Le secret d’une marque inoubliable

Toutes les entreprises ont le droit (et le devoir) d’avoir une belle identité de marque, ce n’est pas réservé uniquement aux grands comptes.

Vous voulez connaitre le secret d’une belle identité de marque? C’est la consistance.

Etre consistant dans votre communication vous permet de batir la confiance. Et les gens achètent à ceux en qui ils ont confiance.

Les cinq éléments clefs d’une marque consistante

Ce sont:

  • Un logo simple et facilement reconnaissable (il doit être facilement identifiable par vos clients, reconnaissable entre mille, même à petite échelle et créer une première connection).
  • Une palette de couleur spécifique à votre marque (bien sur, il y a des exceptions, mais comme règle de base, vous pouvez partir sur quatre couleurs maxi pour une marque)
  • Une série de typographies (comme base, sélectionnez deux à trois typographies: une pour les titres et sous-titres et une pour le corps du texte – pour les plus aventureux, vous pouvez aussi créer des typographies uniques à votre marque en utilisant un outil comme Prototypo)
  • Le ton avec lequel vous vous exprimez (ceci concerne tous les aspects de votre communication: site web, newsletters, documents promotionnels, réseaux sociaux, prises de parole en public, consultations clients…)
  • Les images que vous utilisez dans votre communication (investissez dans quelques images-clés produites specialement pour vous ou issue d’une banque d’image, et dans un portrait professionnel)

Petit conseil: utilisez le même portrait partout. Sur votre page « à propos », sur votre profil Facebook, sur votre avatar Twitter, sur vos articles-invités, etc. Ceci crée une forme de familiarité et votre audience vous verra rapidement comme un expert dans votre secteur d’activité.

Pourquoi la consistance est-elle aussi importante?
Elle vous positionne comme la personne de référence dans votre industrie.

Fondamentalement, nous achetons sur la base d’un besoin émotionnel. Nous nous inscrivons à un club de gym parce que nous voulons nous sentir en forme et en bonne santé. Nous embauchons un comptable parce que nous nous sentons dépassés par les factures à payer et à émettre, et nous voulons que quelqu’un nous soutienne, prenne soin de nous. Nous choisissons la voiture parce que nous voulons le style de vie représenté dans la publicité: le jeune couple heureux, garé près de la plage dans leur SUV flambant neuf, une planche de surf sur le toit et une tente dans le coffre.

Nous achetons tous sur la base d'un besoin émotionnel

Si vous êtes considéré commme un expert dans votre domaine d’activité, les gens voudront naturellement s’offrir vos produits ou vos services. Ils veulent un morceau de votre génie.
Cela pose les fondations d’un business florissant.

Investir dans une bonne identité de marque au début de votre aventure entrepreneuriale pose de bonnes bases. Il est important de se positionner d’entrée comme un acteur majeur, et pas comme une entreprise débutante. Cela crée le momentum et vous tire vers le haut, vers la réalisation de vos objectifs.

Cela crée du focus, apporte de la clarté.

Vous n’aimez pas ce sentiment après avoir rangé votre bureau? Prendre du recul et regarder la table bien organisée… on se sent prêts à déplacer des montagnes, non? Se mettre au travail le matin ne demande plus un effort considérable, et de longues minutes perdues à fouiller dans une pile de papier pour cette note prise la semaine dernière.

Une marque claire et conscise procure le même sentiment.

Vous vous sentirez en adhésion et en confiance avec ce que vous avez à offrir et vos clients ressentiront la même chose.

Alors, il est temps de prendre les choses en main. Prenez 10 minutes aujourd’hui pour faire un état des lieux de votre image de marque. Demandez-vous:

  • Ma marque représente-t-elle la vision que j’ai pour mon entreprise ou l’état actuel des choses?
  • Si un nouveau prospect arrive sur ma page Facebook, le message est-il consistant avec mon site web?
  • Mes articles de blogs, le contenu de mes pages produits, mes tweets ont-ils tous le même ton? Ce ton me ressemble-t-il?

