comment les gens trouvent-ils votre blog?

Le trafic, c’est très bien, mais comprendre d’où vient ce trafic et pourquoi, peut avoir tout autant de valeur quand il s’agit de choisir un sujet pour un article de blog.

Par exemple, en utilisant le même type de données que dans l’exemple ci-dessus, notre source principale de trafic était la recherche naturelle. Ce qui nous fait dire que notre stratégie de référencement naturel fonctionne, et que l’on devrait continuer sur cette lancée.

organic

Nous savons que notre source de trafic numéro 2 est notre newsletter hebdomadaire, qui représentent environ 25% de nos vues, donc, nous devrions continuer à faire de cette newsletter l’une de nos priorités. Nous n’évaluons pas le succès d’un article de blog que sur ses performances, mais aussi sur combien des lecteurs de notre newsletter cliquent pour le lire. Parce que l’on veut que nos abonnés adorent ce qu’on leur envoie!

Vous pouvez aussi appliquer cela aux réseaux sociaux.

Utilisez vos statistiques Twitter, par exemple, pour voir quelles sont vos top tweets, vos impressions et votre engagement. Remarquez-vous des similarités? Quels sujets obtiennent le plus de re-tweet ou le plus de partages?

Vous ne pouvez pas constamment répéter vos succès si vous ne comprenez pas d’abord pourquoi c’était un succès. Et mieux vous comprenez, plus cela devient facile de construire votre audience!

En parlant, de schémas, d’ailleurs, vous remarquez peut-être une tendance…

Votre blog n’est pas seul au monde

Choisir le sujet de votre prochain article n’est pas une questions de ce que VOUS voulez, c’est une question de ce que veut votre AUDIENCE.

Parce que, sans cette audience, votre blog n’aurait pas vraiment de raison d’exister, voyez-vous…

Dans un sens, vous devriez vous sentir soulagés. Vous n’avez aucune raison de rester face à votre écran et de regarder le curseur clignoter sur une page blanche en vous demandant sur quoi vous pourriez bien écrire!

Donnez à vos données une chance de prendre cette décision pour vous. Écoutez comment les actions de votre audience vous disent implicitement ce dont ils veulent plus, et donnez-le leur.

Que vous regardiez les sujets qui créent le plus d’audience au global, le plus de clics sur une newsletter, ou le plus de visites depuis un réseau social, ou les trois, les données racontent une histoire. Prêtez-y attention et vous en récolterez les bénéfices!

5 grandes marques nous montrent comment recycler le contenu

Faire quelque chose juste pour faire comme tout le monde peut avoir des conséquences désastreuses.

Surtout quand on parle de mode…

Friends Fashion Faux Pas

Parfois, pourtant, il faut se demander pourquoi ils font ce qu’ils font. Quand vous comprenez leurs raisons, il se peut que leur stratégie prennent beaucoup de sens!

Lorsqu’il s’agit de stratégie réseau sociaux, une stratégie qui est de plus en plus « à la mode » est de répéter son contenu. Et pour une bonne raison.

La plupart des community manager prévoient leurs publications sur les réseaux sociaux au moins la veille, et 25% d’entre eux les prévoient un mois ou plus à l’avance. Quand vous prévoyez à l’avance et accordez autant de temps et d’énergie à la création de fantastiques publications, c’est juste normal de les partager plus d’une fois et d’augmenter la valeur de chacune d’entre elles. Ce qui explique pourquoi de grandes marques font exactement ça.

Pourquoi plus de gens ne s’en rendent pas compte? On vous explique tout dans une minute.

Si l’idée de publier le même contenu plusieurs fois vous donne l’impression de noter vos pompes au creux de votre main avant l’examen, cet article est pour vous. Jetons un coup d’oeil à quelques marques qui pratiquent cette stratégie et essayons de comprendre pourquoi!

Recyclage articles

Atteindre (et tester) des audiences différentes

Quand vous publiez un nouvel article de blog, son trafic a tendance à chuter très très vite. Ce qui fait que communiquer dessus plus d’une fois est relativement important.

