Sélectionner une page

Twitter s’attaque au tweets de « basse qualité ». Voici ce que cela signifie.

Par le passé, Twitter et Facebook ont pris des positions radicalement différentes sur les tweets ou publications qu’ils choisissaient de montrer à leurs utilisateurs.

Facebook décide pour vous, en utilisant des algorithmes, donc, vous ne toutes les publications qui sont partagées et vous ne les voyez pas dans l’ordre chronologique.

Twitter, d’un autre côté, vous montre tout et vous le montre dans un ordre chronologique.

En clair, Facebook c’est comme un(e) petit(e) ami(e) qui choisit pour vous au restaurant, et Twitter vous laisse choisir ce qui vous plaisir dans sur le menu.

Et si Twitter a fait des tentatives de restriction de visibilité par le passé (avec des fonctionnalités comme le Filtre Qualité), il n’ont jamais été aussi loin que certaines expériences de Facebook (comme le code qui permet de prédire l’authenticité d’une publication).

Cependant, maintenant que Twitter doit faire face à de plus en plus d’accusation de « facilitation d’abus », ils ont lancé de nouvelles mesures qui rendront certains types de tweets moins visibles sur le Fil d’Actualité.

Parmi tout un tas de choses, la mise à jour récente de Twitter cible ce qu’ils appellent les « tweets de basse qualité ». Mais qu’est-ce que cela signifie exactement?

Voyons cela de plus près!

Ce que sont (ou pas) les tweets de basse qualité

Tout d’abord, Twitter n’est pas en train de mettre en place un fil d’actualité basé sur un algorithme à la Facebook.

Pfiou.

Ce qu’ils essaient de faire, c’est de mettre le hola sur les abus. Ou, au moins, essayer de les rendre moins visibles.

Juste pour mettre les choses au clair, on parle bien ici d’abus de parole: menaces personnelles, discours haineux, et ce genre de choses.

En fait, cette mise à jour se concentre principalement sur les réponses, et ce que Twitter cherche à faire est de filtrer celle qui sont, disons, moins intéressantes.

Prenons une seconde pour revoir comment fonctionnent les réponses sur Twitter.

Jusqu’à présent, Twitter collapsait certains flux de réponses à certains tweets. Par exemple, disons que Jean publie un tweet. Et Carole répond. Patrick répond à Carole, et ces deux-là commencent à avoir une conversation dans les réponses.

Twitter peut collapser certains de ces tweets pour que quiconque lisant les réponses au tweet de Jean n’ai pas à lire la conversation complète de Carole et Patrick au passage.

Twitter utilise ce bouton « Show More » pour que les utilisateurs qui lisent les réponses puissent choisir de voir celles qui ont été collapsées et cachées. Elles n’ont pas disparu. Elles ne sont juste plus sous votre nez.

La nouvelle fonctionnalité de Twitter fonctionne de la même manière. Mais avec un peu moins de politesse.

Maintenant, en plus de collapser les réponses à la chaîne comme dans l’exemple ci-dessus, Twitter va aussi trier les tweets de réponses qu’il considère « moins pertinentes » que les autres. Ces tweets seront listées séparément dans les réponses et les utilisateurs devront cliquer (ou tapper) pour les faire apparaitre.

Ces tweets seront toujours là. Elles ne seront simplement pas immédiatement visible par tous.

Si Twitter n’a pas expliqué clairement sa définition des « tweets de basse qualité » ou de « réponses moins pertinente », on peut tout de même noter qu’ils font cette démarche dans le contexte de l’abus. Ce qui signifie que c’est quelque chose dont vous n’avez probablement pas à vous inquiéter.

Sauf si vous utilisez Twitter pour menacer et/ou harceler d’autres personnes, auquel cas, c’est une excellent opportunité de mettre en question vos choix personnels.

Même si la mesure de Twitter pour filtrer les tweets de basse qualité ne va probablement pas affecter votre visibilité, c’est un bon rappel de l’importance des réponses. Surtout quand il s’agit de marketing.

Ne faites pas de vos réponses sur les réseaux sociaux un truc secondaire

Quand les gens s’adressent à vous sur les réseaux sociaux, ils n’attendent pas forcément toujours une réponse. Mais en donner une peut laisser une excellent impression!

Les utilisateurs de Twitter auquel des marques ont répondu sont plus enclins à partager cette expérience avec d’autres (en ligne, et hors-ligne), et ils sont aussi plus enclins à recommander cette marque.

Et les réponses ne sont pas toujours une interaction en face-à-face.

Au lieu de répondre via Twitter directement à un utilisateur en particulier, par exemple, vous pouvez essayer de les citer pour que votre réponse apparaissent dans le fil d’actualité de vos abonnés. Voici un exemple de Merriam-Webster:

Vous voyez, ils auraient pu répondre directement. Mais, à la place, ils ont vu une opportunité de partager quelque chose qui pourrait aussi intéresser le reste de leurs abonnés!

Bien entendu, trouver ce genre d’opportunités, voire même avoir le temps de répondre à toutes vos Mentions, peut se révéler plus facile à dire qu’à faire.

Surtout quand vous prenez en considération l’importance de la vitesse de réponse. Il y a d’ailleurs un lien établi entre le temps que vous prenez pour répondre et combien les gens dépensent.

Le truc?

Souvenez-vous que les opportunités d’écrire des réponses mémorables ne s’annoncent généralement pas. Vous devez créer le temps de les trouver vous-même!

Oui, vos notifications vont vous alerter quand vous avez été mentionnés. Mais vous les regardez tous les combien? Et combien de temps avez-vous vraiment à investir pour y répondre?

Chaque jours, vous avez un temps délimité à consacrer aux réseaux sociaux.

Et si répondre aux mentions n’est pas quelque chose que vous pouvez préparer à l’avance, ou automatiser de manière fiable, d’autres tâches routinières le sont.

Écrire et programmer vos publications sur les réseaux sociaux à l’avance, est devenu une pratique courante dans le milieu. Et ce n’est pas sans raison. Cela vous donne plus de temps, au quotidien, pour d’autres choses. Comme écrire des réponses, par exemple.

Moins vous passez de temps sur des tâches routinières, plus vous avez de temps à consacrer à des choses qui arrivent vers vous, comme les réponses!

Que pensez-vous de la nouvelle mise à jour de Twitter?

Cette nouvelle mise à jour de Twitter est sortie au printemps. Alors, qu’en pensez-vous?

Cela vous parait logique d’essayer de filtrer les tweets de basse qualité?

C’est une réponse suffisamment forte aux abus et autres harcèlements?

Souhaiteriez-vous que Twitter applique un filtre tel que celui-ci à plus grande échelle? Ou préférez-vous le fil d’actualité chronologique?

Partagez vos idées et commentaire ci-dessous!

Créez votre propre gif avec GIPHY

Vous n’avez pas pu passé à côté, le gif est partout sur les réseaux sociaux ! Son acronyme signifie « Graphics Interchange Format », il s’agit d’une suite de plusieurs images animées ou d’une mini vidéo de quelques secondes qui tourne en boucle indéfiniment. Apparu dans les années 1980, ce format est revenu en force avec l’essor des smartphones et des tablettes. Il est en effet léger et rapide à charger et permet de transmettre une émotion, généralement de manière humoristique.

1. Pourquoi et comment utiliser un gif ?

Gif Evian

Selon votre ligne éditoriale et le ton employé dans votre communication, vous pouvez utiliser des gifs sur votre site internet dans des articles de blog ou, de manière plus classique, dans vos publications sur les réseaux sociaux.

Court et percutant, le gif est un bon compromis entre un visuel statique et une vidéo plus longue à créer et à regarder. Il permet de proposer un format dynamique sans passer trop de temps à sa réalisation (on vous explique comment juste après !) et surtout d’attirer l’oeil dans le fil d’actualité de vos utilisateurs.

Autre avantage, les gifs s’inscrivent dans notre époque: ils sont le plus souvent créés à partir d’extraits de films, de séries, d’émissions ou de scènes d’actualité. Ils peuvent vous aider à donner une image dynamique et jeune à votre marque. Selon votre cible, à vous de choisir les références les plus pertinentes pour la faire réagir.

Gif Star Wars

Enfin, le gif est principalement basé sur l’humour, ce qui s’avère particulièrement efficace sur les réseaux sociaux où les publications les plus partagées sont celles qui interpellent, font rire ou font appel aux émotions.

2. Trouver un gif

Maintenant que vous êtes convaincus de l’efficacité du gif, n’hésitez pas à vous créer une base de donnée pour regrouper ceux que vous pourriez utiliser pour votre marque. On préfère vous prévenir, c’est la partie la plus addictive et donc potentiellement la plus chronophage !