Design thinking, de la créativité pour les RH ?

Pour clôturer la série de conférences organisée par Lyon City Design, Jean-Patrick Péché, designer et intervenant au programme I.D.E.A, présentait le 31 mars dernier une allocution sur le thème « Design Thinking, de la créativité pour les RH ».  Au premier abord, les Ressources Humaines sont rarement associées à l’innovation en entreprise. C’est pourtant à elles que revient la charge de recruter des profils correspondants à leur besoin en créativité. L’ instauration d’une démarche Design Thinking pourrait-elle alors être une méthode applicable ?

Un besoin d’innovation pour les entreprises

Selon notre premier ministre : « Pour le développement économique de la France, il est essentiel de faire de l’innovation une priorité ! » Face aux conjonctures économiques actuelles, à savoir: la baisse du pouvoir d’achat, l’intensité de la concurrence et le consumérisme grandissant, les entreprises font de l’innovation une priorité.
L’innovation ne doit d’ailleurs pas se cantonner à l’innovation produit mais aussi dans le modèle d’entreprise lui-même. Pourtant, la majorité des entreprises la réduisent à un « service » alors qu’elle devrait être un élément à part entière de la culture d’entreprise partagée par tous les membres et pour le bénéfice de chacun. Le schéma traditionnel du processus de création est le suivant : une équipe en R&D se penche sur une idée, puis cela passe par l’équipe design, puis l’équipe technique, puis le service commercial et enfin le service marketing qui se rend compte qu’il n’y a en fait pas de marché.

Projet en silo

Copyright I.D.E.A

L’innovation est ici bloquée par une procédure séquentielle et une organisation « en silo ». D’autres contraintes interviennent également comme la frilosité, le manque d’ouverture, des problèmes de communication au sein des services et un management de l’objectif qui empêche la prise de risque.

Comment innover dans ces conditions ? Jean-Patrick Péché nous rappelle que l’innovation c’est d’abord l’émergence de l’aléa, du fortuit… Ce qui ne colle pas à notre organisation frigide actuelle. C’est aussi la liberté et la confiance, des notions simples et donc dérangeantes. C’est ici qu’intervient le rôle des industries créatives qui proposent des axes de réflexion qui pourront nourrir des projets d’innovation. C’est une notion toute récente que d’accepter l’importance de l’art dans l’entreprise; mais comment l’intégrer de manière opérationnelle en entreprise ?

Introduction au Design Thinking

L’approche du Design Thinking propose de briser cette organisation en silo et d’éviter l’échec de projets d’innovation en proposant un renouvellement des méthodes de développement produit. Cette démarche est apparue en Californie, dans la Silicon Valley, au milieu des années 2000 et est basée sur un siècle de pratique du design industriel dans le monde. Elle a su s’imposer ces dix dernières années comme une méthodologie opérationnelle de la gestion de projets innovants.

Tout d’abord, l’innovation selon le Design Thinking ne se réduit pas à l’invention et à la technologie. Prenons l’exemple du système de location de vélo ‘Velib », l’innovation ne réside pas dans la technicité de ce nouveau transport urbain, mais dans le fait de payer l’usage et non la propriété de celui-ci.

Il s’agit ici de placer l’humain au centre de l’innovation. Le designer et PDG d’IDEO, Tim Brown participe au développement du Design Thinking et en formalise la méthode. Selon lui, il est primordial de prendre en compte trois ensembles : La Désirabilité pour l’utilisateur, la Viabilité pour le business et la Faisabilité en termes de process. Leur prise en compte nous rend agiles dans les environnements complexes et nous permet de garder une vision globale du projet.