Regardez comment Darren Rose de Problogger fait la promotion d’un nouvel article:

ProBlogger

Même image, même texte, même lien ; c’est le même tweet envoyé six fois en six jours.

Vous remarquez quelque chose?

Il y a de l’engagement sur chacun de ces tweets, parce qu’à chaque fois qu’il est publié, il est vu par des gens différents. Des gens qui ne l’ont pas vu les autres fois, et qui pourraient ne jamais l’avoir vu s’il n’avait pas été publié plus d’une fois.

Moins de la moitié des utilisateurs de Twitter vont sur le site ne serait-ce qu’une fois par jour, alors publier la même chose une fois par jour n’est pas si inhabituel. Dans ce cas, cela peut même offrir des informations pertinentes sur les meilleurs moments pour publier. En partageant un tweet à différentes heures sur différents jours, vous pouvez voir se dessiner des tendances en termes d’impressions et d’engagement.

Vous risquez de vous trouver surpris par les heures qui ont le plus de succès. Voici un exemple.

Regarder le compte Twitter de Social Media Examiner sur une durée d’environ 30 heures:

Social Media Examiner

Vous ne rêvez pas, pendant plus d’une journée ils ont publié la même information avec le même texte, la même image, le même lien, encore et encore, et rien d’autre.

Comme ça, on peut penser que ça ressemble à un disque rayé, mais quand on regarde de plus près comment ils ont fait et les résultats qu’ils ont obtenus, cela prend BEAUCOUP de sens.

En espaçant leurs publications, ils ont pu toucher un large éventail d’abonnés. Et cela a fonctionné.

Social Media Examiner a publié le même tweet cinq fois sur une journée et demi, mais ces tweets étaient toutes programmées à plusieurs heures d’intervalle, dont certaines heures où l’on ne penserait pas que nos abonnés sont connectés.

Par exemple, une de ces tweets a été publiée à 6h05 EST, et c’est celle qui a eu le plus de retweets. Une autre a été publiée à 2h05 du matin, et elle a obtenu la seconde place en termes de retweets.

Expérimentez avec audience en publiant la même chose à des heures complètement différentes, dont certaines où vous ne penseriez pas qu’elles marcheraient. Vous risquez de vous rendre compte qu’avec les différents fuseaux horaires (et probablement aussi grâce au café), vos tweets ont beaucoup de potentiel 24h/24!

Profiter de votre contenu « evergreen »

Vous êtes assis sur un tas d’or d’articles « evergreen » qui n’obtiennent pas le trafic qu’ils méritent?

Partager ces articles régulièrement, comme le fait Buzzfeed, vous assure que vous ne les gâchez pas.

Ndlr: voici quelques conseils pour trouver plus d’idées de contenus evergreen.

Buzzfeed est l’exemple parfait de l’intérêt de répéter vos publications, parce qu’ils n’en ont pas forcément BESOIN.

Après tout, ils publient quelque part autour de 10 gazillions d’articles par jour. Ils ne sont pas vraiment en peine de contenu à partager, et s’ils le souhaitaient, ils pourraient s’en tenir au minimum en faisant la promo de chacun une fois et basta.

Mais, à la place, ils font cela:

BuzzFeed

Quand BuzzFeed a des articles evergreen, ou même presque evergreen, ils les partagent sur les réseaux sociaux plus d’une fois. Dans les exemples ci-dessus, ils ont partagés à nouveau les mêmes contenus trois jours après la première publication, et ils ont obtenus presque exactement les mêmes performances.

En quelques clics, BuzzFeed a doublé la valeur de chacune de ces publications.

Vous n’aimeriez pas faire la même chose avec VOTRE contenu? C’est pour cela qu’il existe des outils qui font cela à votre place!

Que vous partagiez quelque chose à nouveau quelques jours plus tard, quelques semaines plus tard, ou au moins quelques mois plus tard, cela peut faire une véritable différence!

Faire tourner l’info

Les articles evergreen sont utiles, mais tout ce que vous écrivez n’a pas besoins d’avoir éternité comme date d’expiration. Même les publications qui parlent d’actualité méritent d’être répétées.