Interface accueil Giphy

Vous trouverez facilement de nombreux sites vous permettant de trouver des gifs animés. La référence en la matière est le site www.giphy.com sur ordinateur et mobile. Recherchez le gif parfait sur leur moteur de recherche en précisant un ou plusieurs mots-clefs ou en parcourant la page d’accueil.

Interface recherche Giphy

Les gifs sont également classés par catégorie : Animal, Holiday, Food & Drink, Memes, Actions, Emotions Anime, Gaming ou Cartoons…

3. Créez vos propres gifs !

Si vous souhaitez aller plus loin et créer votre gif pour faire la promotion d’un événement, d’une offre spéciale ou simplement de votre activité, suivez le guide !

Il existe différents méthodes pour créer un gif mais qui demande parfois l’utilisation de logiciels professionnels comme Photoshop ou Première et une certaine dextérité. Heureusement, il existe également des sites en ligne qui vous permettent facilement d’obtenir le même résultat. C’est le cas de Giphy !

En plus de vous donner accès à une base de donnée assez conséquente, Giphy vous permet de créer facilement des gifs en utilisant vos propres visuels et vidéos ou en assemblant plusieurs gifs existants. Pour démarrez, rendez-vous sur www.giphy.com et accédez à l’onglet « Create ».

Onglet Create Giphy

Créer un gif à partir d’une vidéo

Vous avez une vidéo ou un lien vers une vidéo Youtube que vous aimeriez transformer en Gif ?

  1. Cliquez sur l’onglet Gif Maker
  2. Importez votre vidéo ou collez le lien d’une vidéo Youtube
  3. Sélectionnez à l’aide des curseurs le début et la fin de la séquence que vous souhaitez capturer dans votre vidéo
  4. Si besoin, ajoutez du texte en déterminant le style et la couleur parmi la palette proposée
  5. Optionnel : ajoutez des tags pour permettre à d’autres utilisateurs de trouver votre gif dans l’annuaire Giphy, une URL source pour rediriger vers votre site par exemple et des paramètres de confidentialité si vous souhaitez rendre votre gif privé (mais ce n’est le but n’est-ce pas ?)
  6. Partagez votre gif sur vos réseaux sociaux ! Pour cela, récupérez le fichier au format .gif ou copiez simplement le lien de la page.

Créer un gif à partir d’images ou de plusieurs gifs

Vous avez une série de visuel ou de gif que vous souhaitez assembler en un seul gif ? Cette méthode se rapproche du format Diaporama disponible sur Facebook mais ne fonctionne qu’avec des fichiers .png, toutefois la qualité est bien meilleure!

  1. Cliquez sur l’onglet Slideshow
  2. Importez des visuels ou des gifs en les téléchargeant ou collant le lien
  3. Changez l’ordre de vos images en les déplaçant avec votre souris
  4. Utilisez le curseur pour déterminer la durée d’apparition de chaque visuel
  5. Optionnel : ajoutez des tags pour permettre à d’autres utilisateurs de trouver votre gif dans l’annuaire Giphy, une URL source pour rediriger vers votre site par exemple et des paramètres de confidentialité si vous souhaitez rendre votre gif privé (mais ce n’est le but n’est-ce pas ?)
  6. Partagez votre gif sur vos réseaux sociaux ! Pour cela, récupérez le fichier au format .gif ou copiez simplement le lien de la page.
Gif Slideshow

Personnaliser vos gifs

Vous souhaitez personnaliser un gif créé par vos soins ou trouvé sur Giphy ?

  1. Cliquez sur l’onglet Gif Caption
  2. Importez votre gif en le téléchargeant ou collant le lien d’origine
  3. Ajoutez du texte en déterminant le style et la couleur parmi la palette proposée. Déterminez également la taille du texte et son emplacement.
  4. Ajoutez des stickers animés parmi la banque d’image proposée
  5. Partagez votre gif sur vos réseaux sociaux ! Pour cela, récupérez le fichier au format .gif ou copiez simplement le lien de la page.
personnalisation Gif

Créer un gif et personnaliser le complètement !

  1. Cliquez sur l’onglet Gif Editor 
  2. Importez un visuel ou un gif
  3. Ajoutez des stickers animés parmi la banque d’image proposée et positionnez les sur votre visuel
  4. Ajoutez un filtre sur l’arrière-plan ou sur l’ensemble de votre gif
  5. Ajoutez du texte en déterminant le style et la couleur parmi la palette proposée. Déterminez également la taille du texte et son emplacement.
  6. Partagez votre gif sur vos réseaux sociaux ! Pour cela, récupérez le fichier au format .gif ou copiez simplement le lien de la page.
Giphy creator

Vous avez désormais tous les outils en main pour créer votre gif animé ! Testez différents formats et voyez comment votre communauté réagit.

Vous avez déjà ce format ? Quelles ont été les réactions des personnes qui vous suivent ? Partagez vos expériences dans les commentaires ci-dessous.

Deux mises à jour pour le prix d’une avec le nouvel algorithme de Facebook

Vous savez déjà que Facebook utilise des algorithmes pour déterminer qui voit vos publications et quand. Et ils ajustent ces algorithmes sans arrêt.

Ce qui signifie, qu’à l’occasion, vous devez ajuster votre stratégie aussi.

La dernière mise à jour de Facebook est en fait DEUX nouveautés: deux changements sur des parties totalement différentes de l’algorithme global!

Des ajustements comme ceux-ci peuvent impacter votre visibilité dans le Fil d’Actualité, et pas seulement pour les publications, mais pour votre Page au global. Et ceci signifie que vous devriez vraiment vous en préoccuper.

Alors deux fois plus de plaisir avec ce double changement d’algorithme?

Vous voulez vous assurez que vous connaissez les règles du jeu?

Voici ce qui a changé:

Facebook juste votre authenticité

Quand Facebook détermine qui doit voir vos publications et quand, il regarde deux types de signaux différents:

Les signaux personnels qui correspondent à l’utilisateur qui voit une publication. Par exemple, si il y a certaines personnes sur Facebook avec qui vous interagissez régulièrement, il y a plus de chances que vous voyez leurs publications.

Les signaux universels qui sont relatifs à l’utilisateur ou à la Page qui publie quelque chose. Par exemple, si les publications d’une Page bénéficient régulièrement d’un bon score d’engagement, ses publications pourraient être distribuées à plus d’utilisateurs.

Pensez à Facebook comme a un personal shopper très tendance. Ils ne nous montre que des choses basées sur ce qu’il connait de vos goûts, et sur la qualité de ce qui est disponible.

Une des changement récent à l’algorithme de Facebook concerne les signaux universels. Ce qui signifie que cela a rapport avec votre Page et avec ce que vous y publiez. En particulier, votre authenticité.

Facebook a de nouvelles manières de déterminer si vous (et vos publications) êtes authentique. Et si ce n’est pas le cas, vous pourriez avoir des problèmes.

Qu’est-ce que ça veut dire?

Comment savent-ils si vous êtes authentiques ou pas?

Ce n’est pas comme s’ils pouvaient vous retourner pour regarder l’étiquette. Pas ragoutant comme image…

Sur Facebook, l’authenticité prend plusieurs formes.

Tout d’abord, cela peut signifier que l’on essaie de tromper le système.

Facebook est généralement assez clair avec ce que vous pouvez faire pour augmenter votre visibilité dans le Fil d’Actualité. Mais cela rend aussi leur algorithme vulnérable.

L’année dernière, par exemple, ils ont expliqué que les publications de vidéos live obtiendraient un plus grand taux de couverture que les autres formes de contenu.

Un bon moyen de faire en sorte que les gens publient plus de vidéo live, non? Ce qui est logique puisque c’est une fonctionnalité dont ils faisaient alors pas mal la promotion.

La bonne nouvelle c’est que ça a fonctionné! Ce qui s’est aussi passé, c’est que les gens ont trouvé des moyens d’exploiter le système. En publiant des “vidéo live” purement graphiques comme des compte-à-rebour, par exemple, ils obtenaient plus d’exposition sur le Fil d’Actualité sans produire une réelle diffusion live.

Le résultat? Facebook a du trouver une parade, dans ce cas la1, en limitant la visibilité des diffusion purement graphiques.

Vous vous souvenez de ce que je disais sur la manière dont une bon taux d’engagement peut augmenter votre visibilité?

Certaines Pages demandent explicitement des mentions j’aime, des commentaire our des partages pour augmenter leur reach. Une tactique que Facebook juge malhonnête et non authentique.