Copyright I.D.E.A

Copyright I.D.E.A

Un deuxième élément clé porte sur la transversalité des connaissances dans l’entreprise. Chaque collaborateur quelque que soit son domaine de compétence doit être mis à contribution sur l’ensemble du projet. Bill Buxton propose une méthode transdisciplinaire adaptée à ce besoin de briser les silos en mixant les compétences de chacun au plus tôt dans le démarrage du projet.

Copyright I.D.E.A

Copyright I.D.E.A

Au regard des méthodologies de Tim Brown et Bil Buxton, on peut formaliser 3 phrases distinctes. La phase 0 s’interroge sur la désirabilité, elle est le fait principalement du designer. La phase 1 fait travailler ensemble le management, le marketing, l’ingénierie et les sciences sociales sur la faisabilité du projet. Et pour finir, la phase 2 reprend tous ces acteurs largement dirigé par le service commercial pour en assurer la viabilité. Il est ainsi possible de transformer le Design Thinking, pensée abstraite et obscure pour certains en un mode opérationnel de management de projet.

Secrets de design pour un site qui convertit

Votre site web est l’un des outils commerciaux les plus puissants en votre possession, et si vous ne l’utilisez que comme une vitrine, à moins que vous soyez dans le business de la fourniture d’information gratuite, sans rien en échange, vous vous sous-vendez. Vous et votre entreprise.

Si votre site web a été planifié consciencieusement et stratégiquement, avec une considération réelle de l’objectif que vous souhaitez atteindre à travers lui, alors, il est temps de regarder une peu si ces objectifs sont atteints.

L’outil de mesure pertinent pour votre site web est le taux de conversion: le taux de visiteurs qui de simples preneur d’information deviennent des « faiseurs d’actions », les actions que vous souhaitez qu’ils fassent via des messages marketing subtils ou des « call-to-action » clairs.

Site web RDE

Chaque site web a ses propres objectifs, donc les paramètres à mesurer diffèrent aussi pour chaque site. Mais, pour l’exemple, on peut se dire que chaque site a, d’une manière ou d’une autre, une problématique e-commerce. Pour ce type de site, le taux de conversion mesure combien de visiteurs font un achat. Plus le taux de conversion est élevé, mieux c’est.

De nombreuses choses peuvent optimiser votre site et améliorer son taux de conversion.

De la couleur! Il est primordial d’utiliser des couleurs en rapport avec votre secteur d’activité.

  • Le bleu est souvent associé au calme et à la paix. Donc si vous avez un site pour un superbe hotel-spa, un éventail de bleus serait parfait.
  • Le rouge est, bien entendu associé à l’amour, mais aussi, dans certaines utilisations, à la colère. Il faut faire attention avec l’utilisation du rouge, savoir doser. Vous pouvez l’utiliser pour une bouton spécifique, pour attirer l’attention, par exemple.
  • Le violet représente l’indépendance et les finances. Utilisez du violet pour le coaching, l’accompagnement, les services financiers et comptables.
  • Le noir, c’est l’intelligence et le pouvoir. Parfait pour les sites B to B.
  • Le jaune, comme le soleil, symbolise la joie et la chaleur. Son utilisation est conseillée pour les site des cadeaux, et les produits pour enfants.
  • Le vert, couleur naturelle par excellence, se marie très bien avec les discours éco-responsables.

Des photos et des illustrations! Elles peuvent sembler banales mais elles font toute la différence en terme d’attractivité du site. Elles sont aussi la clé pour conserver les gens sur votre site. Et plus les gens restent, plus ils ont des chances de convertir.

Des éléments de design spécifiques aux site web! Des headers et des sub-headers bien utilisés, un typographie et une gestion des espaces pertinentes peuvent changer bien des choses. Lorsque vous designez votre site web, utilisez des méthodes telles que l’A/B testing pour voir ce qui fonctionne et ce qui fonctionne moins. C’est parfait lorsque vous avez deux accroches en tête, que vous voulez tester des images, des illustrations, ou quoi que ce soit de nouveau. L’utilisation de cette technologie séparent vos visiteurs en deux groupes qui chacun vont voir une version de la page, celle qui convertit le mieux gagne!