Regardez le New York Times:

New York Times

Le Times est connu comme source d’actualité, mais une actu reste pertinente pendant plus de quelques minutes. Leur profil Twitter se répète fréquemment pour que leurs derniers articles reçoivent autant d’attention que possible pendant qu’ils sont encore d’actualité!

Même les site de divertissement comme MTV News font la même chose:

MTV News

Est-ce que l’une de ces tweet sera pertinente sur la durée? Absolument pas. Mais pendant qu’elles le sont, elles méritent d’être partagées plusieurs fois, et de récupérer des douzaines (ou centaines) d’interactions à chaque fois!

Qui d’autre avez-vous vu faire de même?

Il est facile de ne pas se rendre compte quand quelqu’un partage le même contenu encore et encore. Même si c’est une grande marque!

Avez-vous adopté cette stratégie? Avez-vous remarqué que c’est de plus en plus populaire? Dites-nous ce que vous en pensez dans les commentaires ci-dessous!

Ces statistiques Twitter vous montrent combien vaut vraiment une réponse

Lorsque vous allez sur Twitter, vos notifications sont l’une des premières choses que vous regardez. Mais est-il vraiment si important de répondre à chacune d’entre-elles?

Après tout, elles s’ADDITIONNENT. Vous n’avez peut-être pas envie de réagir à chaque fois que quelqu’un vous mentionne, vous tag ou vous répond!

leave me alone gif

Pourtant, répondre diligemment à toutes vos notifications Twitter est plus important que vous ne le pensez. En fait, vous pouvez quantifier son degré d’importance.

Une étude Twitter récente montre que la manière dont vous interagissez avec les autres, peut avoir une influence significative, directe, et mesurable sur votre chiffre d’affaire. Si vous ne prenez pas vos notifications au sérieux aujourd’hui, cela peut impacter la santé de votre entreprise dans le futur!

Alors, quelle différence cela fait-il que vous répondiez aux gens sur Twitter? Regardons quelques statistiques qui font réfléchir…

Combien une réponse sur Twitter vaut-elle vraiment?

Comment répondre sur les réseaux sociaux vous fait gagner de l’argent

Dans leur étude de milliers d’utilisateurs, Twitter a découvert que lorsqu’une entreprise répond à un utilisateur qui leur a adressé un tweet, cette personne sera disposée à payer plus pour le même produit dans le futur. Le fait est qu’ils seraient prêts à payer jusqu’à 20% de plus sur la base de cette interaction. Et, plus vite vous répondez, plus vite ce pourcentage grimpe.

Et plus encore, les utilisateurs auxquels vous répondez sur les réseaux sociaux sont plus enclins, de manière significative, à partager leur affection pour votre marque avec leurs amis et abonnés. Ils sont à 44% plus enclins à partager leur expérience on et off-line, et ils sont à 30% plus enclins à recommander votre marque à d’autres.

I approve this message gif

En clair, répondre aux gens qui s’adressent à vous sur Twitter et vous pourrez:

  • Gagner plus sur du ré-achat
  • Encourager les gens à partager leur expérience avec d’autres
  • Obtenir des recommendations de bouche-à-oreille

Ce qui signifie que chaque personne qui interagit avec vous sur Twitter représente un potentiel sérieux, et louper une notification peut signifier louper une belle opportunité.

Que pouvez-vous faire, alors, pour vous assurer que vous êtes aussi disponible que possible sur Twitter?

Minimiser vos connections manquées

Clairement, vous ne voulez pas passer à côté de quelqu’un qui cherche à vous toucher. Sur Twitter, cela signifie non seulement regarder vos notifications, mais aussi vous assurer que vos paramètres n’empêchent pas les gens de vous contacter.

Voici ce dont il faut se souvenir:

1.Même un tweet négatif peut-être positif.

Soyons honnêtes: tous les tweets qui vous mentionnent ne seront pas forcément positifs.

Même Dwayne « The Rock » Johnson n’est pas à l’abri de la critique occasionnelle.

Twitter The Rock

Mais même si cela ne bénéficierais pas beaucoup M. The Rock de répondre à ces tweets négatifs, vous pourriez tirer un GROS bénéfice de répondre aux vôtres.