Un autre signe de manque d’authenticité est de publier le type de contenu pour lequel les utilisateurs ont certaines réactions négatives. Facebook donne l’exemple de Pages dont l’audience masquent régulièrement les publications.

Une autre exemple seraient les pages dont les publications sont fréquemment identifiées comme spam. Surtout depuis que Facebook est sur le banc des accusé pour la prolifération de “fausses actualités”.

Facebook a utilisé les habitudes des Pages qui partagent régulièrement du contenu frauduleux pour construire un modèle qui peut identifier automatiquement et prédire si les publications des autres Pages sont authentiques ou pas.

Il pensent que les Pages qui demandent régulièrement des mentions J’aime ou qui partagent des choses que les utilisateurs masquent ne sont pas de bons exemples de cette authenticité que les utilisateurs apprécient. Plus vous avez de points communs avec les tactiques de ces Pages, moins vous serez considérés authentiques vous-mêmes.

Alors, si Facebook ne partage pas tous les différents curseurs sur lesquels ils mesurent l’authenticité, après tout, ils essaient de faire en sorte que les gens n’essaient pas de tricher, ils montrent clairement que prendre des raccourcis quand il s’agit de la qualité n’est pas la solution.

Ce gros changement d’algorithme mis à part, il y a toujours un autre changement dont nous devons parler!

Voici le second changement à l’algorithme que vous devrez garder en tête à l’avenir:

Facebook traque plus précisément les changements en temps-réel

Les algorithmes de Facebook sont sans cesse en tâche de fond, pour que, lorsque vous allez sur votre Fil d’Actualité, vous voyez l’information qu’ils pensent être celle qui vous intéressera plus à ce moment là.

La seconde évolution qu’ils viennent de faire concerne la manière dont l’information est traitée en temps-réel. Et plus particulièrement l’information liée au sujet d’une publication et à sont taux d’engagement.

En clair, Facebook pourrait mettre une publication plus haut dans le Fil d’Actualité si:

  • Elle est liée à un sujet populaire sur Facebook à ce moment là. Par exemple, si vous partagez quelque chose sur les Oscars pendant la cérémonie des Oscars et que les gens en parlent sur Facebook.
  • Elle obtient beaucoup d’engagement à ce moment là. Par exemple, si plusieurs de vos abonnés se mette à débattre dans les commentaires de votre publication.

Cela veut-il dire que toute vos publications doivent être en lien avec ce qui se passe à ce moment là?

Bien sûr que non!

Ce que vous faites n’est pas toujours approprié à l’actualité.

Vous feriez mieux de ne pas forcer la dose.

Ce que cela signifie, cependant, c’est que vous devriez vous préparer pour les moments où l’actualitée est pertinent pour des publications live.

La meilleure manière de faire? Planifiez d’avance autant que vous pouvez. Même en utilisant un outil de programmation qui vous permet de partager des publications evergreen plus d’une fois.

Une grande majorité des community managers préfèrent planifier leurs publication Facebook d’avance plutôt que d’essayer des les faire en live, et pour une bonne raison: ça demande trop de travail!

Plus vous pouvez planifier, écrire et programmer d’avance, par contre, et plus vous aurez du temps plus tard quand des opportunités de publication live se présentent. Et être prêt pour ces moments là est encore plus important aujourd’hui.

Que pensez-VOUS de ces modifications?

Donc, Facebook améliore sa capacité à mesurer les signaux en temps-réel et ils font plus attention à l’authenticité de vos publications.

Que pensez-VOUS de ces changements?

Ils sont logiques?

Ils vont influencer ce que vous publiez?

Ils touchent des questions que vous vous posiez?

Partagez vos avis dans les commentaires ci-dessous!

Cette statistique sur Facebook est devenue encore plus importante

Quelle est vraiment la bonne durée d’une vidéo sur Facebook?

Une minute? Cinq minutes? Cinq cent minutes?

Ok. Ce n’est probablement pas 500 minutes.

Mais c’est l’un de ces mystères que Facebook ne veut pas solver à votre place. En fait, ils disent que: « la longueur d’une vidéo est moins importante que de raconter une histoire cohérence et concise ». 

En clair, la longueur parfaite d’une vidéo est aussi simple que la longueur parfaite d’un bout de ficelle: aussi long que vous en avez besoin.

C’est pour cela qu’aujourd’hui Facebook change la manière dont il présente les vidéos, rendant ainsi beaucoup plus facile le partage de vidéos aussi longue que nécessaire!

Qu’est-ce qui a changé dans la manière dont Facebook organise les vidéos dans le fil d’actualité?

On vous dit tout:

Faire une vidéo Facebook d’une durée parfaite

Dans le passé, la sagesse générale préconisait qu’une vidéo soit courte et dynamique.

Et il y avait de bonnes raisons à cela!

En 2014, Facebook indiquait que lorsqu’il donnait une note de qualité aux vidéos, pour déterminer à combien de personnes elles seront montrées, l’un des facteurs qu’ils regardaient était le pourcentage de votre vidéo qui était regardé par les utilisateurs.

Voici comment Facebook détermine qui voit vos publications non-vidéos.

C’est donc logique que vous vouliez vos vidéos les plus courtes possible! En théorie, cela rendrait beaucoup plus facile l’accès à un bon score qualité. Si quelqu’un regarde 30 secondes d’une vidéo d’une minute, c’est un pourcentage beaucoup plus haut que s’ils regardent 30 secondes d’une vidéo de cinq minutes.

Mais, ça, c’était avant. Et depuis, la vidéo est devenu beaucoup plus populaire.

Entre 2014 et 2015, les uploads de vidéos sur Facebook ont augmenté de 94% aux États-Unis. En 2015, les vues de vidéos sont passées de moins de 4 milliards par jour à plus de 8 milliards.

Facebook a, depuis lors, du modifier la manière dont il mesure la qualité des vidéos, et ce dernier changement en est un exemple parfait.

Aujourd’hui, les vidéos courtes et longues ne sont pas mesurées exactement de la même manière. Et cela devrait signifier que les formats plus longs ont beaucoup plus de chance de trouver une audience.

Parce que les longs formats sont, eh bien, plus longs, Facebook rend les taux d’achèvement beaucoup plus importants qu’ils ne le sont pour les vidéos plus courtes.

Note: le taux d’achèvement est le pourcentage d’une vidéo qui a été vu, pas le pourcentage de spectateurs qui ont regardé la vidéo jusqu’au bout.

En clair, les vidéos longues et courtes sont maintenant évaluées sur une courbe. Si quelqu’un regarde 80% d’une vidéo longue, cela a beaucoup plus de valeur que s’ils regardent 80% d’une vidéo courte.

Et, puisque vous êtes probablement entrain de vous poser cette question, Facebook n’a pas déclaré officiellement quelle durée était considérée une vidéo courte ou une vidéo longue. Aux dernières nouvelles, la durée maximum d’une vidéo uploadée est de 120 minutes, alors que la durée maximum d’une diffusion live (qui sera sauvegardée sur votre page après diffusion) est de quatre heures.

À quel point cela peut vous impacter (ou votre Page) dépend. Facebook a dit que les vidéos plus longues pourraient avoir plus de distribution, et que, pour faire de la place, les vidéos plus courtes en auraient un peu moins.

Cependant, cela dépendra principalement de ce que vous partagez et de la performance que vous en retirez, alors voici comment vous pouvez garder un oeil sur la statistique qui est devenue beaucoup plus importante!

Garder un oeil sur votre taux d’achèvement

Que vos vidéos soient longues ou courtes, plus les gens la regardent longtemps, mieux c’est.

Si vous voulez partager des vidéos que les gens regarderont, commencez par regarder vos performances existantes.

Utilisez l’onglet Statistiques ou Outil de publication de votre page pour trouver une vidéo que vous avez partagée, et vous verrez des statistiques de performance qui incluent combien de cette vidéo les gens semblent regarder. Vous y trouverez aussi combien de vos spectateurs vous conservez (et perdez), au fur et à mesure.

Facebook video stat

Les enseignements que vous tirerez des habitudes de vos spectateurs, vidéos après vidéos vous aideront peut-être à optimiser ce que vous partagerez dans le futur.

Par exemple, remarquez-vous que les visiteurs semblent regarder entièrement un type de vidéo plus qu’un autre? Préfèrent-ils les animations ou l’action live? Les tutoriels ou les sessions de questions-réponses? Les chats ou les bébés?