Du contenu bien écrit! Et qui explique de manière claire et agréable ce que le visiteur est venu y chercher.

Un call-to-action! Le summum du contenu: le texte, le photo, la bannière ou le bouton qui engageront les visiteurs à devenir acteurs, à cliquer et à progresser dans votre tunnel de conversion:

  • Par exemple: le bouton « Ajouter au panier » sur un site e-commerce
  • Il doit être percutant et engageant; suffisamment pour faire passer les visiteurs à la prochaine étape
  • Grossir ou déplacer un bouton « Call-to-Action » peut parfois aider à la conversion… une fois encore, la réponse se trouve dans l’A/B testing.

Des témoignages et des avis de consommateurs! Ils apportent un niveau de crédibilité supérieure à votre site et par conséquence à votre produit/service. Le Live Chat peut aussi être un outil pertinent pour mettre l’accent sur le côté humain.

Ce qui est important, c’est de prendre ces différents éléments en considération dès la phase de planning. Investissez un peu de temps et d’effort. Vous ne le regretterez pas.

7 manières de transformer votre site WordPress en un fantastique outil commercial

Lorsqu’il s’agit de créer le site web de votre entreprise, installer WordPress et choisir un thème n’est que la moitié du chemin (alors, félicitez-vous d’être déjà à mi-parcours si vous l’avez fait!) Mais la seconde partie de ce combat, le moment très important où vous allez personnaliser votre thème, reste à faire.

Votre objectif: transformer un simple site en un outil commercial qui vous permettra de toucher votre public cible, de vous créer un base de fans loyaux, de clients fidèles et de supporters en tout genre. Mais par où commencer?

Se familiariser avec l’interface tout en se demandant: « qu’est-ce que je peux faire pour adapter tout cela à mes besoins? » peut se révéler une source de panique. Et comme lorsque l’on se déplace seul dans un lieux inconnu et sombre, vous avez besoin d’une lampe-torche et d’une carte pour vous  aider à trouver votre chemin.

Plan d’action pour personnaliser votre site WordPress

Torres Del Paine SignCommençons par le commencement: il y a généralement des explications très bien faite et très didactiques disponibles avec votre nouveau thème; elles vous permettront de vous familiariser avec l’interface. Vous trouverez aussi probablement un complément d’informations en menant une petite recherche sur Google. Une fois que vous avez une vision globale des choses, suivez ces quelques étapes pour créer un site qui vous correspond et qui répond aux besoins de vos cibles.

1. Mettez de la couleur! Que votre thème propose 10 couleurs ou une palette de choix infinie, sélectionnez deux ou trois couleurs qui correspondent à votre secteur d’activité, à celles de votre logo. Votre choix de couleur va donner le ton de l’ensemble du site, alors, choisissez bien!

2. Utilisez les headers personnalisables, fonds d’écrans et autres options graphiques. Pensez au header (la partie tout en haut de l’écran) comme à l’accroche de votre site: il dit qui vous êtes, ce que vous faites, et peut-être même ce à quoi les visiteurs doivent s’attendre s’ils continuent sur votre site. Et quand vous le combinez avec le fond d’écran qui va bien… voilà! Votre site est maintenant unique juste en travaillant ces deux éléments du thème.

3. Organisez la navigation. Personnalisez les menus autant que votre thème vous le permet, tout en vous assurant qu’ils correspondent au style et aux couleurs de votre site. Si vous avez beaucoup de pages, utilisez les menus déroulants, la navigation sur votre site n’en sera que plus propre et ergonomique.

4. Débarrassez-vous des éléments inutiles. Ils font peut-être partie intégrante de votre thème mais ils ne vous servent peut-être à rien, et donc, inutile de les laisser empiéter sur votre espace d’expression. C’est peut-être un slider d’image que vous n’avez rien pour alimenter, ou un fil d’actualité Twitter dans le pied de page que vous préféreriez voir dans la sidebar, ou une liste « Dernières actus » sur la page d’accueil que vous n’utiliserez probablement jamais… N’hésitez pas à zapper tout ça et à les remplacer par des choses beaucoup plus importantes pour vous comme des témoignages-client ou des liens vers vos derniers projets.