69% des gens qui twittent quelque chose de négatif sur une entreprise disent être plus positifs après que l’entreprise ait répondu. Et ce sont beaucoup de moues transformées en sourires.

Une autre étude a montré que les consommateurs pensent que Twitter est l’un des canal les moins frustrants pour le service-client. En fait, ils le préfèrent aux emails, les chats en live, les appels téléphoniques et même aux conversations en personne.

Donc, même si vous pouvez donne aux gens l’opportunité de trouver des réponses de différentes manières, comme avec un FAQ en ligne, Twitter doit définitivement en faire partie. Et, naturellement, cela signifie répondre même lorsque quelqu’un mentionne un problème ou se plaint.

2.Gardez vos DM ouverts

Tous ceux qui recherchent une réponse sur Twitter n’ont pas forcément envie de le faire de manière publique. Vos abonnés sont-ils en mesure de vous joindre via les messages directs?

Êtes-vous sûr?

Twitter vous donne l’option de limiter les personnes qui vous envoient des messages directs. Si vous le souhaitez, vous pouvez restreindre l’option aux personnes auxquelles vous êtes abonné. C’est une fonctionnalité intéressante si vous êtes une célébrité harcelée de propositions de mariage de fans obsessionnels, mais pas tant si vous êtes une entreprise.

Jetez un oeil sur la page « Sécurité et confidentialité » et assurez-vous que vous êtes en mesure de recevoir des messages directs de quiconque, pour que les gens puissent s’adresser à vous de la manière la plus confortable pour eux.

Twitter Messages Privés

Et, bien entendu, n’oubliez pas de surveiller votre boite de réception régulièrement!

3.Ne filtrez pas vos notifications

En 2016, Twitter a lancé le « filtre qualité » qui vous permet de filtrer automatiquement le type de notifications que vous recevez.

Voici une explication complète de comment ça marche.

Comme l’outil de Twitter qui permet de bloquer les messages directs indésirables, vos options pour filtrer les notifications sont principalement conçues pour maitriser le harcèlement, mais elles peuvent aussi vous empêcher de recevoir la majorité de vos notifications.

Harcèlement sur Twitter

Allez faire un tour sur l’onglet « Notifications » de vos paramètres Twitter, et assurez-vous que l’option « Filtre de qualité » n’est pas sélectionnée. Ainsi, vous vous assurez de voir toutes les notifications possibles.

4.Donnez-vous le temps de faire tout ça

Si vous faites tout votre marketing sur les réseaux sociaux en live et au moment même, vous n’utilisez pas votre temps de manière efficace. Et cela peut signifier que vous passez à côté de certaines personnes.

Il y a deux types d’actions sur les réseaux sociaux: les choses que vous pouvez faire en live, et celles que vous devez faire en live. Répondre aux notifications est quelque chose que vous devez faire en live, après tout vous ne pouvez pas écrire une réponse personnalisée à quelqu’un en avance!

Les bonnes vieilles publications cependant, comme promouvoir vos articles de blog, ou les liens vers vos articles favoris, vous pouvez faire ça, littéralement, quand vous voulez. Écrivez-les d’avance, programmez-les pour qu’elles soient publiées automatiquement, et vous aurez plus de temps ensuite pour répondre aux gens qui s’adressent à vous.

Parce que, souvenez-vous, plus vite vous leur répondez, mieux c’est.

Quand vous programmez des tweets à l’avance, l’objectif n’est pas nécessairement de passer moins de temps sur les réseaux sociaux ensuite, c’est d’y passer du temps de manière plus intelligente.

Plus vous vous laissez de temps pour répondre aux notifications, mieux c’est. Vous répondrez plus vite, et vous courrez moins le risque de passer à côté d’une belle opportunité.

Comment vous en sortez-vous avec VOS notifications?

Surveiller les notifications de Twitter peut faire une grande différence, pas seulement pour votre présence sur les réseaux sociaux, mais aussi pour votre chiffre d’affaires. Alors, quelle est votre manière préférée de rester à jour?