Mieux vous saurez déterminer quel type de vidéo trouve (et garde) une audience, et pourquoi elles le font, plus il sera facile de répéter vos succès. C’est difficile de partager le type de vidéos que vous spectateurs préfèrent si vous ne savez pas ce qu’elles sont, n’est-ce pas…

Cela change-t-il VOTRE approche de la vidéo sur Facebook?

Maintenant que les vidéos plus longues n’ont plus le même désavantage sur Facebook, pensez-vous que vous allez expérimenter un peu avec ce format?

Ou continuerez-vous à les garder courte et concises?

Trouvez-vous que c’est normal que Facebook prenne en compte la durée de la vidéo comme il le fait?

Partagez votre avis dans les commentaires ci-dessous!

Les pros se prononcent: quelle forme de contenu marche VRAIMENT le mieux?

Vous vous souvenez du temps où le « marketing de contenu » signifiant uniquement « articles de blog »?

Il y a maintenant tellement de formes de contenu différentes que vous pouvez créer!

Des podcasts. Des vidéos live. Des performances artistiques aux formes narratives originales. Raconter votre histoire peut prendre de nombreuses formes ces derniers temps.

Jim Carrey

Mais vous êtes tout seul, et le nombre d’heures dans une journée est limité.

22? 23? Quelque chose comme ça.

Quand il s’agit de composer quelque chose, vous devez probablement choisir!

Alors, si vous deviez nommer LE type de contenu qui fonctionne le mieux, lequel choisiriez-vous?

C’est ce qu’une étude à récemment demandé à des centaines d’experts du marketing de contenu, et si des enquêtes similaires ont mis l’accent sur plusieurs favoris, celle-ci a obligé les participants à n’en choisir qu’un.

C’est le moment de placer vos paris!

La question est: quel forme de contenu a les meilleurs résultats pour votre entreprise?

Seuls trois ont obtenus plus de 10% des votes.

Les voici…

Infographies

Techniquement, ce n’était pas le PREMIER choix dans l’enquête.

La réponse en première place était en fait “Recherche / Données Originales”.

Mais cela peut prendre de nombreuses formes, et être appliqué de nombreuses manières. Ce n’est pas vraiment une forme de contenu autant que c’est un sujet.

Autre choix populaire: les “avis sur les produits”, qui peuvent eux aussi prendre plusieurs formes comme un podcast, un article de blog, ou un petit mot dans une bouteille à la mer.

Alors, nous nous concentrons strictement sur les formes de contenu dont les pros disent qu’ils obtiennent les meilleurs résultats. Ceci étant dit, les infographies sont le choix le plus populaire.

C’est logique, lorsque l’on voit l’engouement pour la recherche et les données. Sans compter que 74% des marketeurs utilisent des visuels dans leur communication sur les réseaux sociaux, et les infographies ont historiquement obtenu jusqu’à trois fois plus d’engagement que les autres formes de contenu.

Vous voulez en savoir plus sur les infographies? Allez donc jeter un oeil à celle de Siege Media:

Vous voyez? C’est engageant! C’est joli! C’est fun et informatif comme faire du roller dans une galerie d’art, mais avec moins de risques de se faire jeter à la porte du musée.

Les infographies demandent cependant beaucoup de travail. Même si vous ne faites pas vos propres enquêtes, récupérer et organiser autant d’information est une grosse mission. Et tout ceci, avant même que vous ne commenciez à travailler avec un designer!

Alors, qu’est que les pros donnent comme autre forme de contenu qui obtient des résultats? S’ils ne répondaient pas infographies, quelle était leur réponse?

Articles de blog

Les articles de blog prennent la seconde place. Et leur popularité n’est pas sans raison!

Ils vous permettent de créer du trafic depuis vos réseaux sociaux.

Vous pouvez utiliser de vieux articles de blog pour attirer de nouveaux visiteurs sans que cela ne demande tellement de travail.

Voici comment BuzzFeed et le New York Times le font.

New York Times

Les articles de blog vous permettent même de rester plus facilement en contact avec vos fans et abonnés, par email.

Avec le bon plan d’action, vous pouvez utiliser vos articles de blog pour faire quasiment tout ce que vous voulez.

Vous ne savez pas par où commencer?

Voici un guide pratique pour planifier, écrire et faire une promotion efficace de vos articles de blog, et une checklist pour les optimiser au maximum. Et si vous êtes coincés sur la partie brainstorming, vous pouvez jeter un oeil sur ce qui a fonctionné pour vous dans le passé, ou sur ce que certains des articles les plus partagés sur les réseaux sociaux ont en commun!

C’est beaucoup d’information cependant, alors jeter un oeil à une autre forme de contenu dont les pros vantent les louanges!

Vidéo

La vidéo en ligne change très rapidement et cette enquête en est un exemple parfait.

L’année dernière, un étude similaire montrait que les pros ne trouvaient pas la vidéo très efficace. Il peut y avoir de nombreuses raisons à cela. Après tout, ce sont deux études différentes qui parlent à deux groupes de gens entièrement différentes, chacun avec leurs propres expériences et circonstances!

On peut tout de même noter que la vidéo en ligne est beaucoup plus facile à produire qu’il y a quelques temps et qu’elle devient omniprésente.

Par exemple, vous pouvez maintenant faire de la vidéo live sur Facebook, Twitter, et Instagram (voici un comparateur des trois). La majorité des utilisateurs de Facebook regarde la vidéo sans le son, alors le réseau social a construit un outil de sous-titrage automatique. Vous voulez diffuser live directement depuis votre navigateur? Vous pouvez maintenant le faire aussi.

Video-subtitle

Donc, d’un côté, les résultats des contenus vidéo peuvent varier, mais d’un autre côté, il devient de plus en plus facile d’en produire.

Par le passé, les difficulté, le temps, et les budgets associés à la production vidéo ont été des désavantages naturels, mais, au fur et à mesure que ces problèmes ont été solutionnés, la vidéo a pu devenir un compétiteur à part entière!

Mais ce n’est pas si simple…

… parce qu’il y a tellement de sujets différentes qui peuvent être traités par chacune de ces formes de contenu!

Vous pourriez trouver que les contenus éducatifs fonctionnent mieux en vidéo qu’en articles de blog, ou vice-versa. Vous pourriez créer une infographie de statistiques intéressante qui fera un flop, et transformer ce contenu en article de blog et voir vos lecteurs vraiment engager.

Il n’y a pas, objectivement, de forme de contenu meilleure qu’une autre. Et bien que cela paraisse parfois frustrant qu’il n’y ai pas de meilleur, cela signifie aussi que vous avez le pouvoir d’expérimenter des choses.

Jim-Carrey-Power

Pensez-y ainsi. Si vous écrivez un article de blog qui n’a pas les résultats que vous attendiez, pourquoi ne pas le transformer en vidéo? Si vous partagez des conseils dans une vidéos qui ne trouve pas son public, pourquoi ne pas utiliser cette même information pour créer une infographie?

Réutiliser le contenu est l’une des manières pour une marque de tenir la distance sur les réseaux sociaux. Utiliser le travail que vous avez déjà fait pour vous donner une longueur d’avance dans la création de votre contenu peut faire toute la différence!

Quelle est VOTRE forme de contenu la plus efficace?

Mais tout ceci n’est que ce que des pros pensent. Et vous?

Trouvez-vous les infographies plus efficaces que la vidéo?

Les vidéos sont-elles meilleures que les articles de blog?

Ou votre forme de contenu la plus efficace est-elle quelque chose d’encore différent?

Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous!

La nouvelle mise à jour de Facebook rend la diffusion live encore plus facile

Facebook a vraiment poussé la vidéo live depuis le début 2016. Et avec les quelques récents changements sur la manière dont elle fonctionne et qui peut l’utiliser, cette fonctionnalité est sur le point de changer complètement.

En résumé, vous pouvez maintenant partager des vidéos live depuis votre ordinateur, pas besoin de mobile. Si vous voulez simplement vous assoir à votre bureau et lancer la camera, vous pouvez être live!

La version plus longue, par contre, c’est que tout ceci n’est qu’une partie de l’équation. Ce changement et d’autres s’additionnent et la fonctionnalité prend une tournure bien différente.

Qu’est-ce que cela signifie pour vous et vos habitudes sur Facebook?

Voyons voir!

La vidéo live est plus simple et plus accessible

… et pas seulement pour les raisons que vous pourriez imaginer!

Parce que d’un côté, bien entendu, Facebook veut que la vidéo live soit populaire ; mais jusque là, ce fut uniquement selon des circonstances très spécifiques.