5. Ajoutez un opt-in et un formulaire de contact. Si le formulaire de contact qui fait partie intégrante du thème est pauvre en terme de look ou de fonctionnalités, il existe de nombreuses autres options: retravailler directement votre CSS, utiliser un plugin proposé par votre fournisseur d’email marketing, ou utiliser un plugin disponible sur WordPress tel que CustomContactForm.

6. Oubliez ces boutons trop génériques. Les éléments graphiques de votre site web doivent donner l’impression qu’ils en font partie, pas qu’ils ont été importé de [insérez le nom d’un réseau social ou d’une plateforme de payment], alors utilisez vos propres boutons si vous le souhaitez (pourquoi ne pas en faire faire spécialement pour vous) ou ceux proposés par votre thème, qui ont déjà été créés pour fonctionner avec le look & feel global. Cela donnera un côté beaucoup plus professionnel à votre site, et potentiellement, pourra augmenter son taux de transformation.

7. Ayez une vision d’ensemble. Assurez-vous que les modifications que vous faites, et les nouveaux éléments graphiques que vous apportez, s’intègrent bien, visuellement, dans votre thème. En gardant une certaine consistance dans le choix des couleurs, des formes, et des styles graphiques sur l’ensemble de votre site, il aura une apparence beaucoup plus « finie », professionnelle et, soyons fous, splendide! Tout ceci pour donner à vos visiteurs une première impression positive de votre entreprise et une expérience de navigation agréable.

Un dernier conseil: quand vient le moment de mettre les dernières touches, vérifiez tout plutôt deux fois qu’une et testez-le sur plusieurs navigateurs/types d’ordi/supports mobiles. Si vous avez le moindre doute (fautes d’orthographe, infos manquantes, liens cassés…) demandez à un(e) assistant(e)/stagiaire/ami(e) de faire la seconde paire d’yeux. Même si vous êtes plutôt du genre à ne rien laisser passer c’est toujours une bonne idée de mettre une ou deux autres personnes sur la relecture.

MAINTENANT… À vous de jouer et de faire connaitre votre entreprise au monde entier! Quels changements allez-vous faire pour améliorer l’existant? Partagez vos idées, plans et suggestions dans les commentaires ci-dessous.

Votre site est-il aussi à jour que votre page Facebook?

De partout où vous allez, ces derniers temps, vous trouverez des gens qui vous diront que vous feriez bien d’être présent sur les réseaux sociaux et d’y être actif. Et c’est prouvé, les réseaux sociaux sont une réelle opportunité de toucher votre cible. Mais une présence active sur les réseaux sociaux n’est pas une fin en soi, et encore moins synomyme de réussite professionelle.

Trop de gens sacrifient leur site web, au profit de leur page Facebook, et si votre site web n’est pas à jour, vous n’aurez l’impact escompté… nulle part. Votre site web est le centre névralgique de votre présence marketing sur le web, et les quelques petits trucs ci-dessous vous assurerons qu’il travaillera de concert avec vos réseaux sociaux.

Il doit être facile d’utilisation

Vous pouvez avoir le site web le plus à la pointe du marché, si vos visiteurs ne savent pas comment l’utiliser, ce design de pointe ne vous servira pas à grand chose. Trop souvent, l’ergonomie est négligée au profit d’un design flashy ou des dernières recommendations en terme de référencement naturel, quand, en fait, ce qui compte, c’est la simplicité d’utilisation pour le visiteur.