Surveillez-vous vos notifications manuellement tout au long de la journée? Avez des alertes sur votre smartphone? Utilisez un outil de management spécifique?

Dites-nous tout en commentaires ci-dessous!

Écrire de meilleures newsletters: il n’y a pas de recette magique

Lorsqu’il s’agit de faire croitre une audience et d’emmener un trafic consistant vers votre site web, il n’y a rien d’aussi utile qu’une bonne vieille liste d’emails.

Jusqu’à quel point utile? Le mois prochain nous allons envoyer la 350ième édition de notre newsletter hebdomadaire, et depuis que nous avons lancé ce blog, les newsletters ont été la source de plus d’un tiers de son trafic.

Donc oui, les emails sont bien plus qu’un moyen pour votre vieil oncle de vous envoyer ses théories sur les conspirations politiques…

Quelle que soit la taille et la croissance de votre liste d’emails, et quels que soient les trucs et astuces que vous utilisez pour la faire grossir, elle ne vous servira à rien tant que vous ne savez pas quoi envoyer aux gens.

Alors, quels sont les ingrédients d’une newsletter à laquelle on ne peut pas résister? Que pouvez-vous envoyer aux gens qui leur donnera envie de cliquer, semaine après semaine?

Voici quelques indispensables:

Des mises à jour de votre site

Avant, vous aviez probablement tous vos blogs préférés de sauvegardés dans votre dossier « marque-page ».

Vous aviez aussi, probablement, une boite aux lettres pleine de CD d’essai gratuit pour Infonie. Le fait est qu’Internet a changé.

Maintenant, le contenu arrive jusqu’à vous de mille et une manières. Vous n’avez pas besoin d’aller checker régulièrement ce qu’il y a de nouveau sur vos sites préférés… parce qu’il vous informeront lorsque c’est le cas.

C’est ce que vous devez faire pour vos fans.

Faire la promotion de votre dernier article de blog par email peut paraitre redondant, ou vous donner l’impression que vous ennuyez vos lecteurs.

« Ils savent déjà que mon blog existe! Ils ne veulent pas que les enquiquinent avec un email à chaque fois que je publie quelque chose… Ils trouveront bien tout seuls! »

Le truc, pourtant, c’est qu’en quelques sortes ils VEULENT que vous les enquiquiniez avec un email, parce qu’ils n’iront probablement PAS chercher votre contenu tout seuls. Votre entreprise, c’est votre vie, donc vous y consacrez beaucoup de temps ; mais pour la plupart de vos fans, c’est juste une chose à laquelle ils pensent quand vous leur rappelez votre existence.

L’idée que les gens vont trouver votre contenu tout seuls, comme par magie, est l’un des plus grand mythe du marketing.

Parcourez un peu les ouvrages sur le marketing de contenu et vous lirez l’expression « contenu magnétique » souvent. Le contenu magnétique est un contenu qui est tellement bon, qu’il attire les gens. Une espèce de « si vous l’écrivez, ils viendront ». Tout ce que vous avez à faire est d’écrire quelque chose de très bon, et boum, votre travail est terminé. Magique!

Le problème: le contenu n’est pas un aimant.

C’est un électro-aimant!

Un électro-aimant est super fort. Mais seulement quand on le met en marche. Sinon, il reste là comme une vieille patate inutile.

Votre contenu de blog est un électro-aimant. Et partager ce contenu est votre manière de le mettre en marche.

Le partager sur les réseaux sociaux est utile, mais ces publications sont bien trop faciles à manquer pour votre audience. Vous avez besoin de l’email pour récupérer ceux qui sont à la traîne.

Des emails tels que ceux que Product Hunt envoie à ses abonnés! Vous voulez vous tenir à jour de leur actualité? Vous n’avez pas à parcourir leur site chaque jour. Ils vous enverront les infos importantes par email.

Product Hunt

Help Scout fait la même chose avec ses emails. Leur blog a de nombreux fans dans notre réseau, mais personne ne pense à y aller à moins qu’ils ne reçoivent un email communicant sur un nouvel article. Vous pouvez toujours deviner quand un email vient d’être envoyé, car tout le monde se met à en parler sur Slack.