En dépensant un budget dingue en 2016 pour encourager les gros éditeurs vidéos à partager des choses en live, Facebook s’est assuré de la qualité qui était produite en utilisant cette fonctionnalité. Des sites comme BuzzFeed, par exemple, l’ont utilisé pour faire des coup de buzz comme pour interviewer le Président des États-Unis.

BuzzFeed Obama

Et alors que le live était disponible pour de plus en plus d’utilisateurs, c’était une fonctionnalité uniquement accessible sur les supports mobiles, encourageant ainsi les utilisateurs à se lever de leurs bureaux et à filmer dehors, en se concentrant sur la création de belles images. Après tout, la caméra intégrée d’un Macbook ne filme même pas à la résolution maximum des vidéos live sur Facebook.

Maintenant que vous pouvez diffuser à partir d’un ordinateur, il sera encore plus facile de simplement ouvrir Facebook et partager un moment de type “confessional”, simple et direct. Ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose, beaucoup de stars de YouTube, professionnelles et bien éclairées on démontré que l’on peut faire de belles choses avec le bon set-up de départ.

Confessional Secret Story

Et ce n’est pas le seul gros changement qui arrive sur Facebook en 2017

Alors que les diffusion live étaient exclusivement réservées aux administrateurs de Pages, les Pages vont maintenant pouvoir désigner des “contributeurs live” qui auront la capacité de diffusion sans avoir les droits d’admin sur la page.

Comme cela, il pourront faire du live, mais ne pourront pas changer la photo de profil de l’entreprise pour celle d’un ancien président de la république, ce qui pourrait être un grave problème.

Les restrictions sur qui peut faire du live sur Facebook et quand fondent comme neige au soleil et cela pourrait avoir un énorme effet sur la manière globale dont les gens utilisent cette fonctionnalité.

Et maintenant, qu’attendre de Facebook live?

Selon un rapport de Recode, Facebook ne fait plus la promotion de la vidéo live auprès des éditeurs professionnels comme il le faisait en 2016. Et certains de ces éditeurs, qui ont été rémunérés pour utiliser et populariser la fonctionnalité n’accepteraient pas forcément une proposition de continuer à le faire, expliquant que mettre en place des diffusions professionnelles demande trop de temps et d’efforts.

Maintenant que la diffusion live ne demande pas autant de ces deux choses, elle risque de perdre un peu de son prestige, mais, en même temps, elle pourrait gagner en popularité.

Considérons l’un des futurs changements majeurs et terme de diffusion live: la possibilité de ne diffuser que de l’audio. C’est une autre manière de rendre le live encore plus accessible, et de servir une large variété de créateurs de contenu ; pas seulement ceux qui ont les moyens et le temps de filmer des vidéos professionnelles.

You Can Do This

Maintenant que de faire du live va être plus facile que jamais, et offrir plus d’option pour les créateurs, un format qui n’a pas toujours eu un grand intérêt pour beaucoup d’utilisateurs pourrait soudain devenir beaucoup plus populaire.

En 2016, diffuser live signifiait donner les codes d’admin de sa page Facebook à quelqu’un d’autre et filmer sur une appareil mobile. Maintenant, tout ce dont on a besoin c’est d’un Contributeur Live et un ordinateur mini d’une caméra. Voir même juste d’un micro.

On comprend que Facebook ait passé environ un an à faire autant de buzz que possible autour de sa fonctionnalité. Ils voulaient que le contenu live qui était produit ai un certain style et niveau de qualité. Il se dit qu’ils ont aussi commencé à travailler sur la diffusion de graphiques comme des horloges de compte à rebours.

Maintenant que la vidéo live est une fonctionnalité bien établie à côté de laquelle on ne peut pas passer, au point qu’elle soit aussi disponible sur Twitter et Instagram, Facebook baisse les restrictions et encourage les créateurs à tester autant de types de contenu que possible.

Ce qui nous emmène à la grande question…

Êtes-vous prêts à diffuser live?

Maintenant que Facebook vous permet de diffuser live depuis votre navigateur web, pensez-vous essayer?

Ou appréhendez-vous que rendre le contenu live aussi accessible encourage le tout et n’importe quoi?

On aimerai entendre ce que vous en dite, alors, partagez vos avis dans les commentaires ci-dessous!

Quand il faut arrêter l’automatisation et revenir au bon vieux marketing des familles

Certaines choses sont bien mieux automatisées.

Les machines à café. Les paiements en ligne. Les toilettes.

Mais pour d’autre choses. Ce n’est pas tout à fait ça. En fait, faire les choses à l’ancienne peut être une GRANDE amélioration par rapport à leur automatisation.

Et c’est particulièrement vrai dans le business.

Tout ce que vous faite n’est pas mieux s’il se fait tout seul. Et, à la différence des chasse d’eaux des toilettes, il y a certaines choses sur lesquelles il faut que vous mettiez les mains. Des choses comme le service consommateur, par exemple, nécessite quasiment une forte touche personnelle.

The Value of Personal Service

Alors, que fait-on à l’ancienne ici?

Que pourriez-VOUS faire à l’ancienne pour mieux connecter avec vos fans et vos clients?

Devenir personnel sur les réseaux sociaux

C’est clair, l’automatisation du marketing sur les réseaux sociaux peut grandement améliorer une stratégie de web-marketing. Vous perdez moins de temps à faire plusieurs choses à la fois, vous êtes plus constants, et vous pouvez facilement utiliser votre contenu evergreen comme source infinie de nouveau trafic. Que dis-je vous pouvez même pré-programme le type de marketing « live » qui pourrait doubler votre taux d’engagement habituel.

Une fois que vous commencez à automatiser vos réseaux sociaux, les choses peuvent se passer de deux manières différentes:

  1. Vous utilisez les temps que vous gagnez en automatisant une partie des choses sur les réseaux sociaux pour vous concentrer sur l’autre partie. Vous ne passez peut-être pas moins de temps sur les réseaux sociaux au global, mais vous utilisez votre temps de manière stratégique.
  2. Vous prenez l’idée de l’automatisation et y allez à fond, automatisant quasiment tout sur vos réseaux sociaux, tant qu’il y a un outil qui peut le faire.

Et si cette seconde manière de faire les choses peut vous faire gagner beaucoup de temps, ce n’est pas nécessairement la meilleure manière de faire.

Prenez l’auto-DM, par exemple. Faites un tour sur Google et vous ne serez pas en peine de trouver un outil qui enverra automatiquement des messages directs à votre audience:

Google autoDM

Top, non? Tous les bénéfices d’envoyer un message individuel à un abonné, sans avoir à faire d’efforts!

Sauf pour le petit fait que les utilisateurs détestent les messages directs automatisés et les citent comme la raison numéro 1 de se désabonner de quelqu’un.

Oops.

Rangez-les parmi ces choses que Twitter permet techniquement, mais que vous ne devez pas nécessairement utiliser juste parce que vous pouvez.

Et cela signifie faire les choses à l’ancienne. Passez du vrai temps sur les réseaux sociaux à interagir avec les gens comme ça vient. Tout comme les hommes des cavernes le faisaient lorsqu’ils live-tweeteaient l’invention de la roue. Heureusement, interagir en live avec les gens est la partie agréable des réseaux sociaux de toutes façons, l’automatiser serait comme construire un robot pour manger tous vos desserts. C’est certain, vous pouvez le faire, mais pourquoi donc voudriez-vous?

En parlant de dessert…

Retrouver l’art de la plume

Quelle est la dernière fois que vous avez fait du business ailleurs que derrière votre écran d’ordinateur? Entre votre site, votre marketing, payer pour à peu près tout en ligne, il peut sembler que tout votre business se passe dans une dimension parallèle, complètement détachée du monde réel.

Votre entreprise vit peut-être sur Internet, mais cela ne veut pas dire qu’elle doit y rester et faire une apparition, de temps en temps, dans la “vraie vie” peut laisser une impression.

De même que faire une apparition dans « Les Anges de la Télé-réalité », mais ça ne serait pas forcément une bonne impression.

Les Anges de la Télé-réalité

Les messages manuscrits, par exemple, font un retour en force. Ils sont une manière de créer un pont entre le monde virtuel et le monde réel, et de montrer à vos fans qu’ils valent un petit effort supplémentaire. Parce que, franchement, ils le valent.

Au VidCon, en 2015, Fred Siebert, l’un des pionniers du divertissement numérique expliquait que les médias traditionnels mettaient la valeur dans les chiffres, tandis qu’Internet mettait la valeur dans la loyauté. Où veut-on en venir? Malgré le fait que la donnée est bien plus abondante qu’elle ne l’a jamais été, il y a beaucoup à jouer pour une marque à conserver une forme d’humanité, et de reconnaitre que ses fans sont des êtres humains, pas juste des leads et des taux-de-clic.