Quelques trucs qui rendront votre site web plus facile d’utilisation:

  • Agrandissez la taille de votre texte: L’idéal est de partir sur 16px. En dessous, et le site devient difficile à lire.
  • Rendez la navigation intuitive: votre site se doit d’être évident et ne doit pas avoir besoin d’un mode d’emploi. Si vos visiteurs ont trop besoin de réfléchir pour trouver ce qu’ils cherchent, ils iront le chercher ailleurs…

Il doit fonctionner

Ça vous paraît le B.A. BA? Oui. Mais vous seriez surpris de voir combien de personnes ne prennent pas la peine de s’assurer que leur site web fonctionne à 100%, jour et nuit, semaine et weekends… Selon une étude du CDW, les pannes de réseau ont coûté 1,7 milliards de dollars aux entreprises américaines, en pertes de profit, en 2011. Quelles sont vos options?

  • Avoir une équipe IT à temps plein: la meilleure solution, mais souvent hors budget pour les TPE et PME.
  • Les logiciels gratuits ou open-source: Pas mal, mais, on ne peut pas s’attendre à la perfection quand c’est du gratuit, donc vous aurez toujours besoin de faire votre propre veille et de répondre au téléphone à 4h00 en cas de problème. Monit est une bonne option, si vous décidez pour cette solution.
  • S’offrir les services d’un prestataire externe: cherchez en un qui soit local, ait un excellent service client et une veille en place 24h/24, 7j/7.

Il doit donner des indications claires aux visiteurs

Les réseaux sociaux donnent parfois des signaux confus. Sur votre page Facebook, vous envoyez les gens sur votre site web, mais quand ils arrivent sur votre site web, on les incite à aller sur la page Facebook. Et vous vous demandez toujours pourquoi les TPE et PME ont des taux de rebond (visiteurs qui quittent le site juste après y être arrivés) élevés? Parce que les visiteurs n’ont aucune idée de ce qu’ils viennent y faire et quoi faire maintenant.

Cela ne leur prendra que 3 secondes pour décider s’ils vont rester ou partir. Pour les garder, améliorez votre call-to-action en:

  • Le mettant dans la partie haute de l’écran. Ils doivent le voir immédiatement, sans avoir besoin de scroller.
  • Le mettant dans une couleur contrastante pour le faire ressortir.
  • Commençant par un verbe: Inscrivez-vous, Achetez, Apprenez, Découvrez, etc…
  • Parlant de comment vous allez les aider, et pas de pourquoi vous êtes le meilleur
  • Ayant seulement un call-to-action par page

Assurez-vous que votre site web est au point si vous voulez avoir un véritable impact sur vos visiteurs. S’il n’est au top, vos efforts sur les réseaux sociaux ne le seront pas non plus.

Créer vos propres graphiques pour Pinterest

Dernier né des réseaux sociaux, Pinterest a déjà atteint la troisième place dans les réseaux sociaux en quantité de visiteurs, juste derrière Facebook et Twitter. Qu’en dites-vous en terme de croissance?

Peu importe le type d’entreprise que vous dirigez, vous avez probablement quelques conseils ou phrases inspirantes que vous pouvez partager avec votre public cible. Quelle que soit votre activité, vous pouvez vous aussi créer et afficher des graphiques qui représentent votre entreprise et qui pourront être partagés et re-partagés sur Pinterest.

Par exemple : vous êtes un coach d’affaires qui se concentre sur la gestion du temps et l’un de vos meilleurs conseils est de seulement vérifier votre boîte mail deux fois par jour. Comment donc représenter cela visuellement?

Étape 1: Parce que Pinterest est fondé sur l’image, la première étape est de trouver une photo ou un arrière-plan pour l’image. Vous pouvez utiliser n’importe quel motif ou couleur que vous souhaitez, rappelez-vous cependant qu’un simple couleur ne sera peut-être pas aussi accrocheuse que vous le voudriez. Essayez de trouver quelque chose qui est à la fois representatif de votre marque et pertinent.