Help Scout

Même le trafic sur notre blog obtient généralement un boost le jour où l’on communique sur nos derniers articles dans notre newsletter. Jetez un oeil et vous pourrez probablement deviner quel jour Exposé a été envoyé:

Traffic blog

Ne soyez pas timide, utilisez votre newsletter pour faire la promotion de votre actualité. Vos lecteurs vous en remercieront!

Annoncer la suite

Les personnes sur votre liste d’email n’ont pas seulement montré leur intérêt pour ce que vous avez à dire, elles ont aussi montré une bonne dose de confiance.

Une adresse email est un cadeau de valeur, et vous devriez les remercier en leur donnant le scoop.

Vous ne me croyez pas? Imaginez plutôt…

Quand vous êtes chez Yves Rocher et que vous obtenez une promo sympa sur une box de fin d’année et que la vendeuse vous propose de laisser votre adresse email pour obtenir d’autres réductions, vous hésitez? Vous adorez les produits Yves Rocher, mais votre adresse email, c’est sacré.

Yves Rocher

Donner votre adresse email n’est pas toujours un choix facile. Donc si quelqu’un vous a confié la leur, le moins que vous puissiez faire, c’est de leur montrer que c’était la bonne chose à faire.

Et vous n’avez pas à faire cela en organisant des concours pour faire gagner des produits de beauté…

Informez vos abonnés de ce qui va arriver. Vous savez déjà qu’ils sont intéressés. Si ce n’était pas le cas, ils ne se seraient pas inscrits!

Notre newsletter hebdomadaire informe souvent nos abonnés des prochains événements ou opérations spéciales à ne pas manquer. Les nôtres et celles d’autres entreprises. Nous partageons parfois des choses dans notre newsletter dont nous ne parlons nulle part ailleurs!

Autre exemple, la blogueuse voyage Amanda Williams utilise sa newsletter mensuelle pour informer ses lecteurs de ses prochaines aventures.

Dangerous Business

Et, une fois encore, Product Hunt utilise ses newsletter pour tenir leurs lecteurs informés des prochains événements:

Product Hunt 2

Quand quelqu’un vous donne son adresse email, remerciez-le avec un peu d’info… Ils sont intéressés par ce que vous avez à dire!

Le contenu d’autrui

Nous écrirons bientôt plus longuement sur le CDA (Contenu Des Autres). C’est hautement bénéfique à votre marketing sur les réseaux sociaux.

C’est aussi un fort bénéfice pour votre newsletter.

Pour faire court? Les gens sur votre liste n’ont pas le temps de lire des douzaines d’articles de blog toutes les semaines sur un sujet ou un autre. Vous êtes l’expert. Proposez-leur le meilleur contenu tout frais et clé-en-main dans un email.

C’est ce que Hiten Shah fait dans SaaS Weekly. Il compose une liste de contenus pertinents, contenus qu’il n’a pas écrit, et le partage avec ses abonnés. Il découpe même le tout en catégories pour que vous retrouviez plus facilement le contenu qui vous intéresse.

Hiten Shah

Peu importe que vous n’ayez pas écrit le contenu vers lequel vous envoyez. Envoyez votre audience vers un contenu qu’elle trouvera intéressant, et ils continueront à ouvrir vos newsletter pour voir ce que vous avez pour eux ce coup-ci.

Un contenu unique

Vous commencez à remarquer le fil rouge? Votre newsletter doit apporter aux gens quelque chose qu’ils ne trouveront pas ailleurs.

Pas sur votre blog. Pas sur les réseaux sociaux.

Seulement là.

Une manière de faire cela est d’écrire quelque chose de spécial pour votre newsletter, et seulement pour votre newsletter.

Pas besoin que ce soit long et compliqué! Hiten Shah ajouter un Conseil de la semaine à chacune de ses newsletter. Un paragraphe ou deux sur quelque chose que vous pouvez faire. Et on fait un peu la même chose dans Exposé.