Ce qui nous emmène au courrier traditionnel.

Chez RDE Marketing, nous aimons envoyer une surprise occasionnelle par courrier. Est-ce que c’est parce à cause d’une étude qui montre que ça augmente la rétention des clients? Non… On le fait simplement parce que ça rend les gens heureux, et que ça nous rend heureuses aussi.

Les activités qui rendent votre marque plus humaine sont tout aussi importantes que celles qui améliorent son chiffre d’affaires. Et faire quelques apparitions offline est une excellente manière de rester en contact avec la réalité.

Prendre des nouvelles, personnellement

Bien entendu, vous n’avez pas besoin de quitter la sécurité de votre écran d’ordinateur pour renforcer la notion d’humanité de votre marque. Dans certains cas, cela peut être aussi simple que de maintenir une connection personnelles avec quelqu’un même après que cette personne soit devenue cliente.

Par exemple, nous envoyons des emails personnels à nos utilisateurs pour voir comment ils s’en sortent avec nos formations: ce qu’ils adorent, ce que les dérange un peu, etc. Quand nos utilisateurs répondent, et beaucoup le font, cela nous donne une chance de continuer un dialogue et d’en apprendre plus sur la manière dont ils ont utilisés ce qu’ils ont appris, et de leur donner des conseils personnalisés.

Et si nous sommes une entreprise numérique, les contact personnels sont importants. Prenez des nouvelles des gens qui vous ont donné leur business. Soyez sincères, et montrez-leur que leurs opinions sont importantes à vos yeux et que vous avez envie qu’ils soient heureux. Après tout, c’est le cas. C’est simplement une question de le montrer.

Créer des opportunités d’interaction

Les réseaux sociaux ne sont pas le seul endroit où il paie d’être à la fois impliqué et détaché.

Tout le monde recherche, apprends, et process l’information de manière différente. Certaines personnes aiment le faire tout seul, et d’autres aiment un peu plus d’interaction. Demandez à quiconque a déjà travaillé dans le commerce et a du demander à de parfaits inconnus: “je peux vous aider à trouver quelque chose?”. On ne sait jamais comment les gens vont répondre.

Simplifiez-vous la vie en donnant aux gens les outils pour répondre à leurs propres questions, et simplifiez la vie des autres en aidant ceux qui en ont besoin.

Notre blog (vous savez, celui où vous êtes en ce moment) partage de l’information et des stratégies réseaux sociaux chaque semaine, mais nous proposons aussi des webinars live pour faire la même chose.

Annonce Webinar

Vous pouvez créer tout le contenu et les ressources evergreen que vous voulez, mais elles ne se substitueront jamais à l’interaction live. En créant des opportunités de converser live avec votre audience et en leur donnant la permission d’interagir avec vous, vous vous assurez que vous touchez le plus de gens possible de la manière qu’ils préfèrent.

Vous n’avez pas besoin de TOUT faire à l’ancienne…

Personne ne dit qu’ils faut que vous investissiez dans un marteau ou un burin pour graver vos newsletter dans les tablettes en marbre, mais parfois, faire les choses à l’ancienne, sans se contenter de laisser l’automatisation faire son travail, à de gros avantages. Quand vous automatisez des taches qui peuvent être planifiées d’avance, cela veut simplement dire que vous avez plus de temps pour les choses live, manuelles et à l’ancienne!

Facebook: la nouvelle fonctionnalité vidéo qui peut faire grimper vos vues

Facebook adore lancer de nouvelles fonctionnalités petit-à-petit, et cela veut dire que parfois, elles passent inaperçues.

En Octobre 2016, par exemple, ils ont commencé à proposer une nouvelle fonctionnalité ridiculement cool à une poignée de Pages, et cette fonctionnalité est maintenant disponible de plus en plus largement.

J’espère que vous êtes prêts pour ce bon vieux roulement de tambour

roulement de tambour

Comme l’a annoncé TechCrunch, Facebook propose maintenant un outil qui est bien connu des fans de YouTube: une manière de générer automatiquement des sous-titres pour vos vidéos, et de les modifier directement sur Facebook.

Ça n’a peut-être pas l’air de grand-chose dit comme ça, mais c’est un grand pas en avant pour tous ceux qui publient des vidéos sur leurs Pages Facebook, et c’est définitivement quelque chose dont vous pourriez profiter.

Pourquoi cette fonctionnalité et pourquoi l’utiliser

Donc, vous pouvez ajouter des sous-titres à vos vidéos pour que les gens puissent suivre sans le son.

On s’en fout, non? C’est pas un peu vieux-jeu tout ça?

hollywood

En fait, les sous-titres sont très important sur vos vidéos!

Environ 85% des vidéos sur Facebook sont regardées en mode silence. Donc, si on ne peut pas comprendre la votre sans le son, elles ne sont probablement pas super intéressantes pour la majorité des utilisateurs!

Les vidéos sont lancée sans le son, par défaut, à la fois sur les ordinateurs et les mobiles, et qu’ils n’aient pas leurs écouteurs à portée de main, qu’ils soient entrain d’écouter autre chose, ou qu’ils préfèrent simplement un peu de calme et de silence, les spectateurs ne mettent généralement pas le son.

En obligeant les utilisateurs à regarder votre vidéo avec du son, il y a de grandes chances qu’ils ne la regardent pas. Facebook vous donne des outils qui vous permettront d’avoir de meilleurs résultats facilement!

Prêts à voir comment ça fonctionne?

Comment utiliser le nouvel outil de sous-titrage de Facebook

Tout d’abord, voyons combien de chemin nous avons parcouru.

Avant, si vous vouliez ajouter des sous-titres à une vidéo sur Facebook, vous deviez soit les intégrer directement dans la vidéo (et ils ne pouvaient plus être enlevés), ou vous deviez uploader un fichier SubRip (.srt). Ce qui signifiait tout taper à la main, dans le bon format, à la fraction de seconde près.

Maintenant, Facebook, fait la partie difficile à votre place, et vous pouvez corriger vos sous-titres en temps réel.

Si vous avez déjà utilisé l’outil de sous-titrage de YouTube, cela devrait vous paraitre familier. Le logiciel de reconnaissance verbale de Facebook identifie ce que dit votre vidéo et à quel moment, vous donnant ainsi une trame à corriger directement dans votre navigateur.

Pour ce faire, allez sur l’une de vos vidéo et trouvez l’option: « Modifier »:

Facebook video modifier

De là, vous accédez au menu Sous-titres pour soit uploader un fichier .srt (comme avant!) ou utiliser le bouton « Générer ». Cela ouvre une fenêtre où vous verrez les sous-titres que Facebook a créer pour vous, juste à côté de la vidéo.

Attention, votre travail n’est pas terminé lorsque Facebook a créé des sous-titres à votre place.

Parce que si le logiciel de reconnaissance vocale est puissant, il est loin d’être parfait! Facebook vous fera gagner beaucoup de temps en générant ce qu’il pense que votre vidéo est en train de raconter, mais vous devez vraiment relire, ligne par ligne, pour vous assurer que tout est ok.

Une fois terminé, tout ce que vous avez à faire est sauvegarder et boum: votre vidéo est maintenant agréable pour la grande majorité des utilisateurs de Facebook qui préfèrent la version silencieuse à celle sonore!

Avez-vous des sous-titres à ajouter?

Voilà, les vidéophiles, c’est une manière facile et rapide d’ajouter des sous-titres à vos vidéos sur Facebook!

La question maintenant est: comment allez-vous l’utiliser?

Vous pensez que le jeu n’en vaut peut-être pas la chandelle?

Ou préférez-vous partager des vidéos qui n’ont aucun contenu verbal?

Dites-nous ce que vous en pensez dans les commentaires ci-dessous!

Facebook radio: un monde de possibilités

Quelques jours avant Noël, Facebook a lancé une nouvelle fonctionnalité assez cool, vous aviez remarqué?

Bientôt, Facebook donne suite au succès massif de sa fonctionnalité de vidéo live en lançant la radio live.

Ce qui est beaucoup plus cool que ça en a l’air.

Au premier regard, on peut se dire qu’ils font un peu les choses à l’envers, non? Après tout “video killed the radio stars”, pas l’inverse.

radio

Il y a donc deux grandes questions sur la décision de Facebook d’ajouter une fonctionnalité de radio live: pourquoi est-ce qu’ils le font, et comment pouvez-vous l’utiliser?

Commençons par la première!