Vous devez trouver une photo que vous avez la permission d’utiliser, comme une photo libre de droit que vous avez achetée ou une que vous avez prise vous-même. NE VOUS CONTENTEZ PAS de faire une recherche sur  Google images et de trouver quelque chose qui vous plait. Cela pourrait vous créer des problèmes sérieux avec le photographe, l’entreprise qui revent la photo, ou les deux. De nombreuses photos sur Google images sont de « droits gérés », ce qui signifie que le photographe ne permet aux gens de les acheter qu’à des fins très spécifiques – et les voler est une ÉNORME ERREUR et aussi un mauvais karma garanti. Parce que ce de business dont nous parlons, vous ne voulez pas commencer sous de mauvais hospices… Donc, pas de vol!

Mon site préféré pour acheter des photos est istockphoto.com. Sur istockphoto.com, vous pouvez faire une recherche. Pour notre exemple, nous allons rechercher « temps » ou « aide email ». Une autre option consisterait tout simplement rechercher de jolis fonds – si vous voulez créer un impact visuel pour des mots, peut-être qu’un arrière-plan est une meilleure option.

Étape 2: Une fois que vous avez votre image, il est temps d’utiliser pixlr.com, un outil de retouche d’images gratuit.

Avec pixlr.com, vous téléchargez la photo que vous avez achetée ou prise, et vous choisissez comment vous souhaitez modifier/améliorer l’image. Allez-y et amusez-vous… C’est incroyable toutes les choses que vous pouvez faire ce service. Mais l’accent aujourd’hui est mis sur le texte. Cliquez sur le bouton «Text», choisissez votre fonte et ajoutez votre texte.

Étape 3: Une fois que vous êtes satisfait de votre image, vous pouvez l’enregistrer et il est ensuite temps de la télécharger sur Pinterest. Dans le coin supérieur droit de votre page Pinterest, il y a un bouton « Add » et un petit signe plus. Cliquez dessus, et télécharger votre photo.

N’oubliez pas d’ajouter votre description. Vous aurez besoin de modifier votre nouveau « pin » afin d’y ajouter votre URL – le lien sur la page web vers laquelle vous souhaitez que l’image dirige . Sinon, c’est juste une jolie image – mais ell ne vous apportera pas beaucoup de trafic. Le but est, tout de même, que lorsque les gens cliquent la photo, ils accèdent à votre site, vous apportant ainsi plus de trafic.

Quelques suggestions:

  • Disons que vous avez un blog sur « Les 10 meilleures stratégies de gestion du temps. » Faites de chaque strategie un « pin » et épinglez les à un tableau « gestion du temps ». Liez toutes ces images à votre blog.
  • Faites des pins à partir de citations qui vous inspirent – sur la vente, sur comment mener une vie saine, sur comment bien mener ses affaires… Qu’elles soient inspirantes ou drôles, elles ont leur place sur un tableau et seront probablement partagées.
  • Créez un tableau « Clients » avec des logos ou des personnes, liez ensuite les pins soit sur des études de cas sur votre site web ou sur les sites web de vos clients (avec leur permission.) Je suis sûr qu’ils seront ravis de cette possibilité de trafic supplémentaire! Utilisez les outils de retouche pour standardiser le look de vos pins.
  • Épinglez les logos de conférences auxquelles vous participez et où vous avez été présent. Standardisez ces images aussi.

Conseils graphiques:

  • Ne choisissez pas une fonte qui est difficile à lire.
  • N’utilisez pas de fonds trop chargés, à moins que vous puissiez faire en sorte que les conseils ou les citations que vous écrivez dessus seront lisibles.
  • Lorsque vous utilisez une photo en fond, choisissez une partie qui est vide pour mettre votre texte. Essayez de ne pas le mettre sur la partie occupée d’une photo.
  • N’utilisez pas plus de 2 polices de caractère.
  • N’oubliez pas d’inclure votre site Web ou votre logo en filigrane ou en signature – après tout, il s’agit tout de même de publicité!