Expose

Cela ne prend pas beaucoup de temps et peut apporter beaucoup de valeur à votre newsletter. Nous avons même remarqué que, dans notre cas au moins, beaucoup de lecteurs appliquent les conseils que nous donnons. Alors gardez un oeil ouvert pour notre prochain conseil: « Envoyer deux douzaines de cupcakes au siège de RDE Marketing ».

Des options d’en avoir plus, ou moins

Que vos lecteurs souhaitent en lire encore plus venant de vous ou un peu moins, votre job est de leur rendre la tâche la plus facile possible.

Et ne le prenez pas mal s’ils en veulent mois. Cela arrive à tout le monde.

Pour ceux qui ont un appétit insatiable et qui veulent toujours plus de votre part, assurez-vous que les liens vers tous vos réseaux sociaux sont clairement accessibles. Pour ceux qui ont besoin d’un peu plus d’espace, d’un autre côté, assurez-vous qu’ils puissent se désinscrire d’un clic de souris.

Prenons Product Hunt comme exemple une dernière fois pour une démonstration parfaite des deux:

Product Hunt 3

Réseaux sociaux? Check! Désinscription? Check! Et notre petit préféré: la possibilité de choisir à quelle fréquence vous souhaitez recevoir leurs emails, pour vous permettre de contrôler quand ils arrivent dans votre boite mail.

Ne pas donner à vos lecteurs une option facile de désinscription est la meilleure manière de vous retrouver rapporté comme spam. Quand cela arrive souvent, votre taux de livraison peut chuter. Ceux qui ne veulent plus vous voir dans leur boite mail trouveront un moyen d’y arriver. Quelle que soit la manière. Autant leur donner une solution simple et amicale de le faire.

Et, le plus important…

La chose la plus importante dont il faut se souvenir lorsque vous finalisez votre newsletter?

Il n’y a pas de manière parfaite de faire.

C’est certains, il y a de nombreuses choses à envisager, mais cela ne signifie pas qu’il y a un modèle parfait que tout le monde devrait utiliser!

Expérimentez avec ce que vous proposez à vos lecteurs de manière régulière. Essayez de nouvelles choses, et voyez celles sur lesquelles ils réagissent. Et celles qui passent inaperçues. Plus vous personnalisez vos emails en fonction de votre audience, plus ils y répondront!

Comment votre entreprise pourrait subir les conséquences de la suppression de fonctionnalités sur Instagram et Snapchat

À seulement quelques jours d’intervalle, Instagram et Snapchat ont, tous deux, annoncé qu’ils laissaient tomber certaines de leurs fonctionnalités. Et ces frères-ennemis le font pour les mêmes raisons.

Instagram se sépare de sa fonctionnalité Photo Map, et Snapchat arrête les Stories locales.

Vous n’aviez jamais entendu parler de ces fonctionnalités? Très bien. Alors soyez attentifs.

Et si vous en avez déjà entendu parler, soyez attentifs quand même… juste par politesse!

Il y a de fortes chances que ce soit un peu de votre faute si ces fonctionnalités ont disparues. Mais ce n’est pas grave. En fait, c’est même plutôt bien. Allez-y, donnez-vous un high-five!

self five

Ok. Tout ceci a probablement besoin d’être un peu expliqué.

Pourquoi est-ce une bonne chose que ces énormes réseaux sociaux laissent tomber ces fonctionnalités, et quel rôle avez-vous joué là-dedans?

Pourquoi cela est-il important pour vous et votre entreprise, même si vous n’avez jamais ne serait-ce que téléchargé ces applications?

Tout est en lien avec la raison pour laquelle ces fonctionnalités ont été mises au placard.

Larguées car impopulaires

Photo Map et Local Stories ont toutes deux subies un sort qui angoissent beaucoup d’élèves de lycée: elles se sont faite larguées parce qu’elles n’étaient pas suffisamment populaires.

unpopular

Ou pour utiliser le vocabulaire plus politiquement correct d’Instagram, elles n’étaient pas « largement utilisée ».

Quelle que soit la manière dont vous l’exprimez, cependant, ces fonctionnalités ont été supprimées parce que pas suffisamment de gens les utilisaient. Et cela signifie que les conserver n’avait plus de sens.

Instagram et Snapchat préfèrent consacrer le temps et l’énergie qu’ils mettaient sur ces fonctionnalités impopulaires à travailler sur des choses qui ont plus d’importance pour leurs utilisateurs. Pas vous?

Dans le cas d’Instagram, cela signifie mettre en place de nouvelles options comme les Stories, et d’améliorer ses capacités pour se mettre à jour de la technologie de l’iPhone. Pour Snapchat, cela signifie être capable de se concentrer plus sur les vidéos liées à des événements.

Ce n’est pas grave si vous vous en fichez un peu, parce que voilà!

Même si ces fonctionnalités ne signifient rien pour vous, cela devrait signifier BEAUCOUP qu’elles aient disparu.

Ces applications qui suppriment ces fonctionnalités? C’est important pour vous. Oui, vous! Et il y a une excellente leçon à tirer de tout cela.

Vous pouvez larguer les choses impopulaires aussi!

Nous allons vous dire quelque chose que quiconque avec un frère ou une soeur plus jeune et pas très cool n’a jamais entendu de la bouche de ses parents: si vous vous sentez ralentis par quelque chose d’impopulaire, vous êtes libre de vous en débarrasser.

frere soeur

Si des entreprises comme Instagram ou Snapchat peuvent se débarrasser d’une fonctionnalité parce que pas suffisamment de gens s’en préoccupent, vous aussi!

Réfléchissez. Instagram a 300 millions d’utilisateurs, chaque jour. Même si seulement 1% de ces utilisateurs aimaient Photo Map, cela représente tout de même 3 millions de personnes qui vont être déçues! C’est à peu près deux fois la population de Manhattan.

Est-ce que c’est facile de décevoir autant de monde? Probablement pas!

Et si l’équipe d’Instagram n’a probablement pas célébrer cette décision en faisant péter une bouteille de Dom Pérignon, ils devaient savoir que c’était le bon choix. Quelque chose qui n’importait qu’à un petit pourcentage de leurs utilisateurs les retenaient de se consacrer à des choses qui auraient été populaires avec beaucoup de monde.

En développement informatique, il y a ce truc que les initiés appellent un « feature creep ».

Feature creep c’est lorsque vous continuez à ajouter des choses juste parce que vous pouvez. Vous ajoutez des tas de strass et paillettes, parce que plus c’est plus, et, c’est certain, quelqu’un s’en servira. N’est-ce pas?

Le problème: tout ceci se transforme éventuellement en poids mort, et cette chose qui, un jour, était tellement belle et facile d’utilisation, est maintenant ralentie par un tas de fonctionnalités qui ne font que se mettre en travers.

Ce qu’Instagram et Snapchat ont fait est l’inverse de ça. Au lieu d’ajouter des choses et de rendre leur produit pire, ils ont enlevé des choses pour le rendre meilleur!

C’est comme si feature creep était le jumeau diabolique, et ce que ces appli ont fait est le bon jumeau!

haussement sourcil

Vous pouvez aussi changer cela.

Peut-être qu’un des cours en ligne que vous proposez n’a eu que quelques participants cette année, et prends plus de temps que cela n’en vaut la peine.

Peut-être que vous souhaitez arrêter de proposer du consulting individuel, ou des produits haut-de-gamme qui vendent à peine.

Peut-être que vous ne pouvez plus justifier de continuer à proposer ces sacs-banane en crochet dans votre boutique Etsy.

Quoique vous fassiez, si ce n’est pas populaire et que cela vous ralenti, vous pouvez laisser tomber.

Même si cela déçoit un petit pourcentage de gens, cela peut, au final, vous donner la liberté et la capacité de poursuivre des projets qui ont beaucoup plus de sens, et qui auront plus de succès!

Êtes-vous d’accord avec leur décision?

Que pensez-vous du fait qu’Instagram et Snapchat se soient débarrassés de ces fonctionnalités impopulaires?

C’était la bonne chose à faire? Auraient-ils du les conserver? Quelle expérience avez-vous avec ce genre de situation?

Dites-nous dans les commentaires ci-dessous!