Pourquoi Facebook fait-il de la radio son nouveau credo

La diffusion live sans vidéo peut paraitre un peu surannée, mais, soyez honnêtes, parfois, vous n’avez juste pas envie (ou besoin) d’apparaitre à l’écran.

Et ce n’est pas qu’une hypothèse! Facebook a expliqué, lorsqu’ils ont annoncé cette fonctionnalité, que parce que tellement d’utilisateurs ont tenté de trouver des moyens détournés pour transformer la vidéo live en radio live, qu’ils ont préféré simplement donner cette option à tout le monde.

De plus, laisser la vidéo de côté signifie que vous avez moins à vous soucier des questions de vitesse de connexion, de problématiques de qualité, et du type d’appareil qu’utilise la personne qui écoute. Vos auditeurs pourront même continuer à écouter s’ils ferment l’appli Facebook ou éteignent leur téléphone et continuent leur journée. Comme avec un podcast!

iPod

Ce n’est pas seulement une question de demande d’utilisateur, ou d’avantages techniques. Facebook lance la radio live parce que cela bénéficie à son image de plateforme qui fait tout.

C’est exactement la raison pour laquelle ils avaient lancé la vidéo live! Offrir un large catalogue de fonctionnalité fait de Facebook l’endroit où l’on peut partager n’importe quel type de contenu sans avoir besoin de se familiariser avec un nouveau réseau social, où y construire une audience. Ce qui a été l’un des problème de réseaux comme Periscope.

Donc, si c’est le type de facteurs qui vous ont empêché de considérer sérieusement le webcasting dans le passé, oubliez tout cela. Facebook va rendre la diffusion live de radio beaucoup plus simple. Et même si vous n’aviez jamais fait ça avant, c’est le moment d’envisager comment vous pourriez le faire.

Ce qui nous emmène à la seconde grande question: qu’est-ce que vous pourriez bien faire d’une emission de radio live?

Idées d’émissions de radio live

Facebook n’a pas encore lancé la radio live pour tous. Ils annoncent ça pour début 2017, ça ne saurait donc tarder. Ce qui signifie qu’il reste encore un peu de temps pour imaginer le type de contenu que vous pourriez partager.

Des choses comme…

Pensées, conseils et autres considérations

Vous avez un expertise qu’il vous démange souvent de partager? Ou juste quelques réflexions personnelles dont vous pensez qu’elles pourraient résonner avec votre audience?

Prendre le temps de diffuser régulièrement ces idées pourrait être la manière idéale de parfaire vos talents d’animateur radio! Surtout si vous vous intéressez aussi aux formats longs.

Des articles comme ceux de Seth Godin sont un exemple parfait du type de pensées que vous pourriez partager via un format audio: quelques minutes de perspective personnelle, basée sur votre expertise et délivrée avec confiance et simplicité.

De plus, vous pourriez facilement transcrire et réutiliser vos messages pour créer des publications evergreen de vos sages paroles! Plus là-dessus ici.

Interviews

Il n’y a pas de pénurie d’outils qui vous permettent de diffuser des interviews vidéo.

Il n’y a pas non plus de pénurie d’outils qui ne sont éteints. RIP Blab.

Mais, aussi utiles que ces outils soient, les utiliser pour faire des diffusions multi-personnes signifie que votre audience ne verra pas grand-chose de plus que des images de gens qui parlent dans des micros.

Good Morning Vietnam

En partageant des interviews (ou simplement des diffusions à plusieurs) en utilisant la radio live, plus besoin de s’inquiéter de montrer des visuels qui ne servent à rien. Et, plus important encore, cela signifie que votre audience n’a pas besoin de regarder quelque chose quand tout ce qu’ils veulent est juste écouter.

Souvenez-vous, la diffusion vidéo utilise aussi plus de la bande passante de votre audience. Et s’ils se connectent avec un support mobile, ils ne seront peut-être pas en mesure de faire autre chose lorsqu’ils regardent votre vidéo, comme ils pourraient le faire en écoutant votre émission radio.

Que vous vouliez faire une émission pour mettre en valeur des contributeurs invités ou simplement pour inviter plus d’une personne de votre entreprise à participer, faites appel à votre animateur radio interne et voyez combien une session purement audio est plus facile, et plus pratique!

Lectures

Cette idée est inspirée par les auteurs et autre membres de la communauté des écrivains: faire des lectures live de votre oeuvre.

Comme au café, sauf que vous pouvez rester en pyjama!

stand up comedy

Vous voulez faire buzzer un peu le nouveau bouquin sur lequel vous travaillez? Partager votre dernier poème? Lire à haute voix l’un de vos essais personnel? C’est l’endroit parfait pour le faire. Un endroit où vos fans sont déjà connectés avec vous!

De plus, la radio live sur Facebook permettra à votre audience d’interagir en live avec les commentaires et les réactions, donc vous pourrez aussi répondre à quelques questions pendant que vous y êtes!

Questions/Réponses et Annonces

En parlant de répondre à des questions, une session de questions/réponses live est une autre bonne adéquation avec la radio live surtout si vous n’aimez pas trop la caméra.

Parce que vous pourriez tout à faire cela en vidéo, beaucoup de gens le font, mais ça n’est pas pour tout le monde.

Puisque la radio live donne à votre audience la même habilité d’interagir que la vidéo, vous pouvez organiser des événements live pour engager avec votre audience en temps réel, répondant aux questions, et, pourquoi pas, faire des annonces sur vos nouveaux projets! Ce n’est peut-être pas la meilleure manière de toucher un maximum de votre audience, mais hey, c’est ce qui rend l’information exclusive.

Donnez l’information sur votre émission live à vos fans et abonnés un peu en avance, et soyez prêts à donnez des réponses à leurs questions!

Que pensez-vous de la radio live sur Facebook?

Maintenant que la radio live est officiellement dans la liste de projets de Facebook, qu’en pensez-vous?

Est-ce une fonctionnalité inutile ou bienvenue?

Vous pensez que vous allez démarrer votre propre émission?

Dites-nous ce que vous pensez de la dernière invention de Facebook dans les commentaires!

Un webcast: pour quoi faire et comment le démarrer

Fut-un temps, le mieux que vous pouviez faire avec une webcam était cela:

Et, aussi impressionnant que ce soit (bonne chance pour vous sortir la musique de la tête pour le reste de la journée), la technologie a bien changé et notre manière de l’utiliser aussi.

La preuve? Donner aux vidéos et webinars une part entière dans votre stratégie marketing.

Maintenant, si vous n’avez jamais fait quelque chose de ce genre, il est facile de le catégoriser comme une de ces tactiques fantaisiste que seuls les marketeurs un peu fantaisistes font, parce qu’ils peuvent se le permettre… comme envoyer de chouettes cadeaux ou sponsoriser un saut depuis l’espace.

Parce que, qui n’a pas les ressources pour faire ça? Hein?

Mais diffuser votre frimousse et votre savoir tout autours de l’interweb n’est pas aussi extravagant que cela. En fait, plus de 60% des marketeurs utilisent les webinars et les webcasts dans leur stratégie globale. Si ce n’est pas votre cas, vous êtes, officiellement, dans la minorité.

Savoir que tout ceci est une bonne idée ne vous dit cependant pas comment FAIRE. Alors, que faut-il savoir si vous souhaitez monter quelque chose de la sorte? Quelles sont les étapes à suivre pour monter votre propre webinar ou webcast?

Commençons par le commencement!

Choisir son sujet

Il est facile d’oublier combien vous êtes bons dans ce que vous faites… mais vraiment, vous êtes bons!

awesome

Ok, plus de vieux memes. Cet article commence à ressembler à un email transféré par votre oncle bizarre.

Mais, très sérieusement, vous êtes très bons dans ce que vous faites. Vous ne le sentez pas, parce que, eh bien, c’est ce que vous faites!

Si les choses que vous savez sur votre secteur d’activité vous paraissent rudimentaires, et si les choses que vous faites vous paraissent de la routine, elles sont, en fait, très intéressantes pour d’autres personnes. Il est facile de ne pas voir les atouts de sa propre expertise!

Ne laissez pas une idée de côté simplement parce que vous n’avez pas l’impression qu’elle soit suffisamment impressionnante. Il y a de fortes chances qu’elle soit pleine de bonnes informations que votre audience adorerait avoir.

En fait, votre audience peut vous dire exactement de quoi parler, si vous savez l’écouter.

Nous trouvons les idées pour nos propres webinars sur la base des questions que les gens nous posent le plus souvent. Des choses comme: quels sont les meilleurs moments pour publier sur les réseaux sociaux? Ou quel type de contenu devrait-on publier sur Facebook?

Nos abonnés nous posent ces questions dans des emails, des commentaires d’articles, via les réseaux sociaux… cela nous donne une idée des challenges auxquels ils sont régulièrement confrontés.

Même si vos fans ne vous posent jamais explicitement de questions sur votre secteur d’activité, vous pouvez toujours vous faire une idée de ce qui les intéresse le plus. Un rapide coup d’oeil sur votre Google Analytics, par exemple, peut vous montrer lesquels de vos articles de blog ont eu le plus de succès. C’est comme cela que nous avons décidé de faire un webinar sur les meilleurs moments pour publier sur les réseaux sociaux. Notre article le plus populaire adresse cette question.

Indice: ne choisissez pas un sujet qui soit trop vague pour une seule leçon! La plupart des gens préfèrent les webinars qui font entre 30 et 45 minutes, et, en moyenne, un spectateur sera disponible pour moins d’une heure.

Quand vous choisissez un sujet, cependant, ne pensez pas seulement à quelle informations vous souhaitez partager, pensez aussi à comment vous voulez la partager.

Trouver le bon programme

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a des tas d’options pour héberger un webinar.

La mauvaise: qu’il y a des tas d’options pour héberger un webinar!

Pourtant, ne laissez pas la bonne vieille tyrannie du choix vous arrêter avant même d’avoir commencé. Les différentes plateformes qui vous permettent de vous diffuser sur le web ont toutes quelque chose d’unique à offrir. Au final, le bon programme pour vous dépend du type de webcast que vous voulez produire.

Prenez WebinarJamStudio, par exemple. S’il a un abonnement annuel, il a aussi beaucoup de bénéfices. Avec WebinarJamStudio, il est particulièrement facile de:

  • Créer une page d’inscription
  • Traquer les statistiques d’inscription et de présence
  • Diffuser un partage d’écran (parfait pour les présentations)
  • Enregistrer et rediffuser vos webinars

Ce sont des choses qui nous paraissent importantes particulièrement au regard de nos objectifs et de notre style de présentation, mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

webinarjam statistiques

Par exemple, si vous recherchez quelque chose d’un peu moins professionnel, un programme comme Blab peut suffire.

Blab vous permet, à vous et une autre personne, de créer le webcast d’un chat vidéo, et vous donne ensuite un lien pour inviter d’autres personnes à regarder et à participer. Vous spectateurs peuvent demander à rejoindre le webcast, ou peuvent participer via des chatrooms qui sont proposées en parallèle. Vous avez toujours l’option de tout enregistrer pour pouvoir partager une rediffusion avec d’autres personnes plus tard.

Si Blab n’est pas un programme aussi robuste que WebinarJam, ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Son style un peu « roots » est peut-être un meilleur fit pour les improvisateurs-nés et son manque de formalité peut rendre votre connection avec votre audience plus intime.

Ce ne sont que deux exemples, mais ils démontrent à quel points les programmes de webcasting peuvent être différents. Et, quelque soit le type de webcasting qui vous parait être celui dans lequel vous vous sentirez le plus confortable, il existe un programme pour vous. Que vous vouliez quelque chose de sérieux comme WebinarJam ou GoToWebinar, ou quelque chose de beaucoup plus fun comme Blab ou Periscope, vous trouverez chaussure à votre pied.

Une fois que vous savez de quoi vous allez parler et comment vous allez vous y prendre, il est temps de vous trouver une audience! Parce que, vous savez, c’est un peu important…

Communiquer

Même si votre webinar/hangout/webcast/quoi que ce soit n’oblige pas à s’inscrire à l’avance, vous devriez tout de même leur donner plein d’informations en amont.

Après tout, vous n’êtes probablement pas au centre de leur vie…

Les emails sont listés comme la meilleure manière de faire la promotion d’un webinar, avec des statistiques qui disent qu’il peut être utile de communiquer jusqu’à trois semaines avant la diffusion.

C’est dans un moment comme celui-ci que vous serez content d’avoir mis un coup de boost à votre liste d’emails, et créé une newsletter que les gens attendent. Sans audience captive, vous vous privez de l’une des meilleures manières de communiquer sur votre événement live!

Mais cela ne veut pas dire que c’est la seule chose à faire.

Les réseaux sociaux sont un outil puissant pour communiquer sur vos webcasts, particulièrement parce qu’encore plus qu’avec les emails, il est facile pour vous abonner de faire passer le mot. Si des programmes comme Blab ou Periscope sont particulièrement attentifs à la dimension sociale du webcast, même ceux comme WebinarJam vous permettent de mettre en place une chatroom sur le côté que vous spectateurs pourront utiliser pendant la diffusion.

Le résultat? Regarder un webcast ou un webinar est de plus en plus social et interactif. Fini les jours où l’on était assis à écouter passivement, les webcasts sont des événements participatifs, et les personnes dans votre audience voudront que d’autres participent avec eux!

Communiquez d’une manière qui va faciliter l’invitation à participer. Prenez exemple sur l’un des meilleurs, Ian Cleary, qui utilise Twitter pour grossir son audience avant la diffusion (voyez le nombre de retweets).

Vous trouverez plus de conseils en communication pour les webinars, de la part d’Ian et d’autres professionnels, sur cet article de Socially Sorted.

Mais avant d’en arriver là, cependant, vous avez un grand mystère à résoudre.

Connaitre la suite

Bien avant de même annoncer votre webcast, vous avez deux grandes questions auxquelles vous devez répondre.

D’abord, que se passe-t-il avec votre audience une fois que c’est terminé?

Une fois que vous éteignez votre webcam et poussez un grand soupir de satisfaction, qu’advient-il des gens qui regardaient?

Sont-ils/Reçoivent-ils…

  • Ajoutés à une liste d’email?
  • Une promotion spéciale?
  • Un lien de rediffusion (par email ou par les réseaux sociaux)?
  • Une demande de feedback?
  • Une invitation pour un prochain webinar?
  • Un poney?

Il sera peut-être plus facile pour vous de répondre après que vous ayez répondu à la prochaine question:

Que cherchez-vous à faire avec ce truc?

Peut-être que votre webcast fait la promotion de quelque chose de spécifique comme un nouveau cours ou un lancement de produit:

Peut-être est-ce une manière pour vous de construire votre liste d’emails, ou de récupérer des données démographiques sur votre audience.

Même si tout ce que vous cherchez à faire est de renforcer votre expertise et votre autorité, c’est EXTREMEMENT important.

78% des entreprises déclarent qu’évaluer le retour sur investissement de leurs actions sur les réseaux sociaux est difficile, et c’est un très bon exemple de pourquoi. Si vos webcasts ne font directement la promotion de quelque chose de spécifique, vous pourriez ne pas être capable de trouver un chiffre clair, direct et concret qui vous dira quelle valeur tout cela aura.

Mais tout comme envoyer une newsletter gratuite ou publier des articles de blog, diffuser un événement live peut vraiment aider à construire la confiance entre votre audience et vous, et à établir une véritable relation. Le retour sur investissement de ce type de marketing peut être indirect, mais cela ne veut pas dire que le jeu n’en vaut pas la chandelle. Même si rien ne se “passe” avec votre audience après le webcast, vous aurez toujours quelque chose qui a fait une différence. Vous ne vous en rendez peut-être pas encore compte.

Lectures recommandées (et vidéos, bien sûr)

Convaincus que vous devriez vous pencher sérieusement sur toute cette histoire de webcasting? Bien. Parce qu’il y a beaucoup à apprendre et de nombreuses excellentes ressources pour le faire!

En voici quelques unes pour vous lancer:

Conquer your fear of public speaking with these foolproof techniques.
On adore Ramit Sethi parce qu’il dit les choses comme elles sont (et donne de très bons conseils). Ses trucs pour parler en public sont parfaits pour les introvertis et les débutants.

Savvy Sexy Social’s livestreaming playlist.
Amy Schmittauer est l’une des meilleures webcastrices qui soit. La playlist de ce vlog est une excellente introduction au livestreaming avec des outils comme Periscope.

21 Periscope Tips for Winning Broadcasts.
Donna Moritz de Socially Sorted est mentionnée pour la seconde fois dans cet article et ce n’est pas sans raisons! Ses conseils pour tirer le meilleur parti de vos webcasts vous donneront l’air d’un pro dès votre premier essai.

Vous avez un webcaster préféré? Quelqu’un dont vous ne ratez jamais les webinars? Dites le nous dans les commentaires ci-dessous (qu’on puisse aller y jeter un oeil